Uriah Heep (personnage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Uriah Heep (groupe)
Uriah Heep
Personnage de fiction apparaissant dans
David Copperfield

Dessin de Fred Barnard.
Dessin de Fred Barnard.


Créé par Charles Dickens

Uriah Heep est un personnage de David Copperfield, roman de Charles Dickens publié en 1849.

Rôle dans le roman[modifier | modifier le code]

Le personnage se caractérise par son humilité mielleuse, son obséquiosité et son hypocrisie. Sa façon de s'adresser à David par « Maître Copperfield » est si souvent répétée par Dickens qu'il ne peut paraître sincère. Il est l'antagoniste central de la partie finale de l'ouvrage. David le rencontre pour la première fois alors qu'il habite avec M. Wickfield et sa fille Agnès. Uriah travaille en tant que commis de M. Wickfield, en raison de l'alcoolisme de M. Wickfield, Uriah contrôle la plus grande part de la vie et des affaires de son patron. Il parvient finalement à se hisser au rang d'associé dans les affaires de ce dernier. Son ambition ultime étant d'épouser Agnès afin d'obtenir la fortune de Wickfield. Comme la plupart des méchants de Dickens, sa principale motivation est la cupidité. Heep est finalement mis en échec par M. Micawber et Thomas Traddles, avec l'aide de David et d'Agnès. Vers la fin du roman, on le retrouve dans la prison de M. Creakle où il a repris ses manières « humbles », et se comporte en prisonnier modèle.

Alors même que David Copperfield est autobiographique, il n'y a aucune preuve que Heep ait été un acteur de la vie de Dickens, cependant certains voient dans son maniérisme et ses attributs physiques le portrait de Hans Christian Andersen, que Dickens rencontra avant d'écrire son roman.

Le personnage hors du roman[modifier | modifier le code]

Qualificatif[modifier | modifier le code]

Les talents de manipulateur et l'hypocrisie d'une personne peuvent lui valoir d'être traitée de « Uriah Heep » comme Lyndon Johnson le fut dans la biographie de Robert Caro[1] ou comme le personnage Seymour Fleming, dans la pièce Place au rythme (Babes in Arms) de Richard Rodgers. Ce terme est l'équivalent de béni-oui-oui en français.

Rock[modifier | modifier le code]

Le groupe britannique de rock, Uriah Heep, lui doit son nom[2]. C'est Gerry Bron le producteur du groupe, qui le leur suggéra en 1969 (ils s'appelaient jusque là les « Spice »)[2]. Dickens était partout cette année-là, en préparation de la commémoration du centième anniversaire de sa mort (1870).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert A. Caro, The Years of Lyndon Johnson: The Path to Power, Knopf, New York, 1982 (ISBN 0-3944-9973-5)
  2. a et b (en) Uriah Heep Story : December 1969 - January 1970 - Site officiel

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David Copperfield (Major Literary Characters series), intro. de Harold Bloom, Chelsea House Publications, New York, 1992, 255 p., (ISBN 0-7910-0937-8).