Urhobos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Urhobos sont un peuple d'Afrique de l'Ouest présent dans le sud du Nigeria.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, on observe quelques variantes : Biotu, Sobo, Urhobos, Uzobo[1].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est l'urhobo, une langue bénoué-congolaise, dont le nombre de locuteurs était estimé à 546 000 en 1993[2].

Culture[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source RAMEAU, BnF [1]
  2. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue
  3. National Museum of African Art
  4. Château des Sforza
  5. Pavillon des Sessions, Musée du Louvre
  6. brooklyn Museum

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Oroshejede Ubrurhe, Urhobo traditional medicine, vol. XVIII, Ibadan (Nigeria), Spectrum Books,‎ 2003, 168 p. (ISBN 978-978-029-406-9)
  • (en) G.G. Darah, « Dance as an Agent of Social Mobilisation in Urhobo », Nigeria Magazine, vol. 54, no 1,‎ 1986, p. 26-35
  • (en) G.G. Darah, Battles of songs : Udje tradition of the Urhobo, Malthouse Press,‎ 2005
  • (en) Snoeck, Where gods and mortals meet : continuity and renewal in Urhobo art, Museum of African Art,‎ 2004
  • (en) Tanure Ojaide, Poetry, performance, and art : Udje dance songs of the Urhobo people, Carolina Academic Press,‎ 2003
  • (en) Samuel U. Erivwo, Traditional religion and christianity in Nigeria : the Urhobo people, Department of Religious Studies & Philosophy,‎ 1991
  • (en) Wilson Perkins Foss, The arts of the Urhobo peoples of Southern Nigeria, UMI Dissertation Information Service,‎ 1987
  • (en) Kenneth Onigu-Otite, Autonomy and dependence : the Urhobo Kingdom of Okpe in modern Nigeria, C. Hurst,‎ 1973
  • (en) A. Uyovbukerhi, « Avwerhen : The Concept of Sweetness in Urhobo Aesthetics », Nigeria Magazine, vol. 54, no 4,‎ 1986, p. 29-36
  • (en) S. Moore Foss, « She Who Sits as King : Celebrations for Young Urhobo Women », African Arts, Los Angeles, vol. 12, no 2,‎ 1979, p. 44-50
  • Bérénice Geoffroy-Schneiter, Maternité africaine : Sculpture urhobo (Nigeria), Paris, Scala,‎ 2004, 32 p. (ISBN 978-2-86656-342-4)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :