Le Livre d'Urantia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Urantia)
Aller à : navigation, rechercher
La Terre est appelée « Urantia » dans Le Livre d’Urantia.

Le Livre d'Urantia (également connu sous le nom de Cosmogonie d'Urantia) est un ouvrage de 2097 pages à vocation spirituelle et philosophique qui aurait été écrit entre 1924 et 1955. L'ouvrage, publié sans nom d'auteur, se présente comme l'œuvre de plusieurs auteurs, également inconnus, dont de prétendus « êtres célestes ».

Le mot Urantia désigne la Terre. L'objectif du livre serait « de présenter et d'élargir des concepts avancés de vérité dans l'espoir d'étendre la conscience cosmique et la spiritualité de notre planète »[1].

Il expose des théories sur l'origine et le but de la vie, la place de l'Homme dans l'Univers, la relation entre Dieu et les hommes ainsi qu'une biographie détaillée de Jésus-Christ.

La Fondation Urantia[2] a publié pour la première fois ce livre en 1955 en langue anglaise. Il y a eu, depuis, plusieurs traductions en différentes langues, dont une traduction en langue chinoise prévue pour 2016. Le livre a été vendu à plus de 700 000 exemplaires dans le monde, sur un rythme actuel de 20 000 par an, en progression[3]. La Fondation se fixe pour objectif en 2030 de rendre le livre potentiellement accessible à 80 % de l'humanité en le traduisant en 60 langues. Par ailleurs, la Fondation Urantia publie en ligne gratuite une version écrite[4], une version audio (MP3)[5] et une version pour iPhone et Ipod, « Big blue book », qui remportent un franc succès[6]. Parallèlement, par le biais d'associations nationales, l'association internationale urantia (UAI) fédère plus de 450 groupes de lecture à travers le monde, et conduit une stratégie de développement prévoyant d'atteindre 1000 groupes d'ici 2025.

Présentation de l'ouvrage: son contenu[modifier | modifier le code]

La 5e Révélation d'Epoque[modifier | modifier le code]

Le Livre d’Urantia fut présenté comme la cinquième révélation de l’histoire de l’humanité (la première des révélations aurait eu lieu il y a 500 000 ans en Mésopotamie). C'est un texte monothéiste semblable au Livre de Mormon qui présente Dieu comme une personnalité absolue d’amour, architecte du temps et de l’espace, résident permanent d’un Paradis archétypal à la fois au centre de l’univers et hors de l’espace-temps, et « moniteur-guide » parfait habitant le mental de l’homme. Le livre fait également une large place à des personnages tels qu’Adam et Ève, Melchisédech et surtout Jésus, présenté comme un dieu-créateur fait homme, classant ainsi le livre parmi les textes religieux d’inspiration chrétienne. Il apparait ainsi comme une tentative de refondation du Christianisme et au-delà du monothéisme.

Une des singularités du livre réside dans l’autorité attribuée à la parole des différents « révélateurs », anges et êtres célestes, qui « signent » chacun des 196 fascicules composant cet ouvrage, et qui désignent la Terre sous le nom d'« Urantia ».

Le livre d’Urantia est une cosmogonie religieuse contemporaine cherchant à donner une cohérence particulière à l'univers[7]. Il replace l’homme et le monde dans une perspective dite cosmique, historique et téléologique[8], et proclame une religion d'amour fondée sur « la reconnaissance de la paternité de Dieu et de la fraternité des hommes »[9].

La doctrine est largement fondée sur les principes du christianisme, en raison de la place centrale qu'y joue la vie de Jésus-Christ, homme et dieu. Pour autant, tout en reconnaissant le rôle fondamental que joua le christianisme dans la préservation et transmissions de certaines valeurs, le Livre d'Urantia en pointe l'« erreur fondamentale » : avoir institutionnalisé une religion à propos de Jésus (centrée sur le Christ, notamment à partir de Saint Paul), au lieu d'avoir proclamé la « religion de Jésus » (centrée sur le Père universel et la relation directe qu'il entretient avec chaque homme par la présence de l'« Ajusteur de pensée » résident dans son mental). Le livre demande qu'il soit fait une grande diffusion de son message sans pour autant fonder une religion institutionnalisée[10],car “ le royaume de Dieu est en vous. ”[11] et "la véritable Église — la fraternité de Jésus — est invisible, spirituelle et caractérisée par l'unité, mais non nécessairement par l'uniformité"[12].

Ce livre traite également d'eugénisme[13] tout en indiquant qu'il ne voit personne ayant autorité en la matière[14]. Les considérations raciales du Livre d'Urantia se réfèrent seulement à un différentialisme primitif, qui n'a plus de validité dans un monde mondialisé et métissé[15], et qui n'enlève rien au statut spirituel des individus quelles que soient leur appartenance[16]. L'eugénisme du Livre d'Urantia vise l'émergence progressive d'une « race supérieure métissée », hautement spirituelle, faite d'un savant mélange du meilleur des « races » actuelles.

De même, il prophétise la constitution d'une gouvernance mondiale et d'une langue universelle unique.

La symbolique[modifier | modifier le code]

Le symbole des trois cercles bleus concentriques qui caractérise Le Livre d’Urantia aurait été porté par Melchisédech il y a environ 4000 ans[17]. C'est sous cette bannière que se seraient réunis les fidèles de Gabriel, lors de la lutte contre la rébellion de Lucifer[18].

Développement et analyse de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

Les 4 parties de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

  1. L'univers central et les superunivers [1]
  2. L'univers local [2]
  3. L'histoire d'Urantia [3]
  4. La vie et les enseignements de Jésus [4]

Les 5 Révélations d'Époques[modifier | modifier le code]

Le Livre d'Urantia se présente comme la cinquième révélation d'époque, c'est-à-dire historique et collective, en complément des révélations personnelles et continues que permet la présence divine (l'Ajusteur de pensée) dans le mental de l'homme. Publié un demi-millénaire après l'impression et la large diffusion de la Bible par Johannes Gutenberg, il prétend s'inscrire dans un cycle permanent de révélations, et serait donné pour un millénaire. Cette échéance pourrait correspondre avec le retour sur Terre de Machiventa Melchisedech, comme Prince ou Vice-Prince planétaire[19].

D'après l'ouvrage, les cinq révélations d'époques se succédèrent comme suit :

Chacune de ces révélations aurait eu pour but de révéler le monothéisme, c'est-à-dire de porter la réalité d'un Dieu unique et Personnel à la connaissance des hommes, de corriger les dérives liées aux transmissions des traditions culturelles et d'en faire progresser le concept, en harmonie avec le degré de compréhension des humains de chaque époque. Si Jésus révéla l'amour paternel de Dieu le Père et la fraternité des hommes, le livre d'Urantia affirme vouloir marquer une nouvelle étape en inscrivant l'homme dans sa pleine citoyenneté et fraternité cosmique.

Le symbole des trois cercles concentriques[modifier | modifier le code]

Infinité, éternité et universalité de la Trinité du Paradis

D'après l'ouvrage, le symbole des trois cercles concentriques caractérise le gouvernement trinitaire de toute la Création[18] et signifie l'infinité, l'éternité et l'universalité de la Trinité du Paradis. Lors de l'épisode de la rébellion de Lucifer, cet emblème bleu d'azur sur fond blanc aurait figuré sur l'étendard autour duquel se rassemblèrent tous les fidèles de Dieu. Ce symbole aurait été plus tard porté par Machiventa Melchisédech, descendu sur Urantia pour diffuser la troisième révélation d'époque[20].

Aujourd'hui, ce symbole est une marque déposée de la Fondation Urantia, dépositaire du texte révélé d'origine[21].

Les "auteurs": le sujet endormi et les êtres célestes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : William S. Sadler.

Le Dr William S. Sadler aurait recueilli les messages délivrés par un sujet endormi parlant dans son sommeil, le sleeping subject. Selon Sadler, qui dénonce par ailleurs le spiritisme, ces manifestations n'auraient rien de commun avec les cas d'états de conscience modifiés qu'il étudiait jusque-là. Une poignée de volontaires, connue sous le nom de Commission de contact, se serait alors réunie sous la férule du psychiatre pour transcrire le Livre d'Urantia. Le nom des personnes impliquées dans le projet n'aurait pas été révélé afin d'éviter d'idolâtrer ces personnes[5].

L’ouvrage A history of the Urantia papers[22] présente les auteurs véritables de ce livre comme des « êtres célestes ». Selon les sympathisants du mouvement, le choix des mots et de la syntaxe ne serait pas de source humaine, les corrections grammaticales et de ponctuation étant la seule intervention humaine lors de l'élaboration du texte.

Une première phase de transcription se déroule entre 1911 à 1924, à la suite de laquelle 96 fascicules ont été écrits. S’ensuivit une étude approfondie des textes (et d'autres fascicules) jusqu’au 31 mai 1942. Le recueil complet est constitué de 196 fascicules.

Par la suite, la Fondation Urantia est créée et gère les droits d’auteurs. La première édition du livre date du 12 octobre 1955. Le livre est publié à 10 000 exemplaires. Il a été traduit en français en 1961 sous le nom de Cosmogonie d'Urantia[23] par Jacques Weiss[24] puis la fondation Urantia a publié une traduction révisée et corrigée du livre en 1996.

Controverses[modifier | modifier le code]

William S. Sadler (1875-1969) la personne qui a recueilli les "révélations" ci dessus, est un médecin de Chicago, pasteur, spécialiste de la Bible et professeur de psychologie dans un séminaire de théologie. Il aurait été aussi vendeur de céréales à Battle Creek dans le Michigan, détective, chirurgien, grand orateur de la tournée de Chautauqua, vulgarisateur des problèmes de santé dans des périodiques et auteur de 42 livres. Selon Tom Kendall, William S. Sadler avait un « complexe de grand homme »[25].

Le livre d’Urantia suscite autant de controverses que d'intérêt(s). Les critiques portent principalement sur les points suivants:

  1. principalement sur ses origines, marquées par le rôle "ambigu" qu'y joue le Dr William S. Sadler,
  2. et corollairement sur la personnalité également "ambigüe" de celui-ci,
  3. mais surtout sur le fond du message qui, partant de principes religieux, philosophiques ou scientifiques, aussi bien connus (ex.: la Bible) que complètement originaux ("la cité de Dalamatia, en Mésopotamie", qui aurait existé il y a 500 000 ans, "les êtres célestes", ...), les amalgame et en détourne les développements logiques parfois jusqu’à l’insolite voire le fantastique,
  4. sur des considérations eugénistes, voire de darwinisme social, et une analyse différentialiste des origines biologiques de l'humanité, qui, sans constituer le cœur et l'objectif religieux de l'ouvrage, et quoique contrebalancés par des allégations spirituelles, apparaissent dans certains développements intermédiaires relatifs à l'évolution de l'humanité et des civilisations sur le temps long
  5. enfin sur les droits d’auteurs qui firent l’objet de plusieurs procès intentés aux États-Unis contre la Fondation Urantia qui s'est instituée dépositaire et protectrice du manuscrit (le texte d’origine).

Le livre Urantia: the great cult mystery du sceptique Martin Gardner, conteste l'origine du livre d'Urantia. Il affirme que la Commission de contact était formée d'anciens adventistes du septième jour. Il suppose que l'écriture du Livre d'Urantia s'opéra au moyen de Wilfred Custer Kellogg, beau-frère du Dr. Sadler. Par contre l'identité de l'hypothétique homme de contact n'a jamais été révélée.

Influences culturelles[modifier | modifier le code]

Religions mondiales[modifier | modifier le code]

Le mouvement Urantia participe au Parlement des religions du monde. De nombreuses personnalités célèbres portent un intérêt certain aux enseignements du livre[26].

Art et Livre d'Urantia[modifier | modifier le code]

Le compositeur allemand Karlheinz Stockhausen s'inspira du Livre d'Urantia[27] pour la composition de son cycle de 7 opéras Licht[28] ( Lumière, chacun des opéras représentent un jour) conçus sur un modèle musical wagnérien[29], une œuvre gigantesque de 29 heures, composée entre 1977 et 2003. Cet opéra met en scène des personnages comme Micaël, Lucifer, Ève[30],...

À la fin de sa vie, il composa une série de pièces (21 achevées sur 24 prévues) inspirées des 24 heures de la journée sous le nom de KLANG (son) parmi lesquelles:

« HAVONA pour basse et musique électronique », « ORVONTON pour baryton et musique électronique », « UVERSA pour clarinette ténor et musique électronique », « NEBADON pour cuivre musique électronique », « JERUSEM pour ténor et musique électronique », « URANTIA pour soprane et musique électronique », « EDENTIA pour saxophone soprane et musique électronique » et « PARADIS pour flûte et musique électronique ».

Le groupe de métal-extrême québécois Neuraxis traite ouvertement du Livre d'Urantia dans ses paroles de chansons sur les albums Truth beyond... (2003) et Trilateral progression (2005).

Le mouvement "urantien"[modifier | modifier le code]

La Fondation Urantia[modifier | modifier le code]

Le 11 janvier 1950, est créée la Urantia Fondation (à Chicago).

  • Le but de cette organisation est d'agir comme gardienne du texte du Livre d'Urantia (droits d'auteur) et de la marque déposée du mot Urantia et du symbole des trois cercles bleus concentriques.
  • Elle se charge de la politique de traductions et ambitionne de toucher 60 aires linguistiques à l'horizon 2030. La traduction en langue chinoise est prévue pour 2016.
  • Elle s'assure que les enseignements du livre soient répandus auprès du plus grand nombre, par les réseaux commerciaux de distributions ou avec l'aide des lecteurs des organisations fraternelles.
  • Les traductions et impressions sont souvent financées sur fonds propres ou avec l'aide de dons et de mécénats - les ventes sont parfois réalisées à perte.
  • En 2010, la Fondation avait vendu 700 000 livres à travers le monde depuis 1955; en 2010, le rythme annuel des ventes s'élevait à 20 000.
  • Le directoire est composé de 5 fidéicommissaires (trustees) nommé à vie, et de 15 fidéicommissaires associés.
  • Au terme d'un procès dont les conclusions ont été rendues en 2002, la Fondation a perdu le copyright en langue anglaise sur le territoire des États-Unis. Depuis, les éditeurs s'y multiplient progressivement, à commencer par "The Urantia book Fellowship" qui fut à l'origine du conflit d'autorité sur le texte.
  • En 2010, son budget de fonctionnement est de 800 000$.
  • Par mesure conservatoire, la Fondation aurait fait graver le texte d'origine sur des plaques d'or préservées en un lieu secret.

Le mouvement associatif[modifier | modifier le code]

Le 17 juin 1956, la Urantia Brotherhood est créée.

  • Le nom est à présent modifié en The Urantia Book Fellowship.
  • L’idée de fond est de créer une organisation fraternelle indépendante de la Urantia Fondation.
  • Elle est conçue pour faciliter l’émergence d'associations régionales ou locales de groupes ayant des intérêts spirituels.
  • Cette organisation a un petit penchant religieux.

L'association Urantia internationale[modifier | modifier le code]

En 1993, la Fondation a créé la International Urantia Association (IAU), désormais indépendante depuis 2007 et devenue l'Urantia association international (UAI).

  • Son but est de promouvoir l’étude approfondie du Livre d’Urantia et son enseignement.
  • Elle agit comme une fédération d'associations nationales et facilite la création de nouvelles associations locales ou nationales ainsi que l'organisation de rencontres internationales tous les 3 ans.
  • En 2010, elle comptait 450 groupes d'études à travers le monde. Elle ambitionne d'atteindre les 1000 groupes d'étude en 2025, soit 70 ans après la création de la Fondation Urantia.
  • Elle ouvre aux membres la possibilité de faire des donations, afin de soutenir la Fondation dans son travail de nouvelles traductions et d'édition du Livre d'Urantia.
  • L'UAI a fait une déclaration spécifique affirmant qu’elle n’est pas une organisation religieuse. Les membres sont libres de toute appartenance politique ou religieuse.

Les associations nationales[modifier | modifier le code]

De nombreuses associations nationales ont été créées, souvent en accompagnement des nouvelles traductions du Livre d'Urantia.

  • Le mouvement urantien en Europe

Il existe, en Europe, un certain nombre d'associations nationales ou locales. Le Livre d'Urantia a été traduit et publié dans une dizaine de langues européennes (23). La Fondation Urantia, poursuit son travail de traduction en langues européennes.

  • Le mouvement urantien en France

Dans la communauté francophone urantienne, la France joue un rôle important, puisqu'elle fut le pays d'origine de la première traduction en langue française du Livre réalisée en 1962 par Jacques Weiss, sous la forme d'une trilogie appelée la Cosmogonie d'Urantia. Cette version fut compilée en un seul volume en 1980, sous le nom de Le Livre d'Urantia. Jacques Weiss avait créé une agence située au 1 rue d'Argenson à Paris 8ème. Il est aussi le traducteur des livres de Baird T. Spalding " La Vie des Maîtres " ainsi que d' "Ultimes Paroles " (aux éditions Robert Laffont).

La France s'est également illustrée par le fait que le premier fidéicommissaire (trustee) non américain de la Fondation Urantia de Chicago était un Français, nommé en 1995.

Les premières bases d'une association furent posées en 1978, par la création d'un bureau associatif appelé "le Centre d'étude et de réflexion sur la destinée humaine" (CERDH) qui éditait un bulletin de liaison appelé la Lettre du CERDH et organisa quelques rencontres internationales. En 1996, sur la base de ce noyau et suite à la naissance en 1994 de l'association Urantia internationale(AUI), fut créée l'association francophone des lecteurs du livre d'Urantia (AFLLU). Elle rassemblait d'abord des membres francophones belges, suisses et bien sûr français.

Depuis 2006, la communauté belge a pris son autonomie en créant l'association belge francophone Urantia (ABFU).

L'AFLLU rassemble aujourd'hui une centaine d'adhérents passionnés, se retrouvant mensuellement pour étudier le Livre d'Urantia au sein d'une dizaine de groupes de lecture. En 2002, l'AFLLU a organisé une rencontre internationale à Dourdan ayant rassemblé 250 participants de tous les continents. L'AFLLU édite trimestriellement un bulletin de liaison interne, le Lien et organise deux séminaires nationaux par an.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dans notre effort pour étendre la conscience cosmique et rehausser la perception spirituelle, il est extrêmement difficile de présenter des concepts élargis et une vérité avancée alors que nous sommes limités par l'emploi d'un langage restreint du royaume » Le Livre d’Urantia
  2. Site officiel de la Fondation Urantia
  3. La Fondation Urantia, À propos du Livre d'Urantia [lire en ligne]
  4. lire en ligne
  5. télécharger la version audio
  6. télécharger "Big blue book"
  7. P.1477 - §3 [...]l'unité intentionnelle des phénomènes de l'univers ; elle révèle même un but spirituel d'accomplissement de personnalité progressif ; et c'est là un concept d'unité qui peut percevoir l'arrière-plan invariant d'un univers vivant où les relations impersonnelles changent sans cesse et où les relations personnelles évoluent continuellement
  8. P.1300 - §4 Reconnaître l'omnipotence de la Déité, c'est jouir de la sécurité dans votre expérience de citoyenneté cosmique, c'est posséder l'assurance de la sûreté dans le long voyage au Paradis
  9. P.2053 - §4 "L'acceptation de la doctrine de la paternité de Dieu implique que vous acceptiez aussi librement cette vérité corollaire de la fraternité des hommes"
  10. "Offrir cette révélation aux âmes qui ont besoin de son message spirituel, sans promotion invasive, sans mise en place d'une Église, ou sans évangélisation, voilà le défi qui nous attend. Il y a des plans en cours en vue d'augmenter le nombre de traductions jusqu'à soixante d'ici à l'an 2030 et d'alimenter les canaux de distribution mondiaux. Alors, environ quatre-vingt-quatre pour cent des gens sur la planète pourront lire Le Livre d'Urantia dans leur langue maternelle."; "De plus, l’AUI ne sera pas une Église et ne se constituera pas en Église ou en religion organisée." La Fondation Urantia ; art.1.6 charte de l'Association Internationale Urantia
  11. P.2084 - §4
  12. P.2084 - §5
  13. P.1220 - §3 Le monde intérieur et le monde extérieur ont des séries différentes de valeurs. Toute civilisation est en péril quand les trois quarts de sa jeunesse entrent dans des professions matérialistes et se consacrent à la recherche des activités sensorielles du monde extérieur. La civilisation est en danger quand la jeunesse néglige de s'intéresser à l'éthique, à la sociologie, à l'eugénisme, à la philosophie, aux beaux-arts, à la religion et à la cosmologie.
  14. P.726 - §2 Il existe de nombreuses raisons, bonnes et suffisantes, pour faire évoluer soit trois, soit six races colorées sur les mondes de l'espace. Bien que les mortels d'Urantia ne soient peut-être pas bien placés pour apprécier pleinement toutes ces raisons, nous attirons leur attention sur les points suivants : P.726 - §3 1. La variété est indispensable pour permettre un large fonctionnement de la sélection naturelle, la survie différentielle des lignées supérieures. P.726 - §4 2. On obtient des races meilleures et plus fortes par le croisement de divers peuples quand les différentes races sont porteuses de facteurs héréditaires supérieurs. Les races d'Urantia auraient bénéficié de bonne heure d'une telle fusion si un peuple ainsi amalgamé avait pu être ensuite effectivement régénéré par un profond mélange avec la race adamique supérieure. Toute tentative pour exécuter une telle expérience sur Urantia, dans les conditions raciales actuelles, serait absolument désastreuse. P.726 - §5 3. La diversification des races favorise une saine compétition. P.726 - §6 4. Les différences de statut dans les races et dans les groupes à l'intérieur de chaque race sont essentielles au développement de la tolérance et de l'altruisme humains. P.726 - §7 5. L'homogénéité de la race humaine n'est pas désirable avant que les peuples d'un monde en évolution aient atteint des niveaux relativement élevés de développement spirituel.Races évolutionnaires de couleur
  15. P.919 - §7 Il n'y a pas aujourd'hui de races pures dans le monde. ..P.920 - §3 L'hybridation de souches supérieures et dissemblables est le secret pour créer des lignées nouvelles et plus vigoureuses, et cela est vrai aussi bien pour les plantes et les animaux que pour l'espèce humaine. L'hybridation augmente la vigueur et accroit la fécondité. Les mélanges raciaux des classes moyennes ou supérieures de divers peuples accroissent beaucoup le potentiel créatif, ...
  16. P.725 - §8 En dépit de leur retard, les peuples indigo ont exactement le même statut devant les pouvoirs célestes que n'importe quelle autre race terrestre. Les races évolutionnaires de couleur
  17. P.1016 - §5 Le symbole des trois cercles concentriques, que Melchizédek adopta comme insigne de son effusion, fut interprété par la plupart des gens comme représentant les trois royaumes des hommes, des anges et de Dieu. Melchizédek les laissa persister dans cette croyance ; très peu de ses disciples surent jamais que ces trois cercles étaient emblématiques de l'infinité, de l'éternité et de l'universalité de la Trinité du Paradis, qui entretient l'univers et le dirige divinement. Même Abraham regardait plutôt ce symbole comme représentant les trois Très Hauts d'Édentia, car on lui avait appris que les trois Pères de la Constellation agissaient comme un être unique. Dans la mesure où Melchizédek enseigna le concept de la Trinité symbolisé par son insigne, il l'associa généralement aux trois chefs Vorondadeks de la constellation de Norlatiadek.
  18. a et b P.605 - §8 Puisque Micaël choisissait de rester à l'écart de la guerre actuelle dans la rébellion de Lucifer, Gabriel réunit son état-major personnel sur Édentia. Puis, en conseil avec les Très Hauts, il décida d'assumer le commandement des armées loyales de Satania. Micaël resta sur Salvington tandis que Gabriel se rendait sur Jérusem et s'installait sur la sphère dédiée au Père, le même Père Universel dont Lucifer et Satan avaient mis en doute la personnalité. En présence des foules loyales rassemblées, il déploya la bannière de Micaël, l'emblème matériel du gouvernement trinitaire de toute la création, les trois cercles concentriques bleu d'azur sur fond blanc.
  19. P.1025 - §6 Il y a moins de mille ans, ce même Machiventa Melchizédek, jadis le sage de Salem, fut présent sous forme invisible sur Urantia pendant une période de cent ans, agissant comme gouverneur général résident de la planète. Si le présent système de direction des affaires planétaires se perpétue, Machiventa doit revenir dans un peu plus de mille ans et reprendre cette fonction.
  20. P.1143 - §6 La troisième présentation de la Trinité fut faite par Machiventa Melchizédek, et cette doctrine fut symbolisée par les trois cercles concentriques que le sage de Salem portait sur son pectoral.
  21. - FRONTPIECE
  22. Larry Mullins et Dr. Meredith Justin Sprunger, A history of the Urantia papers, Penumbra Press
  23. Cosmogonie d'Urantia [lire en ligne]
  24. Polytechnicien, traducteur de La vie des Maîtres de Balding, frère de Louise Weiss
  25. Carolyn Kendall, Dr. William S. Sadler: Skeptic, Believer, Inspiration, 9 déc. 2006 [lire en ligne]
  26. Nouvelles en ligne de la Fondation URANTIA, page 2
  27. Fondation Urantia, Nouvelles en ligne de la Fondation Urantia, vol. 2, n. 1, page 6, mars 2008 [lire en ligne]
  28. Le voyage de Michel autour de la Terre, retransmission télévisée Arte
  29. Stockhausen.org, Photos from LICHT-BILDER rehearsals, 2004 [lire en ligne]
  30. Sonoloco Record Reviews, Donnerstag aus Licht [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) William S. Sadler Jr., Une Étude du Maître Univers, AFLLU, 2004 Téléchargement
  • (fr) William S. Sadler Jr., Appendices à une étude du Maître Univers, AFLLU, 2004 Téléchargement
  • (en) Larry Mullins et Dr. Meredith Justin Sprunger, A history of the Urantia papers, Createspace, 2010, (ISBN 1439272751 et 978-1439272756)

Ouvrages critiques[modifier | modifier le code]

  • (fr) Jean Vernette et Claire Moncelon, Dictionnaire des groupes religieux aujourd'hui, Puf, 2001
  • (en) Martin Gardner, Urantia : the great cult mystery, Prometheus book, 1995

Liens externes[modifier | modifier le code]