Unterseeboot 480

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 22′ 04″ N 1° 44′ 10″ O / 50.36777778, -1.73611111

U-480
Image illustrative de l'article Unterseeboot 480
L'U-570, un U-boot de type VII C

Histoire
A servi dans War Ensign of Germany 1938-1945.svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Commandé 10 avril 1941
Quille posée 8 décembre 1942
Lancement 14 août 1943
Mise en service 6 octobre 1943
Statut Coulé par une mine entre 29 janvier 1945 et le 20 février 1945
Caractéristiques techniques
Type VII C
Longueur 67,10 m
Maître-bau 6,20 m
Tirant d'eau 4,74 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 moteurs Diesel
2 moteurs électriques
Puissance 3 200 ch (Diesel)
750 ch (électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (surface)
7,6 nœuds (plongée)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 533 mm (dont 1 arrière)
14 torpilles
1 canon de 88 mm (220 coups)
1 canon de 20 mm
Rayon d'action 15 170 km (surface)
150 km (plongée)
230 m (profondeur)
Autres caractéristiques
Équipage 48 hommes
Chantier naval Deutsche Werke AG à Kiel
Port d'attache Brest/Bergen (Norvège)
Coordonnées 50° 22′ 04″ N 1° 44′ 10″ O / 50.36777778, -1.7361111150° 22′ 04″ Nord 1° 44′ 10″ Ouest / 50.36777778, -1.73611111  

Le Unterseeboot 480 (U-480) est un sous-marin allemand de la Kriegsmarine de la Seconde Guerre mondiale de type VII Alberich.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'U-480 était un sous-marin construit sur le principe de la furtivité : entièrement recouvert de caoutchouc, il était indétectable aux ASDIC alliés. Son revêtement en caoutchouc était bardé de multiples trous de différents diamètres, dont la propriété principale était d'absorber les ondes des sonars alliés. Ce revêtement était dénommé "Alberich", connu aussi sous le nom de tuiles anéchoïques.

Il était également équipé des toutes nouvelles torpilles à guidage acoustique. Il était commandé par l'Oberleutnant Hans-Joachim Förster.

Le U-480 détruisit quatre navires alliés lors d'une mission dans la Manche en 1944, mais explosa sur une mine marine dans le champ de mines Brazier D2 entre le 29 janvier et le 20 février 1945 lors d'une mission au sud de l'Île de Wight, à la position géographique de 50° 22′ 04″ N 1° 44′ 10″ O / 50.36778, -1.7361, ne laissant aucun rescapé parmi les 48 membres d'équipage.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandements[modifier | modifier le code]

Navires coulés[modifier | modifier le code]

Au cours de ses 3 patrouilles, l'U-480 a coulé 2 navires de guerres pour un total de 1775 tonneaux et 2 navires pour un total de 12 846 tonneaux

Divers[modifier | modifier le code]

  • Ce sous-marin a fait l’objet d'un documentaire, diffusé en mars 2009 sur la chaîne de télévision Arte[1],[2].
  • À l'exception de l’U-480, aucun des dix autres sous-marins de ce type ne fut perdu au combat.
  • L'un des membres de l'équipage à avoir échappé à la mort était un timonier qui, ayant vu un camarade faire visiter le bâtiment à deux femmes, ne prit pas son bord par superstition et resta à terre en Norvège.
  • L'épave de l'U-480 ne fut retrouvée qu'en 1998 avec encore une bonne partie de sa gangue de caoutchouc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]