Unreal Tournament 2003

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Unreal Tournament 2003
Éditeur Atari
Développeur Epic Games
Digital Extremes
Concepteur Cliff Bleszinski
James Schmalz
Shane Caudle

Date de sortie États-Unis 1 Octobre 2002
Europe 31 octobre 2002
Version 2225
Genre Tir subjectif
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme Linux, Mac OS X, Microsoft Windows
Média DVD, CD-ROM (3)
Contrôle Clavier, souris

Évaluation PEGI : 16+
ESRB : M (Mature, 17+)
Moteur Unreal Engine 2.0

Unreal Tournament 2003 (couramment abrégé UT2003 our UT2K3) est un jeu vidéo de tir à la première personne, développé par Epic et Digital Extremes, sorti sur PC en octobre 2002. Il s'agit du quatrième jeu de la série Unreal et du deuxième de la série Unreal Tournament, dont il reprend le concept et de nombreux éléments de gameplay. L'un des premiers jeux utilisant l'Unreal Engine 2.0. Il introduit avec lui la troisième version d'UnrealEd. Très similaire à Unreal Championship, développé simultanément, et même conjointement au départ, les deux jeux se démarquent légèrement par des niveaux exclusifs, ou similaires mais subtilement retouchés. Unreal Tournament 2003 fut suivi deux ans plus tard par Unreal Tournament 2004.


Scénario[modifier | modifier le code]

L'histoire de UT2003 est une suite lointaine de celle de Unreal Tournament.

L'Humanité a été subjuguée par une race alien, seulement connue comme "l'empire". Ce dernier perpétue le tournoi afin de distraire les foules. Les opposants à l'hégémonie impériale sont génétiquement modifiés et transformés en monstre se battant dans l'arène avec des soldats, aliens, prisonniers et robots. La noblesse impériale participe également aux tournois, mais les technologies de résurrection utilisées par les simples combattants sont vues comme infâmantes, et ne sont donc pas utilisés par les nobles. La majorité des arènes sont choisies sur des planêtes-prisons où sont confinés les criminels et les dissidents.

La majorité des éléments du scénario de UT2003 a été effacée de Unreal Tournament 2004, qui revient au concept de tournoi de Unreal Tournament. Les descriptions de certains personnages et niveaux gardent malgré tout des éléments et des références à l'empire.

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

  • Deathmatch : les joueurs s'affrontent dans un combat à mort. Chaque ennemi tué rapporte un point. Le joueur qui atteint la limite de points le premier ou qui possède le plus haut score à la fin du temps imparti, gagne.
  • Deathmatch en équipe : similaire au deathmatch, mais les joueurs sont répartis en deux équipes. Le score de l'équipe est égal au total de points de tous ses joueurs.
  • Capture de drapeau : chaque équipe possède une base avec un drapeau. Les joueurs doivent protéger leur drapeau tout en capturant celui de l'adversaire (en le ramenant à leur propre drapeau).
  • Bombe de Balle : chaque équipe possède un but. Une balle se trouve au centre de l'arène. Chaque équipe doit s'emparer de la balle et la faire passer dans le but adverse. Le porteur de balle se régénère lentement, mais ne peut pas tirer. Jeter la balle dans le but adverse rapporte 3 points ; passer à travers le but en la portant en rapporte 7.
  • Double Domination : l'arène comprend deux points. Une équipe marque un point en tenant les deux pendant dix secondes.

Trois modes de jeu supplémentaires furent ajoutés aux modes précédents par des bonus packs officiels d'Epic Games:

  • Invasion : les joueurs doivent affronter des vagues de monstres périodiques (en réalité, les créatures du premier Unreal). Un joueur tué ne réapparait qu'à la fin de la vague de monstre actuelle. Le jeu continue tant que tous les joueurs n'ont pas été éliminés au cours d'une même vague.
  • Dernier survivant : similaire au deathmatch, mais chaque joueur possède un certain nombre de vies. Lorsqu'il les a toutes perdues, il est éliminé. Le dernier joueur en vie remporte la partie.
  • Mutant : le premier joueur à tuer un adversaire devient le mutant : il est plus rapide, plus puissant, et est plus difficile à voir. Cependant, sa santé se dégrade et il ne peut regagner de la vie qu'en tuant un adversaire. Les joueurs non mutants ne peuvent pas s'entretuer, mais la position du mutant s'affiche sur leur écran. Les joueurs doivent tuer le mutant et prendre sa place, car il s'agit du seul moyen de marquer des points. Le joueur au score le plus bas peut (si l'option est activée) tuer les joueurs non mutants pour marquer des points. Il est alors en remontée. Si le mutant tue le joueur en remontée, il marque 5 points au lieu d'un seul.

Le mode solo du jeu est une suite de matchs de deathmatch, bombe de balle, capture de drapeau et double domination, avec des joueurs contrôlés par l'ordinateur.

Le jeu se veut avant tout multijoueur, mais il est possible de jouer contre des bots à tous les modes de jeu.

Le mode assaut du premier Unreal Tournament n'existe pas dans UT2003. Le mode double domination est une simplification du mode domination.

Ports[modifier | modifier le code]

Unreal Championship, annoncé en premier, et Unreal Tournament 2003 furent développés en commun par Epic Games et Digital Extremes, l'un pour Xbox l'autre pour plateformes Microsoft Windows et Mac OS. Afin d'accélérer le développement Epic annonce en 2002 se concentrer sur UT2003 et confiant à Digital Extremes la responsabilité de UC[1]. Unreal Championship et UT2003 partagent la majorité de leur contenu mais ne constituent pas réellement des ports l'un de l'autre.

Musique[modifier | modifier le code]

La musique comprend un des morceaux composés par Kevin Riepl. D'autres morceaux furent réalisés par Starsky Partridge pour Digital Extremes, et sont également utilisés dans Unreal Championship.

Communauté[modifier | modifier le code]

Tout comme Unreal et Unreal Tournament, UT2003 est entièrement personnalisable et éditable. De nombreux personnages, niveaux et mods furent créés par les joueurs. Le Community Bonus Pack regroupait une série des meilleurs maps développés de cette manière. Il fut plus tard porté sur UT2004 en tant que Community Bonus Pack 1 pour le différencier du Community Bonus Pack 2, développé lui sur UT2004.

Dès 2002, Epic Games prévoit un grand concours de contenu communautaire. La réalisation du projet ne se fait finalement que pour UT2004 avec le Make Something Unreal, réédité ensuite plusieurs fois pour UT3.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Epic takes over Unreal Tournament 2003, 15 juillet 2002