Université russe de l'Amitié des Peuples

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université russe de l'Amitié des Peuples
Devise Scientia unescamus
(« Nous unissons par le savoir »)
Nom original Российский Университет Дружбы Народов
Informations
Fondation 5 février 1960
Type Publique
Régime linguistique Russe
Localisation
Coordonnées 55° 39′ 07″ N 37° 29′ 57″ E / 55.651944, 37.499167 ()55° 39′ 07″ Nord 37° 29′ 57″ Est / 55.651944, 37.499167 ()  
Ville Moscou
Pays Drapeau de la Russie Russie
Direction
Recteur Vladimir Mikhailovitch Filippov
Chiffres clés
Étudiants plus que 25 000
Divers
Site web www.rudn.ru

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Université russe de l'Amitié des Peuples

Géolocalisation sur la carte : Moscou

(Voir situation sur carte : Moscou)
Université russe de l'Amitié des Peuples

L'Université russe de l'Amitié des Peuples (URAP) (en russe : Российский университет дружбы народов - РУДН) est un établissement d'enseignement supérieur d'état de Russie[1], elle a le statut d'université fédérale. L'URAP a été établie par l'arrêté du gouvernement de l'URSS du 5 février 1960. De 1961 à 1992 le nom officiel de l'université était Université Patrice Lumumba.

L'URAP est un grand ensemble d'études et de recherches qui dispose d'une structure polyvalente : on trouve ici dix facultés principales (droit, économie, sciences physiques et mathématiques, lettres, sciences humaines et sociales, génie, médecine, agriculture, écologie), trois facultés de formation continue spécialisée, trois unités communes de formation universitaire, sept instituts, trente-trois centres d'études et de recherches et 150 laboratoires[2].

L'URAP se distingue par son côté multinational. L'équipe des enseignants, étudiants, doctorants compte plus de 450 nationalités et ethnies provenant de 158 pays. Au total l'URAP compte environ 25 000 étudiants et doctorants.

Le recteur est Vladimir Mikhailovitch Filippov , ancien ministre de l'Éducation de la Fédération de Russie (1998-2004) et membre de Académie de l'Éducation.

Historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

L’université de l’amitié des peuples fut établie le 5 février 1960 par la décision du Gouvernement de l’URSS. Le 22 février 1961 le nom de Patrice Lumumba lui fut attribué. La décision de créer en URSS une Université internationale reposait sur la nécessité d’apporter son soutien aux pays décolonisés durant 1950-1960. La tâche principale de l’UAP était d’offrir une formation de haut niveau aux étudiants venus des pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine et les élever dans un esprit de l’amitié parmi les peuples. L’admission des étudiants se faisait par l’intermédiaire des organisations et établissements gouvernementaux, plus tard via les ambassades et consulats de l’URSS. Les fondateurs de l’UAP sont Le Conseil central des syndicats de l’URSS, le Comité soviétique de solidarité des pays d’Asie et d’Afrique, l’Union soviétique des Sociétés d’amitié et des rapports culturels avec les pays étrangers[3].

Le 22 février 1961 le nom de Patrice LumumbaPremier-ministre du Congo, un des symboles du mouvement de libération des peuples africains fut attribué à l‘Université.

Les cours à la faculté préparatoire de l’UAP ont débuté le 1er septembre 1960 et en 1961 aux facultés principales (de génie, des lettres et d’histoire, de médecine, d’agriculture, des sciences physiques, mathématiques et naturelles, d’économie et de droit). La première promotion comptait 228 jeunes spécialistes venus de 47 pays, elle date de 29 juin 1965. En 1964 l’Université fut acceptée parmi les membres de l’Organisation internationale des universités, et eut la possibilité d’être représentée officiellement aux Festivals mondiaux des Jeunes et des Etudiants.

En 1975 l’ordre de l’Amitié des Peuples fut attribué à l’UAP pour le mérite de formation des spécialistes pour les pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine[4].

UAP Patrice Lumumba — URAP[modifier | modifier le code]

Le président russe Dmitri Medvedev visitant l'université en 2011.
Bâtiment principal.

Le 5 février 1992 le Gouvernement de la Fédération de Russie attribue à l’Université le nom de l’Université Russe de l’Amitié des Peuples.Le Gouvernement de la Fédération de Russie devient ainsi fondateur de l’URAP[5].

Dans les années 1990 les nouvelles facultés apparaissent à l’Université (écologie, économie, droit, lettres, sciences humaines et sociales, formation continue pour enseignants de la langue russe LE, formation continue pour spécialistes en médecine), instituts éducatifs (langues étrangères, économie mondiale et business, formation à distance, hôtellerie et tourisme, gravitation et cosmologie), les systèmes de formation pré- et postuniversitaire sont mis au point. À cette époque l’URAP introduit également le système de formation: Licence-Master[6]. Le 50000ème diplôme de l’URAP fut attribué en 2006. Il a été remis à José Atiensiya Villagomes (Equador), diplômé de la faculté de génie

En 2000 la chaire de la politique éducative comparée qui porte le statut de la chaire de l’UNESCO fut inaugurée à l’URAP[7].

Historique des recteurs[modifier | modifier le code]

  • Serguey Vassilyevitch Roumyantsev (18 juillet 1913—1990), février 1960 à septembre 1970.
  • Vladimir Frantsévitch Stanis (1924—2003), octobre 1970 à juin 1993.
  • Vladimir Mikhailovitch Filippov (né en 1951), juin 1993 à septembre 1998.
  • Dmitriy Pétrovitch Bilibin (né en 1937), recteur en exercice - en septembre 1998 à l’avril 2004, nommé recteur jusqu’à mars 2005.
  • Vladimir Mikhailovitch Filippov, réélu en mars 2005.

Campus[modifier | modifier le code]

Campus

L’URAP dispose d’une cité universitaire située rue Mikloukho-Maklaya qui héberge plus de 7 mille étudiants et doctorants[8].

Sur le territoire du campus se trouvent également[9]:

  • Bâtiment principal - «krest» (ici il y a le Rectorat, les services et organisations universitaires, les facultés suivantes: droit, lettres, économie, école internationale du business).
  • Faculté d’agriculture.
  • Faculté de médecine.
  • Faculté préparatoire.
  • Faculté des sciences humaines et sociales.
  • Archives
  • Complexe sportif avec ses 4 terrains de foot, 6 courts de tennis extérieurs et 9 intérieurs.
  • Polyclinique № 25 Centre médical de l’URAP.
  • Centre international de culture «Interclub».
  • Cybercafé.
  • Restaurants cuisine nationale, cantines et cafés.
  • Magasins dans chaque bâtiment de la Résidence universitaire.
  • Poste de police sur le territoire de l’URAP.

Les facultés de génie et des sciences physiques, mathématiques et naturelles se trouvent Orjonikidzé rue, la Faculté d’écologie se situe chaussée Podolskoé.

Selon les résultats du concours « Notre maison étudiante », organisé par le Département de politique de famille et des jeunes de la ville de Moscou la résidence universitaire de l’URAP est la meilleure à Moscou[10].

Projets et programmes d’études[modifier | modifier le code]

En 2007 le programme éducatif de l’URAP "Mise au point d’un ensemble des programmes éducatifs d’innovation et d'un milieu éducatif d'innovation afin de permettre la réalisation efficace des intérêts d’état de Fédération de Russie par le biais de l’exportation de l’éducation" a été soutenu par le Ministère de l’Education et de la Science de la Fédération de Russie dans le cadre du projet national prioritaire « Education»[11].

En 2011-2012 9 projets éducatifs de l’URAP gagnent le concours des «Meilleurs programmes éducatifs d’innovation en Russie» (dont Mathématiques, Mathématiques et sciences d’information, Informatique fondamentale et technologies d’information, Mathématiques appliquées et informatique, Jurisprudence, Relations internationales, Économie)[12].

En conformité de l’oukase du Président de la Fédération de Russie N 293 du 12 mars 2012 à partir de 2012 l’Université (tout comme l’Université d’état de Moscou et l’Université d’état de Saint Pétersbourg) a le droit de concevoir ses propres projets éducatifs et surveiller indépendamment leur réalisation[13].

Formation et recherche[modifier | modifier le code]

Personnel[modifier | modifier le code]

77 mille diplômés de l’URAP dont plus de 5500 candidats au titre de docteur ès sciences et docteurs ès Sciences travaillent dans 170 pays. Aujourd’hui l’URAP compte 29 mille étudiants, doctorants, résidents et stagiaires de 140pays du monde y compris les représentants de 450 peuples et nations.

L'équipe de 4500 collaborateurs dont 2826 enseignants professionnels travaille à l'URAP. Il y a environ 600 professeurs et docteurs ès sciences, plus de 1300 maîtres de conférences et candidats au titre de docteur ès sciences. Parmi les enseignants il y a 16 académiciens et membres correspondants de l'Académie des sciences de Russie et des autres académies d'état de Russie, 52 membres des Académies publiques, 50 scientifiques émérites de la Fédération de Russie, 116 collaborateurs émérites des Grandes Écoles de Russie. 26 enseignants de l'URAP sont membres actifs des académies et sociétés savantes étrangères.

Recherche[modifier | modifier le code]

L'Université compte des descriptions de plus de 870 certificats d'invention et de 150 brevets de la Fédération de Russie dans presque tous les domaines de l'activité de recherche de l'URAP.

Plus de 500 membres de l’équipe de l’URAP sont inventeurs et scientifiques. La base intellectuelle de l’Université compte plus de 900 inventions et 282 brevets de la Fédération de Russie[14].

L’URAP participe à la réalisation des projets de recherche dans les domaines prioritaires, y compris sur la commande des compagnies russes et étrangères.

EN 2010 trois ouvrages d’innovation de l’URAP ont obtenu des médailles d’or «Innovations for investments to the future» discernées par l’Union russo-américaine pour le business[15].

En 2011 le travail de recherche est mené dans le cadre des programmes fédéraux qui suivent: «Cadres chercheurs et enseignants de la Russie d’innovation»[16], «La langue russe», «Recherches et conceptions dans les domaines prioritaires de développement du complexe scientifique et technologique de la Russie,années 2007-2013»[17], «Développement du potentiel scientifique des Hautes Ecoles» et d’autres.

En 2011 l’Université est parmi les gagnants du concours pour le soutien des programmes de développement stratégique des universités d’état, qui visent une gestion plus efficace des universités, une réactualisation de la structure et de contenu de l’enseignement par rapport aux demandes du marché de travail et à la stratégie du développement social et économique du pays[18].

Activité internationale[modifier | modifier le code]

L’activité internationale de l’URAP a pour but de faire l’Université arriver à un niveau de plus en plus élevé dans le système d’enseignement supérieur de la Fédération de Russie et de s’intégrer dans la communauté scientifique et éducatif mondial afin de garantir la qualité de la formation offerte et la faire correspondre aux standards mondiaux.

Axes prioritaires de l’activité internationale de l’URAP:

  • Coopération avec les universités et organisations étrangères des pays d’Asie, d’Afrique, d’Europe et des États-Unis.

Participe aux programmes et forums de l’ONU, UNESCO, Conseil de l’Europe, Organisation de coopération et de développement économiques, Fondation européenne pour la formation. Membre de l’Association internationale des universités, l’Association européenne des universités, l’Association des universités d’Eurasie, l’Association européenne pour l’éducation internationale. La coopération avec les EES des pays-membres de la CEI (Arménie, Azerbaïdjan, Kazakhstan, Kirghizstan, Moldavie et Ukraine) est aussi parmi les axes prioritaires. Au total l’URAP a plus de 160 accords de coopération avec les universités étrangères, centres de recherches, organisations internationales pour la formation[19].

  • Mise au point des programmes et projets éducatifs internationaux.
  • Travail de recherche commun (organisation des conférences et séminaires).
  • Échange des cadres enseignants.
  • La possibilité des stages à l’étranger et la formation double diplôme pour les étudiants (les programmes de double diplôme existent déjà à l’URAP et 29 programmes sont en cours d’ouverture)[20].

En 2011 l’URAP devient premier au classement national des EES, critère « Activité internationale"[21].

Formation à l'URAP[modifier | modifier le code]

Facultés[modifier | modifier le code]

  • Faculté des sciences physiques, mathématiques et naturelles
  • Faculté de médecine
  • Faculté d’agriculture
  • Faculté d’écologie
  • Faculté des sciences humaines et sociales
  • Faculté des lettres
  • Faculté de génie
  • Faculté d’économie
  • Faculté de droit
  • Faculté de la langue russe et des disciplines du parcours général

Instituts[modifier | modifier le code]

  • Institut des langues étrangères (IIYa RUDN)
  • Institut d’hôtellerie et de tourisme (IGBiT RUDN)
  • Institut des programmes internationaux (IMP RUDN)
  • Institut d’économie mondiale et du business (Ecole internationale du business) —IMEB
  • Institut d’études et de recherches de gravitation et cosmologie (UNIGK)
  • Institut de formation continue (IDPO RUDN)

UFR universitaires[modifier | modifier le code]

  • Chaire de politique éducative comparée
  • Chaire de culture physique et de sport

Filiales[modifier | modifier le code]

  • Sotchi, Région de Krasnodar
  • Yakutsk, République de Sakha (Yakutie)
  • Essentuki
  • Belgorod
  • Stavropol
  • Perm

Doctorats Honoris Causa[modifier | modifier le code]

  • Viktor Antonovich Sadovnitchiy, 1995, Académicien de l'ASR, recteur de l'UEM Lomonossov
  • Otto Hervardt (Allemagne), 1995, Docteur en médecine, professeur, directeur de l'Institut de pathologie de l'Université de Heidelberg
  • Ulricht Kunat Allemagne, 1997, Docteur en médecine, professeur, docteur de la clinique chirurgicale de l'Université Libre de Berlin
  • Saito Rakuro (Japon), 1995, Président de l'Association japonaise des anciens prisonniers de guerre
  • Birendra Bir Bikram Shah Deva (Népal), 1997, Roi du Népal
  • Sam Nujoma (Namibie), 1998, Président de la République de Namibie
  • Jose Eduardo Dos Santos (Angola), 1998, Président de la République d'Angola
  • Thabo Mvuyelwa Mbeki (Afrique du Sud), 1998, Président d'Afrique du Sud
  • Georges Lochak (France), 1998, Professeur, directeur de recherche honoraire au Centre national de la recherche scientifique, France, directeur de la Fondation Louis de Broglie, rédacteur en chef «Les annales de la fondation Louis de Broglie»
  • Chingiz Aitmatov (Khirghizie), 1999, Écrivain, homme public, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Khirghizstan dans les pays du Benelux et en France
  • Sheik Hasina Wajed (Bangladesh), 2000, Premier- ministre de la République populaire du Bangladesh
  • El Hadj Omar Bongo Ondimba (Gabon), 2001, Président de la République du Gabon
  • Olusegun Obasanjo (Nigéria), 2001, Président de la République fédérale du Nigeria
  • Peter Dutkevitch (Canada), 2006, Professeur à l'Université Carleton, directeur de l'Institut de la recherche russe et européenne
  • Franz Halberg (Etats-Unis), 2006, Directeur du Centre chronobiologique de Minnesota
  • Karim Qajymqanuly Massimov (Kazakhstan), 2007, Premier ministre de la République du Kazakhstan
  • Matsuura Kōichirō (Japon), 2008, Président directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
  • Jan Sadlak (Pologne), 2008, Directeur du Centre européen pour l'enseignement supérieur(CEPES)
  • Mahinda Rajapaksa (Sri-Lanka), 2010, Président du Sri Lanka
  • Bharrat Jagdeo (Guyana), 2010, Président de la République coopérative du Guyana
  • Yevgény Maksimovich Primakov (Russie), 2011, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Fédération de Russie, Académicien, membre du Présidium de l’Académie des sciences de Russie

Remarques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]