Université pontificale de Saint-Antoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université pontificale de Saint-Antoine
Image illustrative de l'article Université pontificale de Saint-Antoine
Nom original Pontificia Università Antonianum
Informations
Fondation 1933
Type Catholique
Localisation
Coordonnées 41° 53′ 21″ N 12° 30′ 15″ E / 41.88925, 12.5041666741° 53′ 21″ Nord 12° 30′ 15″ Est / 41.88925, 12.50416667  
Ville Rome
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Direction
Recteur Fr. Priamo Etzi OFM
Chancelier Fr. Marek Wach, OFM
Divers
Site web www.antonianum.ofm.org/

Géolocalisation sur la carte : Vatican

(Voir situation sur carte : Vatican)
Université pontificale de Saint-Antoine

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Université pontificale de Saint-Antoine
L'université pontificale Antonianum

L'université pontificale Antonianum (également Université pontificale de Saint-Antoine) est une université franciscaine fondée en l'honneur de saint Antoine à Rome.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Antonianum est fondée comme une institution religieuse en 1887 par Bernardino del Vago da Portogruaro, ministre général des Franciscains de 1869 à 1889. Le pape Léon XIII lui donne le titre de pontificale le 20 novembre 1890 sous le nom de Collegium Sancti Antonii Patavini in Urbe. Son nom devient Athenaeum Antonianum de Urbe le 17 mai 1933 par décret du pape Pie XI. Le 11 janvier 2005, le pape Jean-Paul II élève le collège au rang d'université pontificale.

L'université[modifier | modifier le code]

Les étudiants du collège sont principalement des membres de l'Ordre des Franciscains (OFM), des Capucins (OFM Cap) et des Frères mineurs (OFM Conv ou OMinConv) et les sœurs de différents ordres de religieuses. L'université est aussi ouverte aux laïcs.

L'accent est mis sur l'enseignement de la théologie catholique et la philosophie ainsi que des spécialisations dans la théologie et de la spiritualité, comme dans la théologie dogmatique, la spiritualité et la mariologie.

Sources[modifier | modifier le code]