Université pontificale Saint-Thomas-d'Aquin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université pontificale Saint-Thomas-d'Aquin
Façade du bâtiment principal de l'université (2007)
Façade du bâtiment principal de l'université (2007)
Devise Caritas veritatis
Nom original Pontificia Studiorum Universitas a Sancto Thoma Aquinate in Urbe
Informations
Fondation 1222
Type Université pontificale
Localisation
Coordonnées 41° 53′ 45″ N 12° 29′ 15″ E / 41.895962, 12.48753841° 53′ 45″ Nord 12° 29′ 15″ Est / 41.895962, 12.487538  
Ville Rome Rome
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Direction
Recteur Miroslav Konštanc Adam
Chiffres clés
Étudiants Environ 1 100 (en 2011)
Divers
Site web www.angelicum.org

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Université pontificale Saint-Thomas-d'Aquin

Géolocalisation sur la carte : Latium

(Voir situation sur carte : Latium)
Université pontificale Saint-Thomas-d'Aquin

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Université pontificale Saint-Thomas-d'Aquin

L'université pontificale Saint-Thomas-d'Aquin, dite Angelicum ou Pontificia Studiorum Universitas a S. Thoma Aq. in Urbe, est un institut universitaire d'études ecclésiastiques, situé à Rome, dirigé par l'ordre dominicain.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Angelicum a pour origine le studium médiéval fondé en 1222 au couvent Sainte-Sabine de Rome par l'ordre dominicain[1].

En 1265 le chapitre d'Anagni de l'ordre ordonne : “Fr. Thome de Aquino iniungimus in remissionem peccatorum quod teneat studium Rome, et volumus quod fratribus qui stant secum ad studendum provideatur in necessariis vestimentis a conventibus de quorum predicatione traxerunt originem. Si autem illi studentes inventi fuerint negligentes in studio, damus potestatem fr. Thome quod ad conventus suos possit eos remittere” [2]

Le collège Saint-Thomas-d'Aquin est établi en 1577 par Juan Solano, O.P., pour soutenir l’action des missionnaires dans le Nouveau Monde.

Au chapitre général de l'ordre à Rome, en 1694, le collège est officiellement déclaré studium generale de la province romaine par Antoine Cloche, maître général de l'ordre[3].

L'établissement se développe sous le pontificat de Léon XIII, lorsque celui-ci fait de la doctrine de Thomas d'Aquin (le thomisme) la base du renouveau théologique de l'Église catholique et le fondement de la formation du clergé par son encyclique Æterni Patris en 1878. La faculté de philosophie est fondée en 1882, suivie de la faculté de droit canon en 1896.

Jean XXIII élève l'Angelicum au rang d'université par le motu proprio Dominicanus Ordo du 7 mars 1963.

Organisation[modifier | modifier le code]

L'Angelicum est composé de quatre facultés : théologie, philosophie, droit canon et sciences sociales, et de deux instituts : Mater Ecclesiae, institut de sciences religieuses destiné à la formation de catéchistes et de professeurs de religion, et l'institut Saint-Thomas, consacré à l'étude des textes de ce docteur de l'Église.

La bibliothèque compte 200 000 volumes. Treize centres de formation en théologie et philosophie répartis sur les cinq continents sont rattachés à l'Université.

L'Angelicum accueille 1 600 étudiants dont une majorité de clercs.

Professeurs[modifier | modifier le code]

Anciens étudiants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Compendium Historiae Ordinis Praedicatorum, A.M. Walz, 214: "Conventus S. Sabinae de Urbe prae ceteris gloriam singularem ex praesentia fundatoris ordinis et primitivorum fratrum necnon ex residentia Romana magistrorum generalium, si de ea sermo esse potest, habet. In documentis quidem eius nonnisi anno 1222 nomen fit, ait certe iam antea nostris concreditus est. Florebant ibi etiam studia sacra." http://www.archive.org/stream/MN5081ucmf_3/MN5081ucmf_3_djvu.txt Accessed 4-9-2011
  2. Acta Capitulorum Provincialium, Provinciae Romanae Ordinis Praedicatorum, 1265, n. 12. Corpus Thomisticum, http://www.corpusthomisticum.org/a65.html Accessed 4-8-2011
  3. Dizionario di erudizione storico-ecclesiastica da S. Pietro sino ai nostril giorni, Gaetano Moroni, Vol XIV, Venice, 1842, Vol. XIV, p. 214: "Nel capitol generale, tenuto in Roma nell’anno 1694, sotto il generalto del p. Cloche, il Collegio di S. Tommaso d’Aquino venne dichiarato studio generale della provincia romana" http://books.google.com/books?id=rl09AAAAYAAJ&pg=PA213&lpg=PA213&dq=%22collegio+di+s.+tommaso%22+beretta&source=bl&ots=2kQ_5hhkaB&sig=xJM7FhJl_T5m7cqPnkPeCNraTmU&hl=en&ei=t8mgTcmVGYyI0QG8_7SBBQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CBgQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false Accessed 4-9-2-11

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]