Université française d'Égypte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université française d’Égypte (UFE)
Devise « Apprendre à apprendre »
Nom original الجامعة الفرنسية في مصر
Informations
Fondation 2002
Fondateur Universités françaises
Type Université privée
Régime linguistique Français, anglais et arabe
Localisation
Coordonnées 30° 09′ 01″ N 31° 36′ 23″ E / 30.15027778, 31.60638889 ()30° 09′ 01″ Nord 31° 36′ 23″ Est / 30.15027778, 31.60638889 ()  
Ville El-Chorouk (Le Caire)
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Direction
Président Mme Amna Lotfy El Sayed
Divers
Mascotte « Faites la différence »
Site web www.ufe.edu.eg/

L’université française d’Égypte (arabe : الجامعة الفرنسية في مصر) est une université privée égyptienne, établie en 2002 en coopération avec l'université Paris III Sorbonne, l'université de Nantes, l'université de Haute-Alsace (Mulhouse-Colmar) et l'université de Corse. Elle est située dans le quartier El-Chorouk dans les faubourgs du Caire.

Une convention a été signée avec l'université Paris VI au sujet de l’école d’ingénieurs.

D'autres conventions avec d'autres universités françaises seront bientôt signées, avec un objectif de plus de conventions futures.

Événements historiques[modifier | modifier le code]

Le président français Jacques Chirac et le président égyptien Hosni Moubarak lors l’inauguration de l’UFE

Inauguration de l’université[modifier | modifier le code]

L'université a été inaugurée en 2006 par le président Jacques Chirac et le président Hosni Moubarak.

Conférence euro-méditerranéenne de la bio-mathématique[modifier | modifier le code]

Une conférence s'est tenue du 26 au 28 juillet 2007 entre l'université de Savoie et l'università di Corsica. Des chercheurs d'Europe et de la Méditerranée se sont réunis en Égypte pour discuter de sujets de bio-mathématique et la mise en œuvre des mathématiques en médecine pour soigner certaines maladies.

Conférence internationale des microélectroniques[modifier | modifier le code]

Le département technologie de l’information et de la communication de l’UFE, dirigé par le professeur Hani Fikri, a accueilli, du 29 au 31 décembre, une conférence internationale sur la microélectronique, en coopération avec l'université de Waterloo au Canada et la Société Dispositifs électroniques de l'Institut IEEE. La conférence était placée sous l'égide du ministère de la Communication et de la Technologie de l'Information et du ministère de l'Éducation (www.ieee-icm.com).

Un certain nombre de communication ont été présentées sur les domaines suivants : systèmes et circuits intégrés, CAO pour la microélectronique et technologie de micro-nano électronique. Les meilleures communications seront publiées dans un volume spécial de la revue Microelectronics Journal.

Cette manifestation a bénéficié du soutien financier des sociétés Mentor Graphics, Si-Ware Systems, Si-Vision, Newport Media, Imodelit, de l'Institut national des Télécommunications et du ministère de la Communication et de la Technologie de l'information. Les étudiants du département TIC de l'UFE ont fortement aidé à l’organisation de cet événement et y ont participé activement.

Signature de la convention avec l’université de Paris 6[modifier | modifier le code]

Le 4 novembre 2007 a eu lieu la signature de la convention entre l'université de Paris 6 et de l’UFE, en présence du président UFE, Tahani Omar, le président de Paris 6, Jean-Charles Pomerol, et de l'ambassadeur de France, Philippe Coste.

Compétition SIFE[modifier | modifier le code]

Une équipe d’étudiants de l'UFE issue de ces trois facultés, a remporté le 7 juillet 2008 une compétition nationale organisée par l'organisation internationale SIFE (Students in Free Entreprise). Il s'agissait pour les étudiants d'avoir une approche orientée « business » des problèmes sociaux qui affectent le pays en offrant des opportunités économiques à des communautés ciblées. Onze projets ont été mis effectivement en œuvre au cours de l'année universitaire pour améliorer l'autonomie économique et la culture financière de ces communautés. Parmi ces projets : la formation de micro-entrepreneurs, la production de biogaz à partir de déchets animaux et les jeux de simulation d’entreprise. La présentation de ces travaux s’est faite en anglais devant un jury composé d'industriels, de consultants et de cabinets d'audit internationaux. Onze universités étaient en compétition. L'équipe de l’UFE a terminé en première place. Elle aussi obtenu le premier prix de la Responsabilité sociale. Du 1er au 3 octobre 2008, l'UFE défendra les couleurs de l'Égypte, à la finale qui se déroulera à Singapour avec les lauréats nationaux de 46 pays.

Le président Jacques Chirac à l’Université française d’Égypte

Campus[modifier | modifier le code]

Vue sur une partie de campus de l’UFE

Seules trois facultés (avec dix spécialisations) de l'université sont ouvertes. Mais le plan de l'université comprend d’autres facultés qui seront ouvertes à l'avenir, dans des bâtiments qui sont encore en construction. L'UFE est censé être l'une des plus grandes universités d'Égypte quand l'ensemble du campus sera construit.

Avantages[modifier | modifier le code]

Trois langues d’enseignement[modifier | modifier le code]

Le français (langue de la culture et de la connaissance, qui crée des ponts avec les pays francophones), l'anglais (la langue de la mondialisation) et l'arabe (afin de pouvoir travailler en Égypte et des pays arabes). L’étudiant va apprendre comment utiliser ces trois langues professionnellement dans le lieu de travail au cours de ses quatre années d’études.

Un des bâtiments de l’UFE

Double diplôme[modifier | modifier le code]

L'un, égyptien et l'autre, français (université de Paris III Sorbonne, université de Nantes). Faculté d'ingénierie : Master dans les départements « PEC » et « TIC » qui pourra être rendu par l'université de Haute-Alsace, l'université de Corse, l'université de Paris 6 ou l'université de Toulouse III. L'UFE est la seule université en Égypte qui délivre un diplôme étranger sans que ses étudiants soient obligés de se déplacer en dehors de l'Égypte pour obtenir le diplôme étranger (mais les étudiants peuvent aller poursuivre leurs études en France s'ils le souhaitent.)

Systèmes et programmes français[modifier | modifier le code]

Jardin interne à l’UFE

L'université française d'Égypte a conclu un accord avec les universités de Paris VI (première université scientifique en France), Paris III Sorbonne, Nantes et Corse, selon lequel tous les programmes d'enseignement seront supervisés et approuvés par ces universités. Ces universités envoient des professeurs enseigner à l’UFE, et assurent une assistance technique aux laboratoires.

À l'inverse de nombreuses universités étrangères en Égypte, l'UFE suit les systèmes et les programmes éducatifs du pays auquel elle est associée ; il est facile de le constater en comparant ses programmes avec des universités françaises, et en notant que de nombreux diplômés de l'UFE ont pu faire carrière en France. De même, l'équipe enseignante dispose d'un fort pourcentage de professeurs français pour enseigner et superviser le processus éducatif. Les conventions signées entre l'UFE et les universités françaises partenaires garantissent que l'université est qualifiée selon les critères de l'Union européenne.

Les étudiants d'ingénierie à l'UFE peuvent aujourd’hui préparer leur master de l'université de Paris VI, première université en France, et trente-huitième dans le monde (classement de l’organisation ARWU). Aujourd'hui, aucun étudiant, autre qu'un étudiant de l'UFE, ne peut obtenir en Égypte un master ou doctorat d'une des 200 meilleures universités du monde.

Facultés[modifier | modifier le code]

Vue de côté sur l'un des bâtiments
  • Faculté des Langues appliquées
    • Département Affaires et Commerce international[1]
    • Département Traduction spécialisée[2]
  • Faculté de Gestion et Systèmes d'information
    • Département Gestion et Administration des entreprises[3]
    • Département Méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises[4]
  • L’école d’ingénieurs
    • Département Technologie de l'information et des Communications (TIC)[5] : spécialisé en ingénierie électronique, ingénierie des télécommunications, ingénierie des réseaux et informatique, le département est l'un des deux seuls en Égypte à posséder la spécialisation d'ingénierie électronique.
    • Département Productique, Énergétique et Contrôle automatique (PEC)[6] : le département couvre tous les domaines de l'ingénierie mécanique.

L’École d’Ingénieurs[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

L’école d’ingénieurs de l’UFE offre un enseignement de haute qualité suivant les programmes de ses institus partenaires. Dans les salles de vidéo-conférence, les étudiants peuvent assister à des lectures des universités partenaires, ce qui montre que les programmes l’UFE ne sont pas comme mais exactement les mêmes que ses universités partenaires.

La formation est complétée par un stage de cinq mois durant la cinquième année. Ce stage peut être effectué au sein d'un laboratoire du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et les meilleurs étudiants peuvent se voir proposer une poursuite d'études en doctorat ès sciences au sein de ce laboratoire.

L’école regroupe, jusqu'à aujourd’hui, huit spécialités d’ingénierie et un département d’architecture.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Osclab.jpg
Bibufe.jpg
  • Laboratoire d'Électicité et Magnétisme
  • Laboratoire Électrique et Électronique
  • Laboratoire des Systèmes Optiques
  • Laboratoire Micro-Ondes et Antennes
  • Laboratoire Communications et Optoélectroniques
  • Laboratoire CAO
  • Laboratoires Informatique
  • Laboratoire Informatique de l'Architecture et Conception des Circuits Intégrés
  • Laboratoire Matériaux
  • Laboratoire Mécanique des Fluides
  • Laboratoire Contrôle Automatique
  • Laboratoire de Chimie
  • Accès au laboratoires du ministères de Production militaire
  • Atelier de Technologie de Production
  • Salle de Dessin technique
  • Bibliothèque
  • Wi-Fi
  • Salle de vidéo-conférence (au moment présente des lectures de l'université Paris VI)
  • Cours universiaires supérieurs en ligne en commun avec le Massachusetts Institute of Technology, l'université Rice, l'université Carnegie-Mellon et l'université de Savoie.

Personnel[modifier | modifier le code]

La formation des futurs professeurs est une priorité à l'UFE qui envoie des professeurs pour faire des études universitaires supérieures en France. Quelques professeurs récemment envoyés en France :

  • Ahmed Ali, travaux au laboratoire de LAAS à l'université de Toulouse. Il fait des études doctorales dans le domaine de l'électromagnétisme, plus spécifiquement dans le domaine des antennes.
  • Mootaz Allam, qui fait actuellement des recherches au laboratoire d'informatique à l'université de Paris 6 dans le domaine de l'électronique analogue.
  • Ahmed Gama, effectuant actuellement des études universitaires supérieures au laboratoire de l’ENSPS (École nationale supérieure de physique de Strasbourg) dans le domaine du traitement des signaux.

Visiteurs[modifier | modifier le code]

Professeurs visiteurs à l’UFE en 2008 :

  • Pr Alain Greiner, de l'université de Paris 6, enseignera la méthodologie dans le département TIC, ACSI.
  • Pr Pirouz Bazargan, de l'université de Paris 6, enseignera l'architecture des microprocesseurs dans le département TIC, ACSI et Télécommunications.
  • Rami Iskandar, de l'université de Paris 6, visitera l'université pour rendre compte de ses laboratoires d'électronique et communication.
  • Pr Mounir Benabdenbi, de l'université de Paris 6, parlera sur la conception et l'essai de DFT (Essai numérique des circuits intégrés) dans le département de TIC, ACSI.
  • Pr Anne Derieux, de l'université de Paris 6, enseignera l'application de la théorie présentée dans la méthodologie dans le département TIC, ACSI et Télécommunications.
  • Pr Jean Yves Dréan, de l'université de Haute-Alsace, enseignera les matériaux avancés dans le département de PEC.
  • Pr Évelyne Aubry, de l'université de Haute-Alsace, donnera des conférences sur l'acoustique dans le département de PEC.
  • Pr Hevré Aubert, de l'université de Toulouse (ENSHEEIHT), donnera des conférences sur des antennes réseau dans le département de TIC, Télécommunications.
  • Pr Paul Bisgambiglia, de l'université de Corse, enseignera la programmation d'objets orientés dans le département de TIC, ISI.

Convention avec l’université de Savoie[modifier | modifier le code]

À l'invitation du directeur du Laboratoire du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Jean Kuntzman, de l'Institut national polytechnique de Grenoble, le docteur Fabien Flori s’est rendu à l'Université de Savoie puis à l'École nationale supérieure de Lyon dans le cadre d'échanges scientifiques. Ce voyage a permis une démarche exploratoire auprès de l’École d'ingénieurs Polytech'Savoie et de l'INES (Institut national d'énergies solaires). L'INES, projet national soutenu par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et le CNRS regroupent environ 250 chercheurs sur le thème du solaire.

Sa plate-forme « éducation » est constituée par l'École d'ingénieurs Polytech'Savoie qui forme notamment des ingénieurs en « Environnement Bâtiment Énergie ». La question de la gestion des ENR et des déchets est posée en Égypte et l'Université de Savoie a été officiellement contactée par les autorités égyptiennes concernées pour collaborer sur ces questions. Les réunions de travail ont permis de dégager les pistes de collaborations suivantes :

  • Délocalisation de modules de formations pour la composante énergie de la filière PEC.
  • Mise en place de modules de formation continue à l'intention d'ingénieurs égyptiens.
  • Développer un enseignement à distance

Faculté de Gestion et Systèmes d’information[modifier | modifier le code]

Un des jardins de l’UFE

Première faculté en Égypte couplant harmonisement l’enseignement du management et de l’informatique.

Personnel[modifier | modifier le code]

  • Le docteur Hany Nasr El-Din a été invité pour assister aux aides des études finales pour le Master.
  • Le professeur Asmaa Al-Sharif s'est rendu à Rennes pour un semaine doctorale. Après cela, à l'Université de Nantes pour participer à une conférence à la « Maison des Sciences humaines ». Elle a coprésenté une communication avec le professeur Ève Lamendour à l'Université de Nantes.

Visiteurs[modifier | modifier le code]

Professeurs visitant l’UFE en 2008 :

  • Pr Alain Vailly, de l'Université de Nantes, donnera des lectures sur la modélisation.
  • Pr Velina Slavova, de l'université bulgare, enseignera l'introduction à la base aérienne de l'information.
  • Pr Marie Catalo et Pr Noël Barbu, de l'Université de Nantes.
  • Pr Ève Lamendour, de l'université de Nantes, donnera des lectures sur le marketing.
  • Pr Pascale Coupard, associés à l'université de Nantes, enseignera la gestion des risques pour les élèves de la 4e année dans le département de Gestion.

Faculté des Langues appliquées[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

La Faculté des Langues appliquées à l’UFE est en coopération et sous la supervision de l'université Paris III Sorbonne. La Sorbonne est l'une des cinq meilleures universités au monde.

C'est la première faculté créée en Égypte associant les langues au monde des affaires.

Visiteurs[modifier | modifier le code]

Professeurs visitant l’UFE en 2008 :

  • Pr Cécile Leblanc, pour donner des lectures sur la Méthodologie-Française.
  • Pr Éric Maigret, pour donner des lectures dans la communication.
  • Pr Fayza El-Qasem, por donner des lectures sur la méthodologie arabe.
  • Pr Bertrand Richt, pour donner des lectures sur la méthodologie anglaise.

Recherche[modifier | modifier le code]

CIDRE[modifier | modifier le code]

Au-delà de l'enseignement qui est transmission du savoir, l’université a une autre mission essentielle, la recherche, qui est création de connaissances.

Une institution doit sans cesse aller de l'avant, être en phase avec les progrès scientifiques et technologiques et ne pas s’appuyer uniquement sur ses acquis.

Créé en avril 2004, le Centre de Recherche, Développement et Coopération internationale (CIDRE) a pour vocation de permettre à l’UFE de devenir un pôle de développement national et international. Ce centre a pour priorité d’être en contact étroit avec le monde de l'entreprise, avec les institutions locales ou internationales concernées par la recherche et avec les différentes organisations soucieuses du développement.

L'action du CIDRE se déploie sur trois axes :

La recherche[modifier | modifier le code]

Le CIDRE a pour rôle principal de conduire et d'organiser la recherche au sein de l’UFE. Il doit instaurer une image de marque de l'université en tant qu'établissement voué à la recherche (participation à des conférences internationales et publications dans des revues spécialisés).

Conclure des accords de recherche et développement (R&D) avec les entreprises leaders et mener des activités de conseil fait partie des principales préoccupations du CIDRE.

La formation continue[modifier | modifier le code]

Élaborer des programmes de formation continue en relation avec les besoins du marché est une autre priorité du CIDRE. Il doit mettre en place un système de formation ouvert à tous, toujours avec le souci de répondre aux besoins spécifiques des entreprises.

Les relations extérieures[modifier | modifier le code]

Le CIDRE établit des liens de coopération avec des organismes internationaux comme l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), l'Union européenne, l'Agence de la Francophonie... Il développe des projets de coopération avec les établissements concernés (Ministères de l'Industrie et du Pétrole).

Accords de coopération[modifier | modifier le code]

UNESCO[modifier | modifier le code]

La coopération avec l'UNESCO est un projet pilote dédié à l’utilisation des technologies modernes d’enseignement dans les universités égyptiennes, arabes et africaines. L'accord signé par le CIDRE le 8 octobre 2003 permet entre autres de développer des cours en ligne en commun avec le Massachusetts Institute of Technology, l'université Carnegie-Mellon et l'université Rice. Permettre à l'UFE de produire un centre moderne de cours en ligne ainsi qu'adapter et mettre en œuvre un système de gestion de l'enseignement sont d’autres objectifs de cet accord.

Ministère de l’Industrie[modifier | modifier le code]

Une convention a été signée le 22 juin 2004 entre l'UFE et le ministère de l'Industrie. En vertu de cette convention, le ministère participera avec l'UFE, sous forme de comité de suivi, à l'élaboration des programmes de formation, ainsi qu'à l'obtention de leur financement. Ces programmes sont destinés à des cadres du secteur privé travaillant dans les domaines de l'import-export, de la gestion de la qualité et du leadership.

Ministère du Pétrole[modifier | modifier le code]

Une convention a été signée entre l'UFE et le ministère du Pétrole le 5 mars 2005. En vertu de cette convention, le ministère offre à l'Université française d'Égypte une aide financière destinée à l'équipement des laboratoires, accueille les étudiants des trois facultés en stages de formation et accorde des bourses aux meilleurs d'entre eux tout en s'engageant à leur offrir des postes dans le secteur pétrolier. Quant à l'UFE, elle participe avec l'aide de ses partenaires, à l'effort engagé par le ministère du Pétrole pour l'amélioration des performances des cadres travaillant dans le secteur pétrolier, et ce, à travers des formations techniques spécialisées et des consultations sur demande.

Cours en ligne[modifier | modifier le code]

Ces cours ont été développés dans le cadre d’un projet avec l'UNESCO et Massachusetts Institute of Technology (MIT):

  • Thermodynamiques
  • Circuits électriques et électroniques
  • Mécaniques des solides
  • Matériaux électriques

Partenaires de l’UFE[modifier | modifier le code]

L'UFE a aussi des accords de coopération avec :

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]