Université du Havre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université du Havre
Université du Havre
Université du Havre
Informations
Fondation 1984
Type Université publique (EPSCP)
Régime linguistique Français
Budget 69 millions d'euros (2010)
Localisation
Coordonnées 49° 29′ 49″ N 0° 07′ 45″ E / 49.496953, 0.129297 ()49° 29′ 49″ Nord 0° 07′ 45″ Est / 49.496953, 0.129297 ()  
Ville Le Havre
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Campus Le Havre - Lebon
Le Havre - Caucriauville
Le Havre - Frissard
Direction
Président Pascal Reghem
(2012 — 2016)[1]
Chiffres clés
Personnel 850
Enseignants 399
Enseignants-chercheurs 284
Étudiants 7 050 (2011 - 2012)[2]
Divers
Affiliation Normandie AeroEspace
Normandie université
Site web www.univ-lehavre.fr/

Géolocalisation sur la carte : Haute-Normandie

(Voir situation sur carte : Haute-Normandie)
Université du Havre

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Université du Havre

Géolocalisation sur la carte : Le Havre

(Voir situation sur carte : Le Havre)
Université du Havre

L'université du Havre a été inaugurée officiellement en 1984 par le Premier ministre de l'époque, Laurent Fabius. De premiers enseignements avaient lieu depuis 1967 mais ils dépendaient de l'université de Rouen.

L'université dispense de nombreuses formations professionnelles, notamment avec les IUT car elle bénéficie du soutien des entreprises de la vallée de la Seine.

En 2009-2010, 7 040 étudiants étaient inscrits sur l'un des trois sites de l'université : Lebon, Frissard et Caucriauville. 284 enseignants-chercheurs et 115 enseignants du second degré sont employés. Le budget de l'université s'élève en 2005 à 69 millions d'euros (dont 37,5 millions de masse salariale sur le budget de l'État).

Depuis le 10 mai 2012, son président est Pascal Reghem[3].

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1967 : ouverture du premier IUT.
  • 1970 : naissance de l'UER « Sciences & Techniques » (actuellement : UFR des « Sciences et Techniques »).
  • 1972 : naissance de la Faculté des « Affaires Internationales » et du Département Informatique.
  • 1984 : création de l'université du Havre (décret du 27 août 1984).
  • 1985 : création d'une bibliothèque au sein de la faculté des « Affaires internationales ».
  • 1986 : création du Service commun de la documentation (SCD).
  • 1989 : rattachement de la bibliothèque de l'IUT de Caucriauville au SCD.
  • 1993 : ouverture du nouveau bâtiment de l'UFR « Sciences et techniques » et intégration de sa bibliothèque au SCD
  • 1994 : ouverture de l'Institut supérieur d'études logistiques (ISEL), école d'ingénieurs.
  • 1998 : naissance de l'UFR « Lettres & Sciences Humaines » (scission avec la faculté des « Affaires Internationales »).
  • 1999 : création de la Plate-forme Technologique « Mécanique des Systèmes en Composite » (PFT MSC).
  • 1999 : intégration de la bibliothèque de l'ISEL au sein du SCD.
  • 2005 : Camille Galap est élu Président de l'Université du Havre. Il occupera ce poste jusqu'en mai 2012.
  • 2006 : ouverture de la nouvelle bibliothèque centrale universitaire du Havre.
  • 2006 : ouverture du nouveau restaurant universitaire.
  • 2009 : ouverture du nouveau bâtiment de biologie.

Composantes[modifier | modifier le code]

Unités de formation et de recherche[modifier | modifier le code]

  • UFR des sciences et techniques
  • Faculté des affaires internationales
  • UFR des lettres et sciences humaines

Instituts[modifier | modifier le code]

Bibliothèques[modifier | modifier le code]

Le service commun de la documentation (SCD) de l'université est réparti sur deux sites :

Bibliothèque centrale universitaire du Havre
  • Bibliothèque centrale universitaire du Havre (site Lebon)
  • Bibliothèque de l'IUT (site Caucriauville)

L'idée de constituer une bibliothèque centrale pour toutes les filières enseignées au Havre remonte à 1996, dans le but de rompre avec l'isolement des différentes bibliothèques, pour un emploi optimal des ressources humaines, techniques et donc financières.

En mars 2004 débute le chantier de la nouvelle bibliothèque universitaire à la place de l’ancien Palais des expositions que la municipalité du Havre a mis à la disposition de l’État dans sa partie nord. Le maître d’ouvrage était le rectorat de Rouen ; le cabinet Dottelonde & associés étant le maître d’œuvre. Les travaux furent entrepris par la société Quillery (groupe Eiffage). La livraison du bâtiment eut lieu le 28 novembre 2005 et son ouverture au public le 2 mars 2006.

Le coût total de la construction fut de 14 698 498 €[réf. nécessaire]. L’équipement coûta 1 524 489 €.[réf. nécessaire]. L’État finança à hauteur de 44 % du coût total, la région Haute-Normandie à 35 % et le département de Seine-Maritime à 21 %.

La bibliothèque a été inaugurée le 15 mai 2006 en présence de François Goulard, ministre délégué à l’Enseignement supérieur.

Le bâtiment comprend cinq niveaux dont une mezzanine et offre 800 places assises.

Formation et recherche[modifier | modifier le code]

Enseignements[modifier | modifier le code]

Relations internationales[modifier | modifier le code]

Recherche[modifier | modifier le code]

L'université du Havre possède douze laboratoires de recherche :

  • DS 1 - Mathématiques et leurs interactions :
    • Laboratoire de Mathématiques Appliquées du Havre (LMAH). Responsable : Adnan Yassine
  • DS 4 - Chimie :
    • Unité de Recherche en Chimie Organique et Macromoléculaire (URCOM). Responsable : Pierre Netchitailo
  • DS 6 - Sciences de l'homme et des humanités :
    • Identités et Différenciation des Espaces de l'Environnement et des Sociétés (IDEES). Responsable : Madeleine Brocard
    • Centre interdisciplinaire de recherche sur les mobilités (Cirtai, anciennement Centre Interdisciplinaire de Recherche en Transport et Affaires Internationales), Le Havre. Responsable : John Barzman
    • Laboratoire d'étude du développement des régions arides (LEDRA), Rouen
    • Modélisation et traitement graphique en géographie (MTG), Rouen
    • Géographie des Systèmes de Communication (GEOSYSCOM), Caen
    • Groupe de Recherche Identités et Cultures (GRIC). Responsable : Jean-Paul Barbiche
  • DS 7 - Sciences juridiques, politiques, économiques de gestion :
    • Centre d'étude et de recherche en économie et gestion logistique (CERENE). Responsable : Isabelle LEBON
    • Groupe de Recherche en Droit Fondamental International et Comparé (GREDFIC). Responsable : Gilles Lebreton
  • DS 8 - Sciences pour l'ingénieur :
    • Groupe de recherche en électrotechnique et automatique du Havre (GREAH). Responsable : Brayima Dakyo
    • Laboratoire Ondes et Milieux Complexes (LOMC) : unité mixte de recherche du CNRS, le LOMC est la plus importante structure de recherche de l'université avec 86 chercheurs et 14 techniciens, ingénieurs et administratifs en 2012[4].
  • DS 9 - Sciences et technologies de l'information et de la communication :
    • Laboratoire d'Informatique, Traitement de l'Information et Systèmes (LITIS) regroupe l'ancien LIH (Laboratoire d'informatique du Havre) et trois laboratoires de Rouen. Responsable : Thierry Paquet.
  • DS 10 - Agronomie, productions animales et végétales et agro-alimentaires :
    • Laboratoire d'écotoxicologie - Milieux aquatiques (LEMA). Responsable : Christophe Minier

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la population universitaire

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
7 111[5] 6 822[6] 6 624[7] 6 421[8] 6 557[9] 6 560[10] 6 370[11] 6 188[12]
2008 2009 2010 2011 - - - -
6 485[13] 6 957[14] 6 914[15] 6 895[16] - - - -

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Havre : un nouveau président pour la fac
  2. Présentation de l’Université - Université du Havre
  3. Paris-Normandie, « Le Havre : un nouveau président pour la fac », consulté sur Paris-Normandie.fr le 11 mai 2012
  4. Doris Le Mat-Thieulen, « Un labo de l'université distingué », dans Le Havre Infos, 7-13 mars 2012, p.17
  5. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2001, Imprimerie nationale, p. 161, (ISBN 2-11-092136-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  6. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2002, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-092152-8), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  7. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2003, Imprimerie nationale, p. 155, (ISBN 2-11-093455-7), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  8. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2004, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-094345-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  9. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2005, Imprimerie nationale, p. 175, (ISBN 2-11-095390 X), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  10. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2006, Imprimerie nationale, p. 179, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  11. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2007, Imprimerie nationale, p. 181, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  12. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2008, Imprimerie nationale, p. 173, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  13. Daniel Vitry, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2009, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097805-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  14. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2010, Imprimerie moderne de l’Est, p. 173, (ISBN 978-2-11-097819-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 17 septembre 2010
  15. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2011, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097810-3), consulté sur www.education.gouv.fr le 2 septembre 2011
  16. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2012, Imprimerie moderne de l’Est, p. 177, (ISBN 978-2-11-099368-7), consulté sur www.education.gouv.fr le 30 août 2012

Lien externe[modifier | modifier le code]