Université des sciences et technologies du Roi Abdallah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

22° 18′ 45″ N 39° 06′ 38″ E / 22.3126, 39.11047 () L'université des sciences et technologies du Roi Abdallah, en anglais King Abdallah University of Science and Technology : KAUST est un établissement universitaire international de recherche qui vise à faire naître une nouvelle ère de progrès scientifique pour l'Arabie saoudite, sa région et le monde. L'université a été inaugurée le 23 septembre 2009 en présence du roi Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud.

En tant qu'institution indépendante basée sur le mérite, la KAUST permettra à des chercheurs de haut niveau, du monde entier et de toutes cultures, de travailler ensemble pour relever les défis scientifiques et technologiques. Le réseau mondial de recherche et d'enseignement de la KAUST apportera son soutien à divers talents tant sur son campus que dans d'autres grandes universités et instituts de recherche, à travers des accords de recherche menée en collaboration et des systèmes de bourses. Le campus principal s'étend sur plus de 36 kilomètres carrés sur les bords de la mer Rouge, à Thuwal[1].

Création[modifier | modifier le code]

L'université est née de la volonté du gouvernement, soucieux d'augmenter le nombre encore faible des ingénieurs d'origine saoudienne. Elle est construite au milieu de rien, sur une bande de désert le long de la mer Rouge à 80 km au nord de Djeddah. Le projet, qui comprend une cité de 15 000 habitants, a été confié à la société Aramco, le géant du pétrole, et supervisé par le ministère du Pétrole et des Ressources minérales. Terminée, l'université est financièrement et administrativement indépendante du gouvernement[2].

Organisation[modifier | modifier le code]

Conseil de direction[modifier | modifier le code]

La KAUST a un conseil de direction et un financement propres. Le gouvernement a décidé de la placer hors de la houlette du ministère de l'Éducation. « Le royaume est en train de complètement revoir tout son système d'éducation supérieure et cela n'aurait pas de sens d'essayer de l'insérer dans la bureaucratie actuelle. » selon l'ancien president d'Aramco.

Le premier président de l'université a été choisi par les membres du comité de Recherche Présidentiel (Presidential Search Committee Members ) dirigé par Ali Al-Naïmi, le ministre saoudien du Pétrole et ancien PDG de Saudi Aramco. Le comité inclut également une liste de professeurs et de professionnels expérimentés:

  • Andrew Gould, PDG de Schlumberger Limited
  • Le baron Ronald Oxburgh, membre de la Chambre des Lords, président du comité de sélection de Science et Technologie, ancien recteur du Collège impérial de Londres, ancien président de Shell UK
  • Dr. Khalid S. Al-Sultan, président de l'Université du Pétrole et des Minéraux du Roi Fahd
  • Dr. Ferid Murad, Prix Nobel 1998 de Physiologie ou Médecine, directeur de l'Institut de médicine moléculaire pour la prévention des maladies humaines, Université du Texas Centre de Sciences de la Santé à Houston
  • Prof. Fawwaz Ulaby, Williams Professor, Science de l'ingénierie électrique et informatique, Université du Michigan, ancien vice-président pour la recherche, Université du Michigan
  • Dr. Karen Holbrook, présidente de l'Université de l'État de l'Ohio

Disciplines[modifier | modifier le code]

L'université est organisée autour d'instituts de recherche multidisciplinaires: Energie et Environnement, biosciences ou sciences de la matière avec l'ingénierie, les mathématiques appliquées et l'informatique. Les partenariats seront d'abord développés pour relever des défis comme la dessalinisation de l'eau de mer, la capture du carbone des combustibles riches en hydrogène ou la linguistique.

Partenariats[modifier | modifier le code]

La KAUST a fait appel à de grosses pointures du monde universitaire à l'étranger pour l'aider à démarrer son enseignement. On peut citer:

  • L'Institute of International Education, qui gère déjà le programme américain Fulbright et qui s'occupera de l'allocation des bourses aux étudiants. Le Washington Advisory Group (WAG) est chargé de sélectionner l'attribution des financements en utilisant un système d'examen au mérite inspiré de la National Science Foundation américaine.
  • L'Institut français du pétrole. L'accord, signé par Nadhmi A. Al-Nasr, président par intérim de la KAUST et Olivier Appert, président de l'IFP, conduira à d'autres accords de coopération sur le développement d'énergies innovantes et de matériaux pour le secteur des transports. La KAUST et l'IFP recevront des étudiants de second cycle sur des périodes définies d'un commun accord. Ils sont convenus d'orienter plus spécifiquement leur recherche sur le captage du CO2, les carburants propres, la catalyse, les polymères et la modélisation pour le génie chimique.

Dimensionnement[modifier | modifier le code]

L'université a une capacité de 2 000 étudiants, dont un cinquième de Saoudiens espérés, et emploiera 600 personnes, chercheurs compris. Sa dotation est de 10 milliards de dollars américains, la plaçant au 6e rang mondial.[réf. nécessaire]

Références[modifier | modifier le code]

  1. communiqué de presse de l'IFP du 25 juillet 2007
  2. Article du Figaro du 9 juin 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]