Université de l'Alberta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université de l'Alberta
Devise Quaecumque vera
Nom original University of Alberta
Informations
Fondation 1908
Type Université publique
Localisation
Coordonnées 53° 31′ 33″ N 113° 31′ 36″ O / 53.525895, -113.526567 ()53° 31′ 33″ Nord 113° 31′ 36″ Ouest / 53.525895, -113.526567 ()  
Ville Edmonton
Flag of Alberta.svg Alberta
Pays Drapeau du Canada Canada
Direction
Chancelier Ralph B. Young
Vice-Chancelier Indira Samarasekera
Chiffres clés
Étudiants Environ 38 800 (en 2012)
Undergraduates 31 300 (en 2012)
Postgraduates 7 474 (en 2012)
Divers
Mascotte GUBA (pour les hommes) et Patches (pour les femmes)
Site web www.ualberta.ca

Géolocalisation sur la carte : Alberta

(Voir situation sur carte : Alberta)
Université de l'Alberta

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Université de l'Alberta

L'Université de l'Alberta (University of Alberta) est située sur la rive sud de la rivière Saskatchewan-nord, au cœur de la ville d'Edmonton, dans la province de l'Alberta, au Canada.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'université de l'Alberta a été fondée en 1908, soit deux ans après son acte de création adopté lors de la première session de la nouvelle assemblée législative de l'Alberta, avec le premier ministre Alexander C. Rutherford comme donateur principal.

En Alberta tout comme en Saskatchewan, deux villes se disputaient à la fois le titre de capitale provinciale et l'établissement de l'université : Edmonton et Calgary. Si Edmonton reçut le titre de capitale provinciale, ce fut la ville de Strathcona, située au sud d'Edmonton et fusionnée avec celle-ci en 1912, qui accueillit finalement l'université. Au début du XXIe siècle, cette décision crée encore des remous[1].

Portrait académique[modifier | modifier le code]

Panneau signalétique du campus de la faculté Saint-Jean d'Edmonton.

En 2010, l'Université de l'Alberta compte approximativement 35 000 étudiants, dont 5 800 aux cycles supérieurs (maîtrise, doctorat) et 3 000 étudiants internationaux provenant de 121 pays. La bibliothèque de l'université est la deuxième plus importante parmi les universités de l'ouest du Canada, après celle de l'Université de la Colombie-Britannique. L'université compte 20 facultés, dont celle des arts, d'éducation, d'agriculture, de médecine, d'éducation physique, de droit, ainsi que plusieurs autres facultés spécialisées.

L'Université de l'Alberta compte une faculté francophone (Campus de la faculté Saint-Jean) proposant des programmes universitaires dans les domaines des sciences, des beaux-arts, en langues, en sciences sociales et en éducation.

La doyenne de l'université, Claudette Tardif, a été vice-présidente de l'Université de l'Alberta après avoir été enseignante de langue française à la faculté Saint-Jean d'Edmonton.

L'Université de l'Alberta est considérée comme l'une des cinq plus importantes universités au Canada, avec l'Université de Montréal, l'Université de Toronto, l'Université McGill et l'Université de la Colombie-Britannique.

Campus[modifier | modifier le code]

Édifice Tory, Edmonton.

L'université compte trois campus distincts : campus Riverside (premier campus de l'université), campus Saint-Jean (un campus secondaire situé à 10 km à l'est du campus Riverside) et le campus Augustana (situé dans la ville de Camrose, 100 km au sud-est d'Edmonton). Le campus Saint-Jean est la seule institution post-secondaire francophone à l'ouest du Manitoba.

Recherche[modifier | modifier le code]

L'Université de l'Alberta compte plus de 400 laboratoires distincts de recherche, ce qui en fait un établissement de recherche de pointe au Canada. Depuis 1988, l'Université de l'Alberta a reçu plus de 2,6 milliards de dollars pour la recherche. Le département de recherche médicale a développé le Edmonton Protocol, un nouveau traitement pour un type de diabète qui permet de réduire la dépendance à l'insuline. Récemment, le gouvernement de l'Alberta, en collaboration avec le Conseil national de recherches Canada et le gouvernement du Canada, a ouvert le National Institute for Nanotechnology, un laboratoire de pointe sur la nanotechnologie.

Diplômés reconnus[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [vidéo] [1] (conférence sur l'histoire de l'université)

Liens externes[modifier | modifier le code]