Université de Géorgie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université de Géorgie
Devise Et docere et rerum exquirere causas
Nom original University of Georgia
Informations
Fondation 27 janvier 1785
Type Établissement public ; grande université d'enseignement et de recherche
Régime linguistique Anglais américain
Localisation
Coordonnées 33° 57′ 21″ N 83° 22′ 28″ O / 33.9558, -83.374533° 57′ 21″ Nord 83° 22′ 28″ Ouest / 33.9558, -83.3745  
Ville Athens
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de la Géorgie (États-Unis) Géorgie
Direction
Président Michael F. Adams
Chiffres clés
Étudiants 33 831
Undergraduates 25 335
Postgraduates 8 496
Divers
Site web www.uga.edu/

Géolocalisation sur la carte : Géorgie

(Voir situation sur carte : Géorgie)
Université de Géorgie

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Université de Géorgie

L'université de Géorgie (en anglais, University of Georgia, abrév. UGA), établissement public, est la plus grande université de l'État de Géorgie, aux États-Unis. Sise à Athens, une ville de 115 000 habitants (recensement de 2010) et à 112 km d'Atlanta, capitale de l'État et la neuvième métropole du pays, l'université compte presque 34 000 étudiants inscrits et plus de 2 100 enseignants. C'est également le siège du Système universitaire de Géorgie (University System of Georgia en anglais), qui subventionne une trentaine de campus publics en Géorgie.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'université a été créée par un acte de l'Assemblée générale de Géorgie, réunie à Savannah en 1785. L'université de Géorgie devient alors la première université publique des États-Unis et la deuxième à organiser ses cours. La faculté de lettres, l'Institut Benjamin-Franklin, ouvrira ses portes en 1801. Ce nom survit aujourd'hui dans l'actuelle faculté de lettres et de sciences (Benjamin Franklin College of Arts and Sciences).

Les portes de l'université sont verrouillées entre 1863 et 1866 lors de la guerre de Sécession, la ville d'Athens étant occupée par l'armée nordiste.

En 1903 des étudiantes y seront admises pour le trimestre d'été, et dès 1918 les jeunes femmes pourront s'inscrire pour l'année scolaire. Les étudiants noirs intégreront le campus à partir de 1961 ; quoique des manifestations racistes aient lieu pendant deux jours dans la ville d'Athens, l'intégration de l'université est assurée sans de violents affrontements. Depuis l'année scolaire 2007-2008, 10 pour cent de la classe de première année de l'université de Géorgie est de race noire, un des taux les plus élevés pour une grande université américaine.

Campus[modifier | modifier le code]

L'université s'étend sur deux vastes campus, le campus nord (North Campus, le plus ancien, et contigu au centre-ville d'Athens) et le campus sud (South Campus, construit dès les années 1960). Ces deux campus sont liés par un important réseau d'autobus qui est gratuit pour les étudiants. Le site de l'université est soigneusement maintenu par l'université et notamment avec l'aide des étudiants de la Faculté d'Architecture écologique.

À cause de sa réputation grandissante parmi les meilleures universités publiques des États-Unis, l'université de Géorgie est devenue de plus en plus sélective, surtout pour les étudiants de première année (freshmen) et de troisième cycle (mastère et doctorat). Depuis les années 1990, l'université est souvent rangée parmi une élite d'établissements publics dite "Public Ivy League".

Parmi une douzaine de facultés sur les deux campus réunis, certaines jouissent d'une réputation nationale voire internationale: les facultés de journalisme (Henry Grady College of Journalism), sciences agricoles, écologie, sciences vétérinaires et marketing/management.

Comme beaucoup d'autres grandes universités du pays, l'université de Géorgie constitue un centre important de la production culturelle. En outre, le programme sportif de l'université est très bien développé ; l'équipe des Georgia Bulldogs (football américain) est renommée aux États-Unis.

La ville d'Athens reste une des villes universitaires les plus dynamiques du Sud, et un berceau de folk et de rock. Des groupes comme les B-52's et R.E.M. sont originaires de la ville.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :