Université d'État de Portland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université d'État de Portland
Image illustrative de l'article Université d'État de Portland
Devise « Doctrina urbi serviat »
Nom original Portland State University
Informations
Fondation 1946
Type Université publique
Régime linguistique Anglais américain
Dotation 117 millions de dollars des États-Unis
Localisation
Coordonnées 45° 30′ 46″ N 122° 41′ 07″ O / 45.512778, -122.68527845° 30′ 46″ Nord 122° 41′ 07″ Ouest / 45.512778, -122.685278  
Ville Flag of Portland, Oregon.svg Portland
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de l'Oregon Oregon
Campus Urbain
Direction
Président Wim Wiewel
Chiffres clés
Étudiants 24 284
Undergraduates 18 012
Postgraduates 6 272
Divers
Mascotte Victor E. Viking
Site web www.pdx.edu/

Géolocalisation sur la carte : Oregon

(Voir situation sur carte : Oregon)
Université d'État de Portland

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Université d'État de Portland

L’université d'État de Portland (en anglais : Portland State University ou PSU) est une université publique américaine située dans le centre-ville de Portland, dans l'État de l'Oregon, aux États-Unis. Fondée en 1946, elle compte le plus grand nombre d'inscriptions en licence et en master parmi les universités de l'État de l'Oregon. C'est également la seule université publique de l'État située dans l'une des plus grandes villes métropolitaines. PSU propose des licences et des masters ainsi que des doctorats dans 17 domaines. Portland State fait partie du système d'universités de l'Oregon (en anglais : Oregon University System - OUS).

Les équipes sportives de l'université sont connues sous le nom des Vikings de Portland State (en anglais : Portland State Vikings) et elles arborent les couleurs vertes et blanches de l'école. Les équipes participent au niveau le plus élevé de la NCAA (National Collegiate Athletic Association) c'est-à-dire à un niveau Division I, principalement dans la Big Sky Conference. PSU comprend différents départements d'études qui sont : le département de la Gestion d'Entreprise, l'école supérieure des Sciences de l’Éducation, le département des Beaux-Arts et Arts du Spectacle, l'Assistance Sociale, l'école supérieure de Sciences Politiques, l'école Maseeh des Sciences de l'Ingénieur et de l'Informatique et l'école des Sciences Sociales et Humaines. L'université a été reconnue à l'échelle nationale pour ses programmes en gestion d'entreprise (en anglais : MBA ou Master's of Business Administration) et en urbanisme[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'université d'État de Portland a été créée sous le nom de Vanport Extension Center en juin 1946 pour satisfaire la demande en enseignement supérieur de Portland pour les soldats démobilisés de la Seconde Guerre mondiale profitant de la G.I. Bill. La G.I. Bill est une loi américaine adoptée en 1944 pour permettre aux soldats démobilisés de la Seconde Guerre mondiale d'accéder aux universités, aux lycées ou aux formations professionnelles, ainsi qu'à une année d'assurance chômage. Les cours étaient donnés au collège de Vanport. Cette première session d'été a regroupé 221 étudiants et les frais de scolarité étaient de 50 dollars. Plus de 1 410 étudiants se sont inscrits au trimestre d'automne de l'année 1946, qui a été retardé au 7 octobre en raison d'un manque de place. Étant donné que la population de la ville de Vanport dans l'Oregon avait baissé après la Seconde Guerre mondiale, le Vanport Extension Center était disponible pour utiliser les bâtiments à d'autres fins : deux crèches, un bâtiment de loisirs avec trois salles de classe et un centre commercial qui nécessitait une modification conséquente pour y placer une bibliothèque, des bureaux, et six salles de classe. En plus du collège Vanport[2], les lycées Lincoln et Jefferson étaient utilisés après les heures de cours, ainsi que les écoles dentaire et médicale de l'université de l'Oregon, situées toutes les deux à Portland.

Suite à l'inondation du 30 mai 1948 (Vanport Flood of 1948), l'université est appelée « l'université qui ne voulait pas mourir » pour avoir refusé de fermer ses portes après l'inondation[2],[3]. Le terme a été inventé par Lois Hennessy, une étudiante qui a écrit un article sur l'université et sur l'inondation dans le journal d'actualités américain intitulé Christian Science Monitor[2] though students nicknamed the school "The college without a future."[2] bien que les élèves surnommaient l'école « L'université sans avenir » (Hennessy était la mère du poète Gary Snyder). L'université a occupé les locaux du lycée Grant (en anglais : Grant High School) durant l'été 1948 puis a ensuite occupé les bâtiments du chantier naval[2] de l'Oregon, connu sous le nom d'Oregon Ship[3]. En 1953[2] l'école déménage dans le centre-ville de Portland et occupe dès lors les bâtiments libérés du lycée Lincoln situé sur la rue Broadway, y compris le Lincoln Hall, alors connu sous le nom d'"Old Main"[4]. L'école a changé son nom pour celui de Portland State Extension Center entre décembre 1951 et février 1952[3] et en 1955, le nom rechange une nouvelle fois pour donner Portland State College (en français : Collège d'État de Portland) pour marquer son évolution en une institution offrant des formations en quatre ans[3],[5]. Elle a également été appelée « Le U désespéré"[4]. En 1956, les anciens combattants avaient quitté l'université et la nourriture pour bébé n'était plus stockée à la librairie[4].

En 1965, PSU est rentrée dans l'équipe du « General Electric College Bowl » et a remporté le quiz de l'émission diffusée nationalement à la télévision qui opposait des équipes d'étudiants venant de tous les États-Unis. L'équipe a battu ses concurrents pendant cinq semaines consécutives, les menant au rang de champions et établissant un nouveau record du nombre total de points marqués. L'édifice Smith Memorial Union Student de l'université a été nommé ainsi suite à la mort, en 1968, du membre de l'équipe Michael J. Smith, qui a participé au tournoi alors qu'ils souffrait de fibrose kystique[6].

La croissance de l'université d'État de Portland qui a lieu lors des deux décennies suivantes a été limitée par le système universitaire de l'Oregon qui, en 1929, a pris la décision qu'aucune université ou école de l'Oregon ne pourrait copier les programmes proposés par une autre. Avec des exclusions des droits acquis pour l'université de l'Oregon et pour l'université d'État de l'Oregon[7]. Cependant, de nouveaux programmes de master ont été ajoutés en 1961 et également des programmes de doctorats en 1968. L'établissement a acquis le statut d'université par le Conseil de l'enseignement supérieur de l'État d'Oregon en 1969, devenant ainsi l'université d'État de Portland ou en anglais : Portland State University.

Lincoln Hall vers 1920

En 1994, PSU a mis fin au traditionnel système de distribution des cours niveau licence pour adopter un nouveau programme interdisciplinaire d'enseignement général connu sous le nom d'Études universitaires. Ce programme a suscité beaucoup de critiques à la fois sur et hors du campus à cause de certaines preuves que ce programme « Études universitaires » ne formaient pas des étudiants aptes à une écriture de niveau universitaire [citation nécessaire], mais c'est l'un des programmes de l'université d'État de Portland qui a retenu l'attention nationale pour ses groupes d'apprentissage, son apprentissage par le service, ses diplômés de fin d'études supérieurs, et la capacité mémorielle d'apprentissage des étudiants de première année[8]. Le magazine hebdomadaire américain US News & World Report a, à plusieurs reprises, classé le programme « Études universitaires » comme étant un « Programme à suivre ». En 2003, PSU a été autorisée à délivrer des diplômes d'études des afro-américains. Cette même année, l'université a ouvert un centre situé dans un nouveau bâtiment pour soutenir les étudiants amérindiens.

En 2004, le docteur Fariborz Maseeh (en) a donné, grâce à la Fondation Massiah (The Massiah Foundation), l'équivalent de plus de 6 millions d'euros à l'école des sciences de l'ingénieur et de l'informatique. L'école a été rebaptisé école Maseeh des Sciences de l'ingénieur et de l'Informatique. Ce fut le don personnel le plus important que l'université ait jamais reçu et celui-ci, ajouté aux autres, a conduit à l'ouverture, en mai 2006, d'un nouveau bâtiment pour les Sciences de l'ingénieur, le « Centre Nord-Ouest des sciences de l'ingénieur, de la Science et de la Technologie », qui abrite une grande partie de l'université. L'immeuble des sciences de l'ingénieur homologué LEED Gold reflète l'accent croissant donné par l'université à l'ingénierie, les sciences et la technologie. Le 130 000 pied carré ( ?) bâtiment comprend des salles de classe, des bureaux et 41 laboratoires de recherche et d'enseignement[9].

En mai 2004, l'université de Portland a annoncé un plan commun avec l'université de la Santé et des Sciences de l'Oregon (OHSU) pour mettre en place le premier programme d'informatique biomédicale du pays[10].

En 2006, l'université d'État de Portland a été proclamée première université de sauvegarde du saumon par l'organisation à but non lucratif de sauvegarde du saumon (« Salmon Safe »). Le prix a été décerné pour reconnaître à grande échelle les efforts du campus en matière de développement durable par le traitement des eaux de ruissellement avant qu'elles n'atteignent le bassin hydrographique local[11].

Le 3 juin 2008, la fondation partenaire Jimmy et Rosalynn Carter a décerné à PSU le prix de la fondation Jimmy et Rosalynn Carter pour la collaboration communautaire de l'université dans leur Programme d'intendance du bassin. Le programme a conduit plus de 27 000 bénévoles de la communauté à passer un quart de million d'heures pour planter 80 000 plantes et restaurer 50 acres (20,2342821 ha) le bassin versant Modèle:Convert/spell le long du fleuve. Les projets individuels ont été menés et soutenus par 700 étudiants qui travaillaient dans le cadre de projets scolaires. Ces travaux ont abouti à deux thèses rédigées par des étudiants de master ainsi qu'à trois articles de recherche[12].

En septembre 2008, la Fondation F. Jacques et Marion L. Miller (James F. and Marion L. Miller Foundation) a décerné à l'université de Portland une subvention de presque 20 millions d'euros. Cette subvention Miller de 20 millions d'euros et les fonds amassés sont utilisés exclusivement pour les programmes de développement durable. Aujourd'hui, les recherches et l'enseignement sur le développement durable de l'université, dirigés par Jennifer Allen, directeur de l'Institut des Solutions de Développement Durable de l'université, se concentrent sur quatre principaux domaines de recherche : la création de communautés urbaines durables, l'intégration des sociétés humaines et l'environnement naturel, la mise en œuvre de la durabilité et des mécanismes de changement et la mesure de cette durabilité. Depuis 1998, la Fondation Miller a également versé plus de 4 millions à PSU.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

L'université[modifier | modifier le code]

Université d'État de Portland

Portland State est la plus grande et grandissante université du Système d'Université de l'Oregon[13]. Elle possède un accord de double inscription avec le Portland Community College (en) permettant aux élèves de chacune des deux universités de suivre des cours dans l'un ou l'autre des deux établissements[14]. Selon le magazine américain US News & World Report, en 2012, l'université de Portland possédait un taux global d'acceptation de 70 %[15] ce qui est considéré comme plutôt sélectif pour une université publique[15].

Ces dernières années, PSU a ajouté plus de programmes en doctorat car sa mission première qui était de proposer des licences en lettres et sciences sociales et humaines s'est élargie dans la recherche. Les diplômes récemment ajoutés concernent des domaines tels que les mathématiques, la biologie, la chimie, la physique appliquée, l'informatique, la psychologie appliquée, la gestion de l'ingénierie et de la technologie, le génie mécanique et la sociologie.

Portland State a distribué un total de 5 784 licences lors de l'année universitaire 2010-11, y compris 3 945 baccalauréats, 1 783 maîtrises et 56 doctorats[16].

Classements[modifier | modifier le code]

Lincoln Hall enneigé

Dans le rapport de 2013 du magazine U.S. News & World Report, Portland State est actuellement classée dans le deuxième niveau des meilleures universités américaines[15]. Lors de l'année universitaire de 2012, l'université fut classée parmi les 376 meilleures universités, parmi les "Meilleure de l'Ouest"[17] et comme une « Université Qui A Une Âme »[18] par The Princeton Review (en). Le master en gestion d'entreprise (Master's of Business Administration) de l'université a été classé dans le top 100 par The Princeton Review (en)[19] qui a également nommé Portland State comme étant l'un des meilleurs établissements du pays pour ses formations de licence[20].

L'école de gestion d'entreprise de PSU est classée 14e sur la liste des 100 meilleures écoles du monde dans l'édition 2011-2012 de Beyond Grey Pinstripes, un classement bisannuel des écoles de commerce menées par le Centre Aspen Institute pour l'enseignement commercial[21]. L'école de gestion d'entreprise est également classée dans d'autres études, telles que dans Les 294 meilleures écoles de commerce de The Princeton Reviews[22].

US News & World Report classe actuellement le programme de master en aménagement du territoire comme le 14e meilleur du pays[23]. Planetizen classe actuellement ce programme d'Aménagement du Territoire, à l'École Nohad A. Toulan d'Urbanisme et d'Aménagement, dans les 25 premiers programmes d'aménagement urbain du pays[24].

D'autres classements des programmes et départements de l'université de Portland incluent l'école de Sciences Politiques qui est classée 46e du pays, les masters de Conseil en Réinsertion et de Service Social sont classés respectivement, 23e et 33e, le programme en Orthophonie est classé 62e, ainsi que l'école supérieure des Sciences de l’Éducation qui est classée parmi les « Meilleures » par l'US News & World Report[25]. Il est également répertorié par l’US News & World Report comme ayant l'un des meilleurs programmes de licence en ingénierie[25].

L'université est également classée 7e pour son service communautaire par le magazine bimensuel Washington Monthly, la Fondation Carnegie a classé Portland State comme l'une des meilleures universités en matière d'aide sociale et de partenariats, et elle est classée 9e meilleure université voisine.

Mis à part les résultats scolaires, l'université de Portland est reconnue mondialement pour son développement durable et ses initiatives en matière d'écologie. PSU a reçu une étoile d'or (Gold STARS) par l'AASHE pour le développement durable[26] et est classée parmi les meilleures écoles vertes du pays par The Princeton Review (en). De plus, le campus comprend également 7 écoles certifiées LEED.

Sections et écoles[modifier | modifier le code]

Les programmes universitaires de Portland State sont organisés en sept grandes unités académiques[27]:

  • L'école des Sciences Sociales et Humaines - Une gamme de programmes de licence, de master, et des diplômes dans plus de 20 spécialités telles que l'anthropologie, la linguistique appliquée, la biologie, l'étude des noirs américains, la chimie, les études latino-américaine, la communication, la résolution de conflits, l'économie, l'anglais, l'environnement, les langues et la littérature étrangères, la géographie, la géologie, l'histoire, les études internationales, les mathématiques et les statistiques, l'étude des Amérindiens, la philosophie, la physique, la psychologie, les sciences de l'éducation, la sociologie, les sciences de l'ouïe et de la parole, et l'étude des femmes.
  • L'école de Gestion d'Entreprise - Des spécialités de licence et de master qui comprennent la gestion commerciale, l'analyse financière et le management international. Des programmes et des diplômes d'études supérieures comprenant la comptabilité, le commerce international et la gestion de l'industrie alimentaire. L'école propose également des programmes de doctorat dans le cadre du programme de doctorat des Systèmes de la Science.
  • École supérieure d'Éducation - Programmes de masters en formation initiale et continue, l'éducation (petite enfance, primaire, niveau collège, lycée), direction pédagogique, et différents programmes de spécialisation.
  • L'école Maseeh des Sciences de l'Ingénieur et de l'Informatique - des programmes de licence et de master tels que le génie civil, le génie informatique, le génie électrique, génie de l'environnement et génie mécanique, ainsi que l'informatique. Les programmes niveau master forment également à la gestion de l'ingénierie, au génie de fabrication, au génie des systèmes, au génie des logiciels et à la gestion des technologies. L'école propose également des programmes de doctorat en système des sciences et des sciences environnementales ainsi que des programmes en ressources.
Shattuck Hall, home to the Department of Architecture, Fine Art, and Graphic Design
  • Département des Beaux-Arts et Arts du Spectacle - les programmes de licence comprennent l'architecture, l'art, l'histoire de l'art, l'étude des arts, le cinéma, les études cinématographiques, la musique, les arts du théâtre et la danse. Les études niveau master concernent l'architecture, l'art, la musique, les arts du théâtre et l'enseignement artistique dans le secondaire.
  • École des Sciences Sociales et Humaines - Le département offre des programmes en sciences sociales au niveau licence et master, des licences en études de l'enfant et de la famille ainsi que des programmes de doctorat en sciences humaines et sociales.
  • L'école de sciences politiques - Cette école est organisée en une série de départements secondaires axés sur différents aspects des sciences politiques:
    • École de santé de la population - licences et masters en études de la santé et de la santé de la population. L'école offre également un diplôme en gérontologie.
    • L'école Mark O. Hatfield du Gouvernment - licences et masters en criminologie / justice pénale, sciences politiques et administration publique. Des instituts tels que l'institut de recherche politique en justice pénale, l'institut de direction administrative, l'institut pour la gestion à but non lucratif, le centre de concertation sur la politique nationale, l'institut d'administration territoriale et le Centre des études turques.
    • L'école Nohad A. Toulan en aménagement du territoire - des programmes de licence avec une majeure et une mineure en développement local, des mineures en développement immobilier et développement urbain durable. Des diplômes de master en développement immobilier, en transport et en aménagement urbain. Les études de ces masters proposent des programmes tels que l'étude urbaine ainsi que l'aménagement urbain et régional. Des instituts tels que le centre d'études urbaines, l'institut d'études métropolitaines de Portland, le centre de recherche en recensement de la population, le centre de l'immobilier et le centre d'études des transports.

De plus, l'université d'État de Portland, à travers l'école des études complémentaires, offre des formations continues et des activités spéciales d'apprentissage, y compris des cours de crédit, degré d'achèvement des programmes, des cours d'enseignement à distance, les programmes communautaires non crédités, ré-homologation, les certifications, les cours du secondaire, programmes d'été et d'études en ligne.

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

PSU se démarque des autres universités de l'Oregon en partie parce que, en tant qu'établissement urbain, elle attire des étudiants plus âgés que les universités rurales. Durant l'année universitaire 2010-2011, on a recensé que l'âge moyen d'un élève niveau licence était de 25 ans. Un pourcentage important des cours de l'université de Portland sont donnés le soir et le samedi. Certains programmes ne proposent que des cours du soir. PSU a également retardé le développement de son campus pendant des décennies après sa fondation. L'établissement a vendu un terrain dans un quartier voisin peu de temps après son déménagement au centre-ville de Portland et a retardé la construction de logements étudiants jusqu'au début des années 1970.

Bien que l'âge moyen des étudiants soit de 27 ans, l'augmentation des inscriptions traditionnelles fait diminuer l'âge moyen des étudiants[28]. Des projets de construction de bâtiments à usage mixte (commercial, d'enseignement, résidentiel) par l'université préservent les magasins du centre-ville et les entreprises tout en transformant l'université qui passe de "campus pour étudiants qui font la navette" à un mélange entre un campus de "navetteur" et un campus résidentiel traditionnel. Des résidences récemment achevées comprennent le Stephen Epler Hall et The Broadway. De nouvelles mesures sont prises pour agrandir le nombre de logements et pour le contrôle de l'université sur ses propres logements, avec des projets de nouvelles constructions et avec la reprise de la gestion des résidences que PSU possède actuellement. Des opportunités sociales de résidences optionnelles existent avec un système certes petit mais actif, de lettres grecques:Alpha Chi Omega, Alpha Epsilon Pi, Alpha Phi Alpha, Kappa Sigma, Phi Delta Theta, Phi Sigma Sigma, Alpha Kappa Psi et Phi Gamma Nu[29].

En mars 2007, l'université de Portland a repris la gestion des logements sur le campus. Le service d'aide au logement « College Housing Northwest », qui a déjà géré les immeubles résidentiels du campus (tels que: The Broadway, Stephen Epler Hall, West Hall, King Albert, St. Helens, Montgomery Court et Ondine) pendant 30 ans, maintiendra toujours ses logements hors-campus (tels que: Goose Hollow, The Palidian, The Cambrian et Clay).

L'association étudiante de l'université s'appelle les étudiants associés de l'université de Portland (ASPSU pour l'abréviation anglaise de « the Associated Students of Portland State University »). En plus d'un président de l'association étudiante et d'un vice-président, il y a un comité de frais étudiants, 25 membres au Sénat des étudiants présidé par le vice-président et un conseil judiciaire qui statue sur les questions constitutionnelles de l'ASPSU. Il existe également un certain nombre d'associations universitaires dont les étudiants membres sont nommés par le président de l'ASPSU[30]. Portland State fait également partie de l'Association des étudiants de l'Oregon, à but non lucratif et dont l'influence est à l'échelle de l'État.

Branford Price Millar Library.

Le seul journal étudiant de PSU est le Daily Vanguard, créé en 1946. Les rédacteurs du journal font fonctionner la station de radio KPSU, et la chaîne de télévision PSU TV. The Portland Review est une revue littéraire de poésie, de fiction et d'art publiée par des étudiants du Conseil des Publications Étudiantes de PSU depuis 1956[31]. D'autres journaux étudiants de PSU existent tels que The Rearguard, un journal mensuel, ainsi que The Spectator.

La bibliothèque Millar composée de 1,3 million de livres est située au centre du campus et offre une salle libre de micro-ordinateurs. Dans la bibliothèque Millar sont également entreposés des documents fédéraux[32]. La forme concave unique du bâtiment est en partie due aux manifestations étudiantes organisées pour sauver un grand orme qui devait être déplacé.

L'université de Portland est desservie par la MAX Green Line (ou MAX Ligne verte en français), la MAX Yellow Line (MAX ligne jaune), le tramway de Portland, les bus TriMet, et les navettes de l'Oregon Health & Science University (l'université des Sciences et de la Santé de l'Oregon) et du Portland Community College (en) (la fac publique de Portland) sur SW Harrison Street à SW Broadway.

En 2010, l'université a ouvert le Student Rec Center certifié LEED Student Rec Center qui abrite un centre aquatique, un mur d'escalade, des terrains de basket, volley et badminton, un terrain de foot en salle, une grande salle de musculation et des sports en plein air. L'université gère 30 clubs de sports (club sports) sur le campus tels que le Club de Rugby PSU, le Club de Hockey sur glace de PSU et le PSU Lacrosse Club . En plus de cela, le programme de gestion des activités étudiantes parraine 120 clubs étudiants tels que celui de tango, d'escrime, médiévale ou encore le club médiéval des brasseurs.

Sport[modifier | modifier le code]

Mascotte des Vikings de Portland State
Article général Pour un article plus général, voir Portland State Vikings.

Portland State est membre de la Big Sky Conference depuis 1996, de la Pac-12 Conference en lutte, et de la Pacific Coast Softball Conference. PSU joue au niveau de la Division I de la NCAA en basket-ball, volley-ball féminin, golf, football, lutte, tennis, baseball, athlétisme et cross-country. Les footballeurs jouent au niveau Division I AA (ou subdivision de championnat de football).

Avant de rejoindre la Division I, l'école a remporté les championnats nationaux de Division II NCAA en volleyball féminin et en lutte. L'école a aussi terminé deuxième au niveau national à deux reprises en football et une fois en basketball féminin en Division II.

Les couleurs de l'université de Portland sont le vert et le blanc et sa mascotte est un Viking portant le nom de « Victor E. Viking". Les deux anciens athlètes de PSU les plus connus sont Freeman Williams et Neil Lomax. Freeman Williams était le meilleur marqueur en Division I de la NCAA de basket masculin en 1977 et 1978. Neil Lomax était l'un des meilleurs joueurs en position de quart-arrière qui a été la vedette de l'équipe de football américain des Cardinals de Saint-Louis au sein de la National Football League au milieu des années 1980. Le système offensif de football appelé le « Run & Shoot » (« Cours et tire » en français) a été mis en place la première fois au niveau universitaire à PSU par l'entraineur Darryl « Mouse » Davis. À la base entraîneur adjoint de PSU, Davis est devenu entraîneur en chef en 1975 après le départ de Ron Stratten. En plus de son révolutionnaire système offensif « Run-and-shoot » (développé dans les années 1960 à Hillsboro dans l'État de l'Oregon) et un quart-arrière solide appelé June Jones, Davis a élevé le programme Viking vers de nouveaux sommets : un record de 8 contre 3 ainsi qu'une parfaite score à domicile de 5-0. Les protégés de Davis en position de quart-arrière étaient Lomax et Jones.

Les matchs de football à domicile se déroulent hors du campus à Jeld-Wen Field et les matchs à domicile de basket-ball ont lieu sur le campus au Centre Peter Stott. En 2008, l'équipe masculine de basket-ball a obtenu sa toute première invitation pour participer au championnat masculin de Basket Division I de la NCCA.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Professeurs et Personnel[modifier | modifier le code]

Diplômés et étudiants[modifier | modifier le code]

  • Julius Thomas - Tight End des Denver Broncos depuis 2011

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Portland State University School of Business Administration », The Princeton Review (consulté le 8 décembre 2012)
  2. a, b, c, d, e et f (en) Stephen E. Epler, Portland State University: The First 25 Years: 1955–1980,‎ 1980-02-14
  3. a, b, c et d (en) Gordon B Dodds, The College That Would Not Die,‎ 2000 (ISBN 0-87595-274-7)
  4. a, b et c (en) John Terry, « PSU at 50: Young PSU perked with vitality of mind (1 of 8 parts) », The Oregonian,‎ 1996-02-15
  5. (en) « Chronological History of the Institutions of the Oregon University System » [PDF]
  6. Portland State Auxiliary Services | Home
  7. (en) « Oregon State Board of Higher Education Policies » [PDF], Oregon University System,‎ November 2005 (consulté le 24 mars 2011), p. 45
  8. (en) « University Studies Awards and Recognition » (consulté le 3 janvier 2013)
  9. (en) « FAP - Facilities & Planning - Building Details: Engineering Building » (consulté le 16 mars 2011)
  10. (en) « Biomedical Informatics: Portland State University and Oregon Health & Science University — Five year, dual degree program » (consulté le 16 mars 2010)
  11. (en) Sascha Krader, « PSU first 'salmon safe' university », Vanguard,‎ 2006-08-09 (lire en ligne)
  12. Portland State | News | Portland State Wins First U.S. National Carter Foundation Partnership Award
  13. (en) « Future & Historical Enrollment »,‎ 10 décembre 2010 (consulté le 16 mars 2011)
  14. (en) « PCC, PSU renew co-admission agreement », Portland Business Journal,‎ 23 janvier 201 (lire en ligne)
  15. a, b et c (en) « Rankings and Reviews: Portland State University », US News.com (consulté le 9 décembre 2012)
  16. (en) « Portland State News » (consulté le 31 janv. 2012)
  17. (en) « The Princeton Review Best Regional Colleges » (consulté le 3 novembre 2011)
  18. (en) « Princeton Review Colleges with a Conscience » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2011-11-03
  19. (en) « Princeton Review Top 100 MBA Rankings » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2011-11-03
  20. Kirkland, John, « Portland State University listed one of the best colleges in the United States », Portland State University,‎ 7 mars 2011 (consulté le 2013-02-05)
  21. (en) « Beyond grey pinstripes », The Aspen Institute Center for Business Education (consulté le 11 octobre 2007)
  22. (en) « Princeton Review's 2012 Best 294 Business Schools » (consulté le 11 mars 2011)
  23. (en) « U.S. News Best Grad School Rankings », U.S. News & World Report (consulté le 8 juin 2012)
  24. (en) « The Top Schools For Urban Planners », Planetizen (consulté le 9 juin 2010)
  25. a et b (en) « U.S. News Best Colleges Rankings », U.S. News & World Report (consulté le 8 juin 2012)
  26. (en) « Sustainability Tracking Assessment and Rating System (STARS), 2011 », Association for the Advancement of Sustainability in Higher Education (consulté le 8 juin 2012)
  27. (en) « Bulletin 2008-2009 » [PDF], Portland State University (consulté le 22 juin 2009)
  28. Student Profile Total Enrollment
  29. « http://web.pdx.edu/~salp/groups_display.php?group_type=3&order_by=1&order_type=1 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-04-12
  30. ASPSU - Home
  31. (en) « About Us » (consulté le 16 mars 2011)
  32. Government Information and Maps | Portland State Library
  33. (en) « Portland State University Department of Computer Science Faculty » (consulté le 16 Jan 2011)
  34. (en) « ACM: Fellows Award / David Maier » (consulté le 16 Jan 2011)
  35. (en) Anne Saker, « Portland State prof takes on a new kind of museum: one on the Internet using a Wikipedia model », The Oregonian,‎ 2010-01-11 (lire en ligne)
  36. (en) « BaSiC Inititive / Sergio Palleroni » (consulté le 9 mai 2011)
  37. (en) « Asynchronous Research Center » (consulté le 16 Jan 2010)
  38. (en) « ACM Award Citation / Ivan Sutherland » (consulté le 16 Jan 2011)
  39. « "Issa's Global Conspiracy" » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-04-12. Willamette Week
  40. (en) « World Extreme Cagefighting: Dave Jansen » (consulté le 26 July 2010)
  41. Clint Didier NFL Football Statistics - Pro-Football-Reference.com
  42. State department bio of Joseph LeBaron
  43. U.S. Envoy "Thrilled to Return to Qatar"
  44. Entertainment Weekly, 1994: The Power of Love
  45. (en) Kathryn Kirkland, « Portland State Portland State Magazine: News: Fanfare: Spring 2010 »,‎ 10 juin 2010 (consulté le 13 juillet 2010)
  46. (en) « Oregon Olympic wrestler dies », The Bulletin (Bend),‎ 20 octobre 1972 (lire en ligne)
  47. http://www.allmusic.com/artist/p514023/biography
  48. (en) Paul de Barros, « A hopeful outlook for jazz », The Seattle Times,‎ 2008-01-15 (lire en ligne)
  49. (en) Rob Smith, « Norm Winningstad dies at age 85 », Portland Business Journal,‎ 25 novembre 2010 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :