Université Vytautas-Magnus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université Vytautas-Magnus
Nom original Vytauto Didžiojo Universitetas
Informations
Fondation 1922/1989
Type Université publique
Régime linguistique lituanien, anglais
Localisation
Coordonnées 54° 53′ 54″ N 23° 54′ 50″ E / 54.898333333333, 23.91388888888954° 53′ 54″ Nord 23° 54′ 50″ Est / 54.898333333333, 23.913888888889  
Ville Kaunas
Pays Drapeau de la Lituanie Lituanie
Direction
Recteur Zigmas Lydeka
Chiffres clés
Personnel 1000
Étudiants 10 000
Divers
Site web www.vdu.lt/

Géolocalisation sur la carte : Lituanie

(Voir situation sur carte : Lituanie)
Université Vytautas-Magnus

L’Université Vytautas Magnus de Kaunas nommée ainsi en mémoire de Vytautas le Grand est une université lituanienne fondée en 1922, fermée par les Soviétiques en 1950, rouverte en 1989[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'université de Kaunas (capitale provisoire de Lituanie de 1919 à 1939) était le seul établissement d'enseignement supérieur du pays, créé en 1922. Elle était le principal centre de modernisation, le foyer de la vie culturelle et scientifique de la république balte. En 1930, à l’occasion du 500e anniversaire de la mort du grand-duc Vytautas, l’université de Lituanie reçut son nom.

Vincas Krėvė-Mickevičius qui y fut professeur de langues slaves et de littérature slave, devint Doyen de l'université Vytautas-Magnus de 1925 à 1937.

En 1950, l’université fut fermée par le pouvoir soviétique, mais la tradition universitaire de l’UVM se maintint au sein de l’émigration lituanienne. En 1989, à l’initiative d'universitaires de Lituanie et de la diaspora, elle se reconstitua. De août 1990 à février 1993, Algirdas A. Avižienis a été le premier recteur de l'université Vytautas-Magnus à Kaunas, en Lituanie après sa réouverture.

Composition[modifier | modifier le code]

Elle comporte aujourd'hui 10 facultés :

  • Sciences humaines,
  • Économie et gestion,
  • Sciences,
  • Informatique,
  • Arts,
  • Travail social,
  • Sciences sociales,
  • Théologie catholique,
  • Sciences politiques et diplomatie,
  • Droit.

Elle compte aujourd’hui environ 9 500 étudiants, plus de 500 professeurs et chercheurs ; elle a formé plus de 23 000 diplômés depuis 1989.

Elle a attribué un doctorat honoris causa au poète polonais originaire de Lituanie Czesław Miłosz (en lituanien : Česlovas Milošas) en 1992, et à l’archéologue Marija Gimbutas en 1993.

Références et notes[modifier | modifier le code]