Université Aix-Marseille III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université Paul-Cézanne
Aix-Marseille III
Informations
Fondation 1973
Dissolution 2012
Type Université publique
Localisation
Ville Aix-en-Provence et Marseille
Pays Drapeau de la France France
Chiffres clés
Personnel 930
Enseignants 760
Étudiants 22 500
Divers
Affiliation Aix-Marseille Université, Pegase PACA
Site web www.univ-amu.fr

L'université Aix-Marseille III aussi appelée université Paul-Cézanne est une ancienne université française située en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Au moment de sa suppression en 2012 par fusion avec d'autres universités, elle comptait 22 500 étudiants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Université d'Aix-Marseille.

Après la scission de la loi Faure de 1968, les trois universités d'Aix-Marseille entament un processus de rapprochement au sein du PRES Aix-Marseille Université à partir de 2007. Ce processus aboutit à la réunification des trois universités, celle-ci devenant effective au 1er janvier 2012 avec la création d'un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, dénommé « université d'Aix-Marseille », regroupant les universités Aix-Marseille-I, Aix-Marseille-II et Aix-Marseille-III.

Entériné par le décret n° 2011-1010 du 24 août 2011, le nouvel établissement se substitue aux trois universités préexistantes à compter du 1er janvier 2012. Les dispositions transitoires nécessaires notamment à la constitution des organes de gouvernance du nouvel établissement entrent en vigueur le lendemain de la publication dudit décret. Notice (source Legifrance) : le présent décret prévoit que l'université d'Aix-Marseille assure l'ensemble des activités exercées par les universités Aix-Marseille-I, Aix-Marseille-II et Aix-Marseille-III qu'elle regroupe. Les dispositions transitoires du décret prévoient les modalités d'adoption des statuts et du budget de l'université d'Aix-Marseille et de gouvernance de l'établissement. Les biens, droits et obligations et les contrats des personnels des trois universités marseillaises sont transférés à l'université d'Aix-Marseille. De même, les fonctionnaires précédemment affectés dans ces établissements sont affectés à l'université d'Aix-Marseille. Enfin, les étudiants inscrits dans ces trois universités sont inscrits à l'université d'Aix-Marseille. Source : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000024502554&dateTexte=&

Liste des composantes / UFR[modifier | modifier le code]

  • Institut universitaire de technologie
    • Marseille, Saint-Jérôme

Établissement rattaché[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la population universitaire

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
21 648[1] 22 355[2] 22 119[3] 21 544[4] 21 696[5] 21 409[6] 21 365[7] 20 889[8] 21 236[9]
2009 2010 - - - - - - -
21 602[10] 21 863[11] - - - - - - -

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Agence d'Évaluation de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur (AERES), AERES-S1-Aix-Marseille3-2, rapport d'évaluation,‎ janvier 2008, 36 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Richard Cytermann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2001, Imprimerie nationale, p. 161, (ISBN 2-11-092136-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  2. Jean-Richard Cytermann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2002, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-092152-8), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  3. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2003, Imprimerie nationale, p. 155, (ISBN 2-11-093455-7), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  4. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2004, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-094345-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  5. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2005, Imprimerie nationale, p. 175, (ISBN 2-11-095390 X), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  6. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2006, Imprimerie nationale, p. 179, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  7. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2007, Imprimerie nationale, p. 181, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  8. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2008, Imprimerie nationale, p. 173, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  9. Daniel Vitry, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2009, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097805-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  10. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2010, Imprimerie moderne de l’Est, p. 173, (ISBN 978-2-11-097819-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 17 septembre 2010
  11. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2011, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097810-3), consulté sur www.education.gouv.fr le 2 septembre 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :