Université Paris 13 Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Université Paris-XIII)
Aller à : navigation, rechercher
Université Paris 13
Logo de l'université Paris 13.
Logo de l'université Paris 13.
Informations
Fondation 1er janvier 1971
Type Université publique (EPSCP)
Budget 134.4 millions (2012)[1]
Localisation
Coordonnées 48° 57′ 22″ N 2° 20′ 31″ E / 48.956214, 2.34193348° 57′ 22″ Nord 2° 20′ 31″ Est / 48.956214, 2.341933  
Ville Villetaneuse
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Campus Villetaneuse, Bobigny, Saint-Denis, La Plaine Saint-Denis, Argenteuil
Direction
Président Jean-Loup Salzmann
Chiffres clés
Enseignants 887[2]
Étudiants 23 078 (2009-10)[2]
Premier cycle 14 953 (L) (2009-10)[2]
Deuxième cycle 7 523 (M) (2009-10)[2]
Troisième cycle 602 (D) (2009-10)[2]
Divers
Affiliation Sorbonne Paris Cité, campus Condorcet
Site web www.univ-paris13.fr/

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Université Paris 13

Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne

(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
Université Paris 13

L’université Paris 13, dénommée également université Paris-Nord, (nom réglementaire : Paris-XIII)[3] est une université pluridisciplinaire basée au nord de Paris, sur les communes de Villetaneuse, Saint-Denis, La Plaine Saint-Denis et Bobigny (département de Seine-Saint-Denis) ainsi qu'à Argenteuil (département du Val-d'Oise).

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

L'université Paris-XIII résulte de la volonté du rectorat de l'académie de Paris, au début des années 1960, d'ouvrir une troisième faculté des sciences à Villetaneuse. En septembre 1969 est ainsi créé à Saint-Denis un centre universitaire à vocation scientifique avec statut de faculté au sein de l'université de Paris, dénommé "Centre universitaire Saint-Denis - Villetaneuse". En 1970 est décidée la création en application de la réforme Edgar Faure de 13 universités pluridisciplinaires autonomes se substituant aux facultés de l'université de Paris, et Villetaneuse accueille ainsi l'université Paris-XIII. La nouvelle université est conçue par les architectes Fainsilber et Anspach dans le cadre de la rénovation de la commune de Villetaneuse. La première étape de la réalisation est la construction du Centre littéraire et juridique, prévu pour recevoir environ 5 000 étudiants. Un premier bâtiment, terminé en octobre 1970, permet d'assurer la rentrée universitaire au mois de décembre et d'accueillir 1 500 étudiants de première année de droit, sciences économiques, lettres et sciences humaines. En 1972, l'université Paris XIII comprend ainsi deux bibliothèques, la Bibliothèque du centre universitaire de Saint-Denis et la Bibliothèque du centre universitaire de Villetaneuse.

Développements[modifier | modifier le code]

En 2008, l’université s’engage dans le Campus Condorcet. En 2010, elle devient membre du PRES Sorbonne Paris Cité, elle fête cette même année ses 40 ans.

Historique des présidents[modifier | modifier le code]

  • Jean Saurel de 1970 à 1972
  • Marcel Jozefowicz de 1972 à 1977
  • Maurice Nisard de 1977 à 1982
  • Pierre Jaisson de 1982 à 1987
  • Pierre Cornillot de 1987 à 1992
  • Jean-François Mela de 1992 à 1997
  • Michel Pouchain de 1997 à 2002
  • Alain Neuman de 2002 à 2008
  • Jean-Loup Salzmann depuis mars 2008

Structure[modifier | modifier le code]

Conformément au code de l'éducation qui fixe l’organisation légale des universités publiques en France, Paris 13 se découpe en plusieurs composantes. On trouve d’une part les unités de formation et de recherche (UFR) et d’autre part les « instituts et écoles ». Ainsi, l’université est structurée de la manière suivante[4] :

Campus[modifier | modifier le code]

Les locaux de l’université sont répartis sur cinq campus[5] :

  • Villetaneuse (siège, droit, lettres, sciences, IUT),
  • Saint-Denis (IUT)
  • La Plaine Saint-Denis,
  • Bobigny (IUT, santé médecine).
  • Argenteuil (alternance et DAEU)

Formation et recherche[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le forum du campus de Villetaneuse.

Paris 13 propose la filière universitaire générale (licence, master) dans cinq domaines : sciences humaines et sociales ; sciences, technologie, santé ; culture et communication ; droit, économie, gestion ; arts lettres langues[6].

L’université délivre également le diplôme universitaire de technologie (DUT) dans les IUT et le diplôme d’ingénieur dans l’Institut Galilée[7].

Doctorat[modifier | modifier le code]

Les études doctorales sont organisées dans deux écoles doctorales[8] :

  • école Érasme (pour les sciences humaines et sociales),
  • école Galilée (pour les sciences, sciences technologies, santé).

Relations internationales[modifier | modifier le code]

L'université Paris 13 dispose de plusieurs partenariats avec d'autres universités dans le cadre de programmes d'échanges internationaux (notamment Erasmus, Micefa et Crepuq)[9].

Recherche[modifier | modifier le code]

Les activités de recherche sont structurées en laboratoires de recherches, eux-mêmes regroupés dans plusieurs pôles[10]:

  • Pôle Sciences humaines et sociales : Centre d'études sur les nouveaux espaces littéraires, ou CENEL - EA 452 ; Centre de recherche sur les espaces, les sociétés et les cultures, ou CRESC - EA 2356 ; Centre de recherches interculturelles sur les domaines anglophones et francophones, ou CRIDAF - EA 453 ; Centre de recherches interuniversitaires, expérience, ressources culturelles, ou EXPERICE - EA 3971 ; Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux, ou IRIS - UMR 8156 CNRS ; Laboratoire des sciences de l'information et de la communication, ou LabSIC - EA 1803 ; Laboratoire lexiques, dictionnaires, informatique, ou LDI - UMR 7187 ; Laboratoire de pédagogie de la santé, ou LPS - EA 3412 ; et l’Unité transversale de recherches : psychogénèse et psychopathologie, psychologie, psychanalyse, anthropologie, ou UTRPP - EA 4403.
  • Pôle Droit économie gestion : Institut de recherches en droit des affaires - EA 3970, Centre d'économie de l'Université Paris-Nord - FRE 3256, Centre d'études et de recherches administratives et politiques - EA 1629, et le Centre de recherche sur les actions locales - EA 3968.
  • Pôle Mathématiques - Informatique - Signal : Laboratoire analyse, géométrie et applications, ou LAGA - UMR 7539 ; Laboratoire d'Informatique de Paris Nord, ou LIPN - UMR CNRS 7030 ; et le Laboratoire du traitement et transport de l'information, ou L2TI - EA 3043.
  • Pôle Physique - Matériaux - Sciences pour l'ingénieur : Laboratoire de physique des lasers, ou LPL - UMR CNRS 7538 ; Laboratoire d’ingénierie des matériaux et des hautes pressions, ou LIMHP - UPR CNRS 1311 ; et le Laboratoire des propriétés mécaniques et thermodynamiques des matériaux, ou LPMTM - UPR CNRS 9001.
  • Pôle Éthologie, avec un unique laboratoire: Laboratoire d'éthologie expérimentale et comparée[11], ou LEEC - EA 4443
  • Pôle Santé - Médecine - Biologie humaine - Chimie : Adaptateur de signalisation en hématologie - INSERM UMR 978 ; Physiopathologie et biothérapies de la polyarthrite rhumatoïde - EA 4222 ; Laboratoire acides nucléiques, biosciences et photonique, ou ANBIOPHI - CNRS FRE 3207 ; Laboratoire chimie, structures et propriétés des biomatériaux et d'agents thérapeutiques, ou LBPS/CSBAT - FRE 3043 - CNRS 7052 ; Laboratoire de bio-ingénierie cardiovasculaire pour la thérapie et pour l'imagerie médicale, ou BPC - UMR INSERM 698 ; Laboratoire d'informatique médicale et bioinformatique, ou LIM&BIO - EA 3969 ; Réponses cellulaires et fonctionnelles à l'hypoxie - EA 2363 ; et Unité de recherche en épidémiologie nutritionnelle - INSERM UMR 557

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la population universitaire

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
19 347[12] 19 429[13] 19 097[14] 19 915[15] 20 591[16] 20 196[17] 20 081[18] 20 214[19]
2008 2009 2010 2011 - - - -
20 061[20] 21 456[21] 21 284[22] 21 920[23] - - - -

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Le film français La Crème de la crème (2014) a été tourné dans l'université[24].

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Enseignants[modifier | modifier le code]

Anciens étudiants[modifier | modifier le code]

Le président de l'université Jean-Loup Salzmann (à gauche).

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/Carte_Budget_2009/54/0/EvolutionSubventionUniv_204540.pdf
  2. a, b, c, d et e « Paris 13 l’université en chiffres 2008 - 2009 », sur www.univ-paris13.fr (consulté le 24 avril 2010)
  3. Décret n° 2000-250 du 15 mars 2000 portant classification d’établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel
  4. « Composantes d'enseignement », sur www.univ-paris13.fr (consulté le 24 avril 2010)
  5. « Accès aux campus », sur www.univ-paris13.fr (consulté le 24 avril 2010)
  6. « Trouver sa formation », sur www.univ-paris13.fr (consulté le 24 avril 2010)
  7. « Diplôme d'ingénieur », sur www.univ-paris13.fr (consulté le 24 avril 2010)
  8. « Etudes doctorales », sur 25 avril 2010 (consulté en www.univ-paris13.fr)
  9. http://www.univ-paris13.fr/linternational-a-paris-13.html
  10. « Labos et structures », sur 25 avril 2010 (consulté en www.univ-paris13.fr)
  11. « LEEC Ethologie Université Paris 13 » (consulté le 16 septembre 2013)
  12. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2001, Imprimerie nationale, p. 161, (ISBN 2-11-092136-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  13. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2002, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-092152-8), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  14. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2003, Imprimerie nationale, p. 155, (ISBN 2-11-093455-7), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  15. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2004, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-094345-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  16. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2005, Imprimerie nationale, p. 175, (ISBN 2-11-095390 X), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  17. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2006, Imprimerie nationale, p. 179, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  18. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2007, Imprimerie nationale, p. 181, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  19. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2008, Imprimerie nationale, p. 173, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  20. Daniel Vitry, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2009, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097805-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  21. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2010, Imprimerie moderne de l’Est, p. 173, (ISBN 978-2-11-097819-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 17 septembre 2010
  22. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2011, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097810-3), consulté sur www.education.gouv.fr le 2 septembre 2011
  23. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2012, Imprimerie moderne de l’Est, p. 177, (ISBN 978-2-11-099368-7), consulté sur www.education.gouv.fr le 30 août 2012
  24. « Kim Chapiron : "La misère affective et sexuelle dans les grandes écoles" », in lefigaro.fr, 24 janvier 2014.
  25. Laurent Fignon, Nous étions jeunes et insouciants, éditions Grasset.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vues satellite[modifier | modifier le code]