Université Péléforo-Gbon-Coulibaly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université Péléforo-Gbon-Coulibaly
Informations
Fondation 2012
Fondateur État de Côte d'Ivoire
Type Université publique
Régime linguistique Français
Localisation
Coordonnées 9° 26′ 47″ N 5° 38′ 41″ O / 9.446405, -5.644649 ()9° 26′ 47″ Nord 5° 38′ 41″ Ouest / 9.446405, -5.644649 ()  
Ville Korhogo
Pays Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Région Région des Savanes
Campus Korhogo et Abidjan
Direction
Recteur Adama Coulibaly
Chiffres clés
Personnel 43
Enseignants-chercheurs 111
Étudiants Environ 1 800 (en 2013)
Mascotte Calao

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

(Voir situation sur carte : Côte d'Ivoire)
Université Péléforo-Gbon-Coulibaly

L'université Péléforo-Gbon-Coulibaly est une université publique ivoirienne située dans la ville de Korhogo, dans le Nord de la Côte d'Ivoire.

Historique[modifier | modifier le code]

Créée par le décret n° 2012-985 du 10 octobre 2012[1], elle est issue de la mutation de l'ex Unité régionale de l'enseignement supérieur (URES) de Korhogo[2] rattachée à l'université de Bouaké au centre de la Côte d'Ivoire créée par le décret n° 96-614 du 9 août 1996[3]. Elle s'est inscrite, dès son ouverture, dans le système LMD (Licence-Master-Doctorat)[4].

L'université porte le nom de Péléforo Gbon Coulibaly[5], un ancien chef coutumier de la région de Korhogo, qui était proche du président ivoirien Félix Houphouët-Boigny[6],[7].

Missions[modifier | modifier le code]

Les missions de l'UPGC sont : la formation initiale, la formation professionnelle et la recherche, la formation continue et l'appui au développement.

Organisation[modifier | modifier le code]

L’université Péléforo-Gbon-Coulibaly est dotée des organes suivants :

  • une présidence,
  • un secrétariat général,
  • une direction du contrôle de gestion et de la gouvernance,
Bibliothèque de l'université Péléforo Gbon Coulibaly, à Korhogo.
  • une direction des affaires financières et des moyens généraux
  • une direction des ressources humaines,
  • une direction de la scolarité centrale
  • un conseil d’université.

Cette université comporte une direction du Centre régional des œuvres universitaires de Korhogo (en abrégé CROU-K)[8].

Sur le plan académique, les structures de formation et de recherche de l’université Péléforo-Gbon-Coulibaly sont :

Ces structures de formation et de recherche sont créées par décret. Elles sont gérées par des conseils comprenant des représentants des enseignants et des chercheurs, des personnels administratifs et techniques, des étudiants et des personnalités extérieures.

L’université Péléforo-Gbon-Coulibaly comprend les UFR suivants[3] :

  • UFR de médecine (département : médecine),
  • UFR des sciences biologiques (départements : biologie animale, biologie végétale),
  • UFR des sciences sociales (départements : sociologie, géographie, sciences économiques, droit),
  • UFR des lettres et des arts (départements : anglais, lettres modernes),
  • Institut de gestion agropastorale (département : agro-pastoral)

Ressources[modifier | modifier le code]

L'université comprenait, au 15 janvier 2013, 111 enseignants-chercheurs. Elle comptait également, dès l'année académique 2012-2013 à son ouverture, près de 1 800 étudiants affectés en licence 1 et 43 agents administratifs, techniques[réf. nécessaire]. L'université Péléforo Gbon Coulibaly est dirigée par le professeur Adama Coulibaly[9]. Son emblème est le « calao ».

L'université a plusieurs sites expérimentaux que sont : la ferme aquacole de Natiokobadara, la ferme agropastorale de Kiémou et le jardin botanique[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des journaux officiels de la République de Côte d'Ivoire pour 2013 sur Loidici.com
  2. L’URES de Korhogo fait sa rentrée solennelle - article publié par l'AIP le 19 septembre 2012.
  3. a et b Départ nouveau : L’université Péléforo Gbon ouvre ses portes, avec 4 UFR - article publié sur IvoireRégion.net le 24 septembre 2012.
  4. Reprise progressive des activités académiques à l`université de Korhogo - article de l'AIP publié sur Abidjan.net le 29 octobre 2012.
  5. Liste des universités publiques ivoiriennes
  6. La guerre des Coulibaly - article de Jeune Afrique publié le 24 septembre 2010.
  7. Patrimoine: Péléforo Gbon Coulibaly, inspirateur de l’houphouétisme - Article de 100% culture publié en septembre 2009.
  8. Korhogo/ Université Peleforo Gon Coulibaly (UPGC) : La DG du Crou de Bouaké visite les infrastructures - article de Soir Info publié sur Abidjan.net le 7 mars 2013.
  9. L'Université Péléforo Gon Coulibaly entame bientôt les cours - article sur le site du ministère de l'enseignement supérieur ivoirien publié le 24 septembre 2012
  10. L'université Peleforo Gon Coulibaly fait sa rentree solennelle - article publié sur RezoIvoire le 20 septembre 2012.