Université Andrews

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andrews.
Université Andrews
Image illustrative de l'article Université Andrews
Devise Corpus, Mens, Spiritus
(Corps, âme et esprit)
Nom original Andrews University
Informations
Fondation 1874
Type Université privée
Régime linguistique anglais
Dotation 26,3 millions de dollars[1]
Localisation
Coordonnées 41° 57′ 43″ N 86° 21′ 26″ O / 41.96191, -86.3573441° 57′ 43″ Nord 86° 21′ 26″ Ouest / 41.96191, -86.35734  
Ville Berrien Springs
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Michigan Michigan
Campus 6,5 km2 en milieu rural
Direction
Président Niels-Erik Andreasen[2]
Chiffres clés
Personnel 298
Étudiants 3 419[3]
Undergraduates 1 760[3]
Postgraduates parmi eux 1 100 séminaristes[réf. nécessaire]
Divers
Mascotte Cardinal
Affiliation Église adventiste du septième jour
Site web www.andrews.edu/

Géolocalisation sur la carte : Michigan

(Voir situation sur carte : Michigan)
Université Andrews

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Université Andrews

L'université Andrews est une université de l'Église adventiste du septième jour, située à Berrien Springs au Michigan, aux États-Unis. Fondée en 1874 à Battle Creek dans le Michigan, c'est la première université établie (après la courte existence de l'université du Potomac) et la plus réputée du système d'éducation adventiste, en raison de son séminaire de théologie, le plus important dans l'adventisme.

L'université Andrews est ouverte aux étudiants de tous pays, religions et convictions. Son effectif de professeurs et d'étudiants est l'un des plus internationaux des États-Unis. Avec 885 étudiants internationaux représentant 98 pays en 2008, Andrews occupe le sixième rang des universités américaines au taux le plus élevé d'étudiants internationaux et le septième pour la diversité humaine de son campus[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Battle Creek College[modifier | modifier le code]

Le 3 juin 1872, la première école financée par l'Église adventiste du septième jour démarra à Battle Creek au Michigan avec douze étudiants, dont John Harvey Kellogg, dirigée par le professeur Goodloe Harper Bell (1832-1899).

En 1874, l'Église adventiste remplaça cette petite école en fondant Battle Creek College, dans le but d'offrir une éducation chrétienne aux adventistes et de former des pasteurs et des missionnaires. Telle qu'Ellen White le concevait, l'éducation chrétienne se veut holistique par le développement de toutes les capacités de l'étudiant (physique, intellectuelle, émotionnelle, sociale et spirituelle), et non seulement intellectuelle, et par la préparation à servir Dieu et l'humanité.

Battle Creek College, un bâtiment de trois étages pouvant contenir 400 étudiants, fut inauguré le 4 janvier 1875. Sidney Brownberger (1845-1930), un licencié de l'université du Michigan, fut son premier président[5].

Emmanuel Missionary College[modifier | modifier le code]

Pour mieux allier l'enseignement académique à l'enseignement pratique, Battle Creek College fut relocalisé en 1901 dans le village champêtre de Berrien Springs au Michigan. On le renomma alors : Emmanuel Missionary College (EMC). Edward Suntherland fut son premier président[6].

Université Andrews[modifier | modifier le code]

En octobre 1958, l'Église adventiste décida d'intégrer l'université du Potomac (1957-1960) de Washington à Emmanuel Missionary College. Cette intégration fut effective en 1960, quand EMC devint l'université Andrews, appelé ainsi en mémoire de John N. Andrews, le premier missionnaire officiel et le plus grand théologien adventiste du XIXe siècle[7].

Campus[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du campus.

L'université Andrews est située dans le village de Berrien Springs dans le comté de Berrien et la région du Michiana, au sud-ouest de l'État du Michigan. Elle est non loin de la rivière Saint-Joseph, à environ 20 km du lac Michigan et à moins de 40 km de la ville de South Bend dans l'Indiana, où se trouve l'université Notre-Dame - où plusieurs professeurs d'Andrews enseignent aussi. L'explorateur français Robert de La Salle fut l'un des premiers européens à parcourir cette terre, à chasser et à commercer avec les Amérindiens pour l'acquisition de fourrures. L'université Andrews est aussi à deux heures de route de Chicago dans l'Illinois et du site historique adventiste de Battle Creek dans le Michigan.

D'une superficie de 6,5 km2, l'emplacement de l'université Andrews était à l'origine destiné à devenir un jardin botanique. Il contient une variété d'arbres indigènes, notamment au centre du campus. L'ensemble du campus comprend 27 bâtiments de salles de classe, le centre Howard de performance des arts, le musée d'archéologie Siegfried Horn (plus de 8 500 objets), la bibliothèque James White (et plusieurs autres bibliothèques spécialisées de moindre capacité), la presse universitaire " Andrews University Press ", une piste d'atterrissage, sept ensembles résidentiels pour les étudiants célibataires ou mariés, et " Pionnier Memorial Church " (la grande église de " la mémoire des pionniers " - adventistes).

Pour diverses raisons, certains étudiants d'Andrews effectuent une partie de leur scolarité à l'étranger :

Séjours linguistiques[modifier | modifier le code]

L'université Andrews est membre de " Adventist Colleges Abroad " (ACA), un consortium d'universités adventistes d'Amérique du Nord et d'Australie qui fournit l'opportunité aux étudiants (notamment de langues étrangères) d'effectuer une partie de leur scolarité ou des séjours linguistiques dans une université adventiste de langue non anglaise qui possède une faculté d'apprentissage de la langue[8]. C'est le cas notamment de " l'institut de français langue étrangère " du campus adventiste du Salève à Collonges-sous-Salève en France[9].

Voyages d'étude[modifier | modifier le code]

L'université Andrews organise des voyages d'étude à l'étranger pour les étudiants en archéologie, théologie, histoire, langues bibliques (l'araméen, l'hébreu, le grec) et d'autres matières, dans des pays tels que l'Allemagne, l'Égypte, Israël, l'Italie, la Grèce, la Suisse ou la Turquie. Les étudiants en archéologie participent annuellement à des fouilles en divers sites, en Israël ou en Jordanie par exemple.

Facultés[modifier | modifier le code]

L'université Andrews est répartie en six facultés offrant 130 licences et 70 masters et doctorats[10] :

École d'architecture[modifier | modifier le code]

Cette faculté offre des licences et des maîtrises accrédités par le National Architectural Accrediting Board des États-Unis. Elle élabore des constructions qui préservent les paysages ruraux et urbains et favorisent la qualité de vie, les bonnes conditions sanitaires et la gestion de l'environnement. Le " studio de design urbain " assiste les communautés et les particuliers en développant des stratégies de croissance saine et des solutions spécifiques de redéveloppement. Il a reçu le prix d'excellence du Congress for the New Urbanism pendant quatre années consécutives (de 2007 à 2010) pour son œuvre de planification et de design de communautés urbaines[11].

École des arts et des sciences[modifier | modifier le code]

C'est la plus grande des six facultés de l'université Andrews[12]. Elle comprend 20 départements englobant les différentes formes d'art, la science, les sciences humaines et sociales, la littérature, les langues ou la communication[13]. Elle offre aussi une variété de programmes pré-professionnels dans le domaine de la santé, la médecine et le droit.

École de commerce[modifier | modifier le code]

Cette faculté offre des formations en administration, commerce international et économie, ainsi qu'un master en administration de l'église, particulièrement adapté à la gestion des organisations et des institutions de l'Église adventiste[14]. La faculté est membre de l'Association to Advanced Collegiate Schools of Business.

École de l'éducation[modifier | modifier le code]

Cette faculté offre 31 programmes sur la science de l'éducation et la psychologie. Elle est accréditée par plusieurs organismes : le National Council for the Accreditation of Teacher Education (pour les enseignants), le National Association of School Psychologists (pour les psychologues scolaires) et le Council for Accreditation of Counseling and Related Educational Programs (pour les programmes scolaires et la psychologie)[15].

École de technologie[modifier | modifier le code]

Cette faculté comprend quatre départements : aéronautique, agriculture, média numérique et photographie, ingénierie et informatique[16].

Séminaire adventiste de théologie[modifier | modifier le code]

Le séminaire adventiste de théologie démarra en 1937 à Washington. Il fut intégré à l'université du Potomac en 1957 avant d'être transféré en 1960 à l'université Andrews. Le séminaire est accrédité par l'Association of Theological Schools des États-Unis et du Canada. Il comprend six départements : Ancien testament, Nouveau testament, théologie et philosophie chrétienne, histoire de l'église, ministère chrétien, et mission mondiale, pour l'obtention de masters et de doctorats[17].

Instituts et centres de recherche[modifier | modifier le code]

Le séminaire adventiste de théologie possède plusieurs instituts et centres de recherche :

  • Centre de recherche adventiste : Ce centre de recherche de l'histoire de l'adventisme est une filiale du White Estate, possédant des reproductions des documents originaux d'Ellen White et de nombreuses archives historiques sur l'adventisme[18]. Adventist studies - et sa sous-catégorie Ellen White studies - est une branche spécialisée de la recherche sur l'histoire du millérisme et de l'adventisme du septième jour.
  • Centre d'évangélisation des jeunes : Ce centre développe des méthodes de recherche sur les différentes formes d'évangélisation de la jeunesse[19].
  • Centre du leadership chrétien : Ce centre pluridisciplinaire produit de la recherche et des programmes de développement du leadership pour les personnes amenées à diriger des organisations et des institutions adventistes[20].
  • Centre des femmes du clergé : Ce centre forme, informe, soutient et assiste les femmes qui se destinent aux métiers du clergé adventiste (pastorat, enseignement, aumonerie, etc.), ou qui en font partie[21].
  • Institut d'archéologie : Cet institut coordonne les programmes annuels de fouilles archéologiques, le musée d'archéologie Siegfried Horn, les publications et les cours présentés sur le sujet au séminaire adventiste de théologie[22].
  • Centre de recherche des manuscrits grecs : Cet institut contient parmi le plus grand nombre de microfiches aux États-Unis des manuscrits originaux du Nouveau Testament copiés sur une période de 1200 ans. Il permet aux chercheurs d'avoir une compréhension plus complète des documents fondateurs du christianisme[23].
  • Institut d'évangélisation nord-américain : Cet institut fournit une formation pratique sur le terrain aux séminaristes originaires d'Amérique du Nord[24].

Universités affiliées[modifier | modifier le code]

John N. Andrews : théologien, missionnaire, administrateur et écrivain adventiste

Plusieurs universités sont affiliées à l'université Andrews :

Personnalités[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Battle Creek College
  • 1874-1881 : Sidney Brownsberger
  • 1881-1882 : Alexander McLearn
  • 1883-1885 : Wilcott Littlejohn
  • 1885-1894 : William Prescott
  • 1894-1897 : George Caviness
  • 1897-1901 : Edward Sutherland
Emmanuel Missionary College
  • 1901-1904 : Edward Sutherland
  • 1904-1908 : Nelson Kauble
  • 1908-1917 : Otto Graf
  • 1917-1918 : Clement Benson
  • 1918-1924 : Frederick Griggs
  • 1924-1930 : Guy Wolfkill
  • 1930-1934 : Lynn Wood
  • 1934-1937 : Thomas Steen
  • 1937-1943 : Henry Klooster
  • 1943-1950 : Alvin Johnson
  • 1950-1955 : Percy Christian
  • 1955-1960 : Floyd Rittenhouse
Université Andrews
  • 1960–1963 : Floyd Rittenhouse
  • 1963–1976 : Richard Hammill
  • 1976–1983 : Joseph Smoot
  • 1984–1994 : Richard Lesher
  • 1994–présent : Niels-Erik Andreasen

Anciens étudiants[modifier | modifier le code]

Quelques anciens étudiants de l'université Andrews :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À compter du 30 juin 2009. (en) U.S. and Canadian Institutions Listed by Fiscal Year 2009 Endowment Market Value and Percentage Change in Endowment Market Value from FY 2008 to FY 2009, NACUBO-Commonfund Study of Endowments, National Association of College and University Business Officers, 2009.
  2. (en) Welcome from the President, site officiel de l'université Andrews. Consulté le 7 juillet 2010.
  3. a et b (en) Historic High at Andrews University, site officiel de l'université Andrews, 18 septembre 2008. Consulté le 7 juillet 2010.
  4. Classement annuel des universités américaines publié par le magazine U.S. News & World Report - année 2008.
  5. Floyd Greenleaf, In Passion for the World : A History of Seventh-day Education (Nampa, Idaho : Pacific Press Publishing Association), p. 24-26.
  6. Emmett VandeVere, Wisdom Seekers (Nashville : Southern Publishing Association, 1972), p. 80-118.
  7. VandeVere, p. 243-251
  8. ACA : About us
  9. « Institut de français langue étrangère » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-04-14
  10. Andrews Facts (en) - Université Andrews
  11. School of Architecture : Université Andrews
  12. College of Arts & Sciences:: Andrews University
  13. Départements de l'université Andrews
  14. « Faculté de commerce » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-04-14
  15. School of Education : About Us. Université Andrews.
  16. College of Technology: Université Andrews
  17. About the Seminary. Séminaire adventiste de théologie
  18. Centre de recherche adventiste
  19. Centre d'évangélisation de la jeunesse
  20. Centre du leadership chrétien
  21. Centre des pasteures adventistes
  22. Institut d'archéologie de l'université Andrews
  23. Centre de recherche des manuscrits grecs, Buts du centre
  24. http://www.nadei.org/
  25. (en) « Gary Hamel Sees "More Options: Fewer Grand Visions". »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]