Cycle des Inhibiteurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Cycle des Inhibiteurs est une œuvre littéraire appartenant au genre de la science-fiction, créée par l’écrivain Alastair Reynolds dont le premier tome est paru au pays de Galles en 2002.

L'auteur plonge le lecteur dans un univers où l’Humanité a colonisé de nombreux endroits de la galaxie et a fait de nombreuses avancées technologiques. Cette colonisation est accompagnée d’une certain morcellement de l’Humanité, qui donne lieu des différents factions au travers desquelles Alastair Reynolds explore les possibilités et limites de l’humanité, notamment avec les conjoineurs et les ultra.

Dans cet univers, les Hommes ont satisfait beaucoup de leurs rêves, que ce soit l’allongement extrême de leur longévité grâce à des traitements avancés de rajeunissement ou les modifications et améliorations de toute sorte de leurs apparence et métabolisme, par perfectionnements mécaniques (implants, prothèses …) ou par l’ingénierie génétique. Malgré cela, l’Humanité n’a pas trouvé de réponse à l’une de ses plus anciennes questions. Est-elle seule dans le vide sidéral ? C’est la poursuite acharnée de ce questionnement qui ramènera les Inhibiteurs, ces machines issues de l’aube de la galaxie aussi mortelles qu’anciennes. Elles semblent avoir été conçues pour éradiquer tout forme de vie intelligente.

Alastair Reynolds décrit cette crise et ces implications pour toutes les factions, dont aucune ne pourra cette fois ignorer l’existence, au travers de L'Espace de la révélation, La Cité du gouffre, L'Arche de la rédemption et Le Gouffre de l'absolution.

Œuvres du Cycle des Inhibiteurs[modifier | modifier le code]

Trois nouvelles indépendantes se déroulent également dans le même univers :

Les nouvelles Diamond Dogs et Turquoise Days sont réunies dans le recueil Diamond Dogs, Turquoise Days.

Personnages[modifier | modifier le code]

Lieux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lieux du cycle des Inhibiteurs.

Technologies[modifier | modifier le code]

  • Moteur conjoineur : technologie de propulsion inventée par les conjoineurs et équipant la plupart des vaisseaux inter-système
  • Gobe-lumen : type d’immense vaisseau inter-système
  • Suppresseur d'inertie
  • Pointe de feu, ou Poussière de feu : arme de taille extrêmement réduite, voisin d'une tête d'épingle, et d’une puissance effroyable, basé sur la suspension d’une “goutte” d’anti-matière.
  • Entoptique : système d’émission visuelle vers les implants neuraux des personnes environnantes. Il permet de faire apparaitre dans le champ de vision des interlocuteurs toutes sortes d'images, un peu à la manière des hologrammes. Ce système fonctionne en grande partie grâce aux implants de l'émetteur, logés dans son cerveau. Les "entoptiques" émis sont donc étroitement liés à l'état d'esprit du l'émetteur, voire à son état de santé.
  • Médichine : nano-robot médicaux
  • Volanteur : véhicule volant particulier en usage à Chasm City
  • Cryosomnie : sommeil provoqué un procédé de refroidissement médical, permettant aux usagers de réduire leur vieillissement de manière significative, particulièrement utile pour les voyageurs des gobe-lumen
  • Arme hypométrique
  • Mine ballon : arme basée sur l'utilisation du vide quantique. D'un aspect de ballon de basket de chair ridée à son lancement, la mine ballon se "gonfle" en une fraction de secondes lorsqu'une cible passe à proximité, et atteint une taille moyenne de vingt kilomètres de diamètres. Le vide est instantanément créé à l'intérieur de cette gigantesque bulle, et tout ce qui a pu entrer dans son rayon d'action cesse purement d'exister.

Thèmes[modifier | modifier le code]

Transhumanisme[modifier | modifier le code]

En recherchant leur amélioration, les conjoineurs sont dévenus une sorte d’Humanité hors de l’Humanité. Leurs implants neuraux leurs permettent de penser plus vite, de communiquer par la “pensée”, ainsi d’adapter leurs perceptions par des “algorithmes” neuraux. Ces modifications constituent la Transillumination.

Les ultra utilisent des techniques semblables aux conjoineurs, sans en atteindre l’excellence. Les ultra privilégient généralement les ultra-perfectionnements mécaniques, telles les prothèses organiques ou mécaniques. Il leur arrive également d'avoir recours à la génétique pour améliorer leurs facultés, ou tout simplement changer de morphologie.

Notes et références[modifier | modifier le code]