Unités diverses de Légion étrangère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Figurent ci-dessous les diverses unités de Légion étrangère qui ne font pas l'objet d'un article entier.

5e compagnie de transport gros porteurs[modifier | modifier le code]

Le 30 avril 1964, à la suite de la dissolution du 4e Régiment étranger, la 6e compagnie portée du 4e REI devient 5e compagnie portée (CP) du 2e étranger. Le 1er mai 1965, elle prend la dénomination de 5e compagnie de transport gros porteurs (5e CTGP). Transformée en unité du train, les activités de la compagnie s'inscrivent dans l'évacuation du Sahara.

La 5e CTGP du 2e REI est divisée en pelotons correspondant aux différents types de véhicules et aux missions. Le commandement, les pelotons GLR et GBO Berliet sont basés à Reggane ; le peloton Willeme à Colomb-Béchar. Les véhicules de la compagnie circulent des confins du Sahara à la Méditerranée, sur l'axe Mers el Kébir - In Amguel.

La 5e CTGP du 2e REI est dissoute le 1er juillet 1967, lors de l'implantation du régiment à Bou-Sfer.

Insigne de la 5e CTGP

Insigne :

Couronne d'or ajourée portant l'inscription en exergue : « 5e COMPAGNIE TRANSPORT - LÉGION ETRANGERE » ; au centre, minaret d'argent brochant sur une étoile à cinq branches dorée. Héritière des traditions de la 6e compagnie portée du 4e REI., la 5e CTGP en a repris les symboles (étoile et minaret). L'insigne a été créé pour Camerone 1966, par le capitaine Oui, commandant la compagnie.

Compagnie de passage de Saïgon[modifier | modifier le code]

Compagnie de Passage de la Légion étrangère en EO.jpg

Créée le 1er mai 1947, la compagnie de passage de la Légion étrangère (CPLE) de Saïgon (Cochinchine) est basée au fort de Cay May. À titre d'exemple, la CPLE de Saïgon compte, en 1950 (année où les effectifs de unités de Légion étrangère engagées en Indochine s'élèvent à 20 000 hommes) 21 389 passagers de tous grades, elle enregistre 14 tonnes de bagages et environ 125 000 lettres transmises. Les passagers trouvent au fort de Cay May un foyer, une bibliothèque, un hall d'information, une salle de lecture et d'écriture, un salon de coiffure, des terrains de sport et une salle de cinéma à 500 places. La CPLE, qui dépend de la base militaire de Saigon,a reçu un témoignage de satisfaction pour son action pendant les opérations de retrait des forces Françaises; elle est dissoute le 31 octobre 1955.

Insigne :

Rectangle d'argent, bordé de part et d'autre d'une bande verticale vert et rouge ; au centre, sur une carte représentant la partie sud de l'Indochine. Une grenade à sept flammes à bombe vert et flammes rouges entourées d'or, sur lesquelles se détaché l'inscription « C.P.L.E », en lettres d'or ; en bas, un bateau sur la mer ; en haut, un avion quadrimoteur. La grenade à sept flammes et les couleurs vert et rouge sont les symboles de la Légion ; le bateau et l'avion évoquent la vocation de l'unité ; la grenade placée sur la partie sud de l'Indochine précise l'implantation de l'unité. L'insigne a été créé en 1948.

Compagnie disciplinaire en Extrême-Orient[modifier | modifier le code]

Insigne de la CDRE/EO

Constituée le 1er juin 1946, la compagnie de discipline des régiment étrangers en Extrême-Orient (CDRE/EO) est stationnée sur l'île de Tagne, dans la baie de Cam Ranh. Rattachée au 2e régiment étranger d'infanterie, elle dépend des bataillons implantés au Centre Vietnam. Après le 1er bataillon, cette charge incombe au 4e bataillon, arrivé en février 1950, se trouvant dans la région de Quang Nam. La compagnie accueille les disciplinaires de tous les régiments étrangers présents en Indochine. La CDRE/EO est dissoute le 11 août 1954, tandis que l'île de Tagne est mise à la disposition du Commando Jaubert.

Insigne :

Grenade à sept flammes d'or ; la bombe de la grenade porte les lettres noires « CD » entourées de l'inscription « DURA LEX SED LEX » devant les flammes se détache une voile blanche. La grenade à sept flammes est le symbole de la légion ; la voile blanche est celle d'une jonque, qui rappelle l'implantation de 1'unité sur une île, reliée à terre seulement par bateau ; l'inscription signifie: « La loi est dure mais c'est la loi » évoquant le caractère de l'unité. L'insigne a été créé en 1947, par le capitaine DUTTER, commandant la CDRE/EO.

61e Bataillon mixte de Génie Légion (61e BMGL)[modifier | modifier le code]

Unité de génie Légion qui fut notamment chargée de la construction du camp bâtie et du réseau routier du camp de Canjuers.