Unité de formation et de recherche de médecine de l'université Paris Descartes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
UFR de Médecine Paris Descartes
Image illustrative de l'article Unité de formation et de recherche de médecine de l'université Paris Descartes
Généralités
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 51′ 03″ N 2° 20′ 29″ E / 48.850878, 2.341302 ()48° 51′ 03″ Nord 2° 20′ 29″ Est / 48.850878, 2.341302 ()  
Adresse 15, rue de l'École-de-Médecine
75006 Paris
Site internet www.medecine.univ-paris5.fr
Cadre éducatif
Type Unité de formation et de recherche
Population scolaire 8 354
Enseignants 804
Formation Médecine
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

La faculté de Médecine Paris Descartes est une UFR universitaire, composante de l'Université Paris Descartes-Paris-V.

Elle a été créée en 2004 par la fusion des anciennes facultés de médecine "Broussais Hôtel-Dieu", "Cochin Port-Royal", et "Necker-Enfants malades". Elle est associée au GHU Ouest de l'AP-HP avec, entre autres, les hôpitaux Necker-Enfants malades, Cochin, Georges Pompidou et l'Hôtel-Dieu de Paris.

Elle est la deuxième UFR de médecine de France par le nombre d'étudiants (après la faculté de médecine de Lille), et la première par le nombre d'enseignants, et d'unités de recherche. Elle revendique avec les Facultés de Médecine des universités Paris 6 et Paris 7 l'héritage de la Faculté de médecine de Paris.

Ses unités de recherche sont groupés en Instituts fédératifs de recherche (IFR) :

Campus[modifier | modifier le code]

Entrée principale du siège, rue de l'École-de-Médecine

C'est le site historique du Collège de chirurgie improprement appelé les Cordeliers[1], lesquels sont le siège de Paris V. Le bâtiment a été construit à la fin du XVIIIe siècle sur l'emplacement de l'ancien Collège de Bourgogne que les chirurgiens, rattachés aux Cordeliers, utilisaient depuis la fin du Moyen Âge.

Formation[modifier | modifier le code]

  • Médecine (Formation initiale 1er et 2e Cycle) : DFGSM2 à DCEM 4, le PACES (Première Année Commune aux Études de Santé) se faisant à l'UFR biomédicale des Saints-Pères
  • Médecine (Formation initiale 3e Cycle): DES, DESC, DU
  • Médecine (Formation Continue)
  • Sage-femme à l'ESF de Baudelocque (site Cochin)
  • Soins infirmiers dans les IFSI qui lui sont rattachés

Les cursus ne sont pas encore passés au système LMD.

Informations pratiques[modifier | modifier le code]

  • Directeur de l'UFR : Patrick Berche
  • Chef des services administratifs : Marc Thébault

L'UFR (chiffres 2012), en quelques chiffres :

  • 13 534 étudiants,
  • 850 enseignants hospitalo-universitaires,
  • 280 personnels IATOSS,
  • 1 500 chercheurs dans 44 unités de recherche et 5 UFR,
  • 210 services hospitaliers (GHU Ouest et hôpitaux conventionnés)
  • 56 545 m2 de patrimoine

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

La vie étudiante de l'UFR de médecine est florissante. Elle est organisée par plusieurs associations étudiantes, les syndicats étant totalement absents du champ représentatif facultaire :

  • l'AMPC, Amicale Médecine Paris Cordeliers, 1re Association Médecine de France avec près de 2000 membres, 5 élus aux conseils centraux de l'Université Paris Descartes (CA et CFVU), 10 élus au conseil de l'UFR et 1 élu au CA du CROUS de Paris
  • SOLEM, Solidarité Étudiants Médecine, l'association de Solidarité internationale - Santé publique, reconnue d'intérêt général
  • PLAIEMEC, la fanfare "Les Plaies mobiles" (cf. ci-après)
  • Le C2P1, Cercle Cartésien des PAES, est l'association représentative des étudiants en première année.

L'Amicale Médecine Paris Cordeliers[modifier | modifier le code]

L’AMPC est l’association représentative, apartisane, asyndicale et aconfessionnelle des Étudiants en Médecine de la Faculté de Médecine Paris Descartes. Elle a été fondée le 13 fevrier 2004. Ses missions sont nombreuses:

- services à l'étudiant (commande de livres et matériel à prix réduits, impressions des supports de cours et des annales des examens, accueil des étudiants étrangers)

- vie étudiante (culture, sport, événementiel, loisir)

- représentation étudiante: par le biais de ses élus dans les différents conseils (universitaire et facultaire), elle défends les conditions d'études des étudiants en étant une force motrice dans la pédagogie à la faculté. L'AMPC est membre de l'AGEP (Association Générale des Étudiants de Paris) au niveau parisien et de l'ANEMF (Association Nationale des Etudiants en Médecine de France). Ces deux dernières étant elle même membre de la FAGE (Fédération des Associations Générales Etudiantes) dont l'AMPC partage les valeurs.

Les Plaies mobiles[modifier | modifier le code]

Origines : Créée par une poignée de carabins de 2e année en 1998 au sein de l'ex-faculté de médecine Broussais Hôtel-Dieu, la fanfare connaît très vite un succès dans des festivités, galas d'étudiants, manches de rue, mariages, inauguration de ronds-points. La présence annuelle à certains événements permit la pérennisation de l'association : couverture du Marathon de Paris, du Téléthon, de la Feria de Vic-Fezensac, du Gala Dauphine, du Carnaval de Dunkerque et de Caen entre autres. L'association (PLAIEMEC) regroupe essentiellement des étudiants en médecine allant de la 2e à la 6e année, mais aussi des anciens devenus internes ou médecins.

Composition : La fanfare est composée de cuivres (trompettes, tubas, trombones, soubassophone), de saxophones et de percussions (grosse caisse et caisse claire) sur un répertoire varié et connu. Il s'agit de chansons dont l'air est dans l'inconscient collectif, allant de « saucissons » (morceaux de fanfare incontournables depuis parfois près d'un siècle : Quizas, Besame mucho) à d'authentiques adaptations (Pulp Fiction, Porque te vas, Can't Take My Eyes off You (en) ou encore Que je t'aime).

Ils ont sorti trois albums :

  • Jouer pour ne plus s'entendre boire (2001)
  • Les Plaies mobiles se la collent (2005)
  • Orange éthylique (2010)

Le C2P1[modifier | modifier le code]

Le Cercle Cartésien des PAES est une association fondée en 2005 qui représente les étudiants de PAES de Paris Descartes. Animée par des étudiants en deuxième ou troisième année d'études de santé (médecine, pharmacie, odontologie, maïeutique), elle fournit un accompagnement pédagogique en proposant un tutorat sous forme de concours blancs réguliers, d'une pré-rentrée, de groupes de travail ou de séances de questions-réponses en amphi ou sur le forum du C2P1.

Le C2P1 met également à disposition des PAES des annales du concours, organise une bourse aux livres et un système de parrainage. Il assure une présence sur les salons d'orientation pour témoigner des études de santé et de la première année, édite des guides en collaboration avec le Tutorat Santé Île-de-France et collabore avec les tutorats d'autres facultés parisiennes. L'association possède également un volet évènementiel en organisant des soirées étudiantes post-concours, un séjour au ski et à la plage durant les vacances, et d'autres évènements ponctuels permettant de créer des liens malgré des promotions de PAES de plus de 2000 étudiants en conditions de concours.

Enfin, le C2P1 assure la défense des intérêts des PAES au niveau de la pédagogie et des conditions de travail par le biais des élus au Conseil de l'UFR Biomédicale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  1. Le site de l'université indique "Les Cordeliers" dont le monastère s'étendait au sud de la rue de l'École de Médecine (cf. plan de 1550) c'est-à-dire là où se trouve actuellement l'université concurrente de Paris VI. Le premier collège de chirurgie se trouvait effectivement aux cordeliers dans l'amphithéâtre Saint-Côme à l'angle actuel de la rue de l'École de médecine et du boulevard Saint-Michel. Un nouveau collège a été construit au XVIIIe siècle à la place du collège de Bourgogne au nord de la rue de l'École de médecine. C'est aujourd'hui le siège de Paris V. L'appartenance de ce collège de chirurgie au collège de médecine des Cordeliers d'en face est la source de la confusion.

Lien externe[modifier | modifier le code]