Unité Douvdevan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La devise de l'unité Douvdevan est : (hébreu : כִּי בְתַחְבֻּלוֹת, תַּעֲשֶׂה-לְּךָ מִלְחָמָה) "Car vous mènerez la guerre avec stratégie et la victoire viendra de l'excellence de vos conseillers." (Livre des Proverbes 24:6)

Douvdevan (hébreu : דובדבן; la cerise) est une unité d'élite des forces spéciales de l'armée israélienne, directement subordonnée à la zone de Cisjordanie.

L'unité Douvdevan est particulièrement connue pour les opérations anti-terroristes menées dans les régions urbaines de Cisjordanie et notamment pour des actions rapides et ciblées réalisées sous convertures contre des activistes palestiniens.

Pendant ces opérations, les soldats de l'unité Douvdevan peuvent être amenés à conduire des véhicules civils modifiés et porter des vêtements civils arabes en guise d'un déguisement[1]. Le plus souvent, ces missions sont lancées à l'initiative du Shabak, le service de renseignement intérieur.

L'unité Douvdevan est une des plus prestigieuses de l'armée Israélienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les unités de commando de l'armée Israélienne sont généralement surnommées "katzefet", c'est-à-dire la crème des forces de combat. L'unité Douvdevan n'a officiellement qu'un simple numéro d'unité[Lequel ?] mais Douvdevan est le surnom qu'on lui a donné en référence à son statut d'élite, même parmi les autres unités spéciales de l'armée israélienne. En effet, la « cerise » est la seule chose qu'on trouve au-dessus de la crème.

L'unité est unique de plusieurs façons : c'est la seule unité de Tsahal (en n'incluant pas les unités de la police) qui n'a aucune mission en temps de guerre. L'unité, à la différence d'autres unités de FS, peut opérer en plusieurs endroits simultanément et peut opérer de façon indépendante. Cela veut dire fournir ses propres renseignements, soutien, sauvetage, équipes médicales, extraction, tireurs embusqués, démolitions, etc.. L'unité peut exécuter des arrestations à haut risque, des raids, assassinat ciblé, des enlèvements et une gamme d'autres opérations de guerre urbaines.

L'unité est sous l'ordre de la Division de la Cisjordanie de l'IDF. Cela signifie que l'unité est sous un ordre de région, pas un ordre de brigade comme la plupart des autres unités militaires israéliennes. Cela permet à l'unité d'opérer n'importe où dans le pays, à la différence d'autres unités spéciales qui sont attachées aux brigades, comme Egoz à la Brigade Golani, Maglan à la Brigade de Parachutistes, ou Oketz et Lotar à la base d'armée d'Adam. Seulement Duvdevan et la Sayeret Matkal sont autorisés à porter leurs uniformes sans leur enseigne d'unité. L'unité est la plus semblable à l'Yamam et aux unités de la police Yamas-Iosh. L'unité opère de la même façon que les « bérets verts » américains.

L'unité a subi quelques changements importants en 2002. Les voici :

  1. La base de formation de l'unité a été transférée à la base des parachutistes. Avant, la formation était tenu de façon indépendante à la base d'Adam avec l'Unité de Sauvetage 669 et Oketz. Quand 2 hommes sont morts en entraînement à base de formation, la base a été déléguée à l'infanterie. La formation de base est de 7 mois et est faite avec les parachutistes.
  1. La base de l'unité a été transférée et complètement reconstruite. Elle est maintenant seule et indépendante - la plupart des unités de l'IDF ont leur base dans une plus grande base.
  1. Finalement le processus de sélection pour entrer dans l'unité et commencer l'année et demi de formation a été changé d'un processus de sélection secret indépendant à 2 épreuves de motivation en 2 phases. La première épreuve est quand les candidats sont encore des civils, et dure 24 heures, la deuxième épreuve dure 5 jours après que les hommes sont entrés dans l'armée, suivie par des entretiens.

En 2002, l'unité a été citée comme à la pointe des « opérations anti-terroristes » en Israël par le Premier ministre Ariel Sharon. Selon Aaron Cohen, l'unité Douvdevan est considérée comme une des unités anti-terroristes les plus performantes au monde[2].

En novembre 2010, Avi Sivan, un des cofondateurs de l'unité Douvdevan est mort dans un accident d'hélicoptère au Cameroun ou – en tant que conseiller du président Paul Biya – il avait créé une Brigade d'Intervention Rapide destinée à remplacer la garde présidentielle. Lors de son enterrement en Israël, Moshe Ya'alon a salué « sa créativité et son audacité » notamment lors d'opérations « anti-terroristes » durant la première intifada[3],[4].

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Steve Macko, The IDF Duvedevan Unit, Emergency Response & Research Institute (August 11, 1997)
  2. Cohen, Aaron; Century, Douglas (2008). Brotherhood of Warriors: Behind Enemy Lines with a Commando in One of the World's Most Elite Counterterrorism Units. New York: Ecco, Harper Collins. ISBN 9780061236150.
  3. Haaretz, 22/11/2010 : http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/ex-idf-top-officer-dies-in-cameroon-helicopter-crash-1.326171
  4. Standard Tribune, 06/12/2010 : http://www.standardtribune.com/nation/49-politcs/489-israeli-colonel-tried-to-build-a-private-army-in-cameroon.html