Union sportive madinet Sétif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

USM Sétif

Généralités
Nom complet Union Sportive Madinet Sétif
Noms précédents Union sportive musulmane sétifienne (USMS)
Union sportive franco-musulmane sétifienne (USFMS)
Fondation 1933
Couleurs grenat et blanc
Stade Stade du 8-Mai-1945
(25 000 places)
Championnat actuel Inter-Régions (Centre-Est)
Président Drapeau : Algérie Miloud Belaliet[1]
Palmarès principal
National[2] Ligue de Constantine (2)

L'USM Sétif est un club de football algérien basé à Sétif et fondé en 1933. Le club évolue actuellement en 4e division.

Historique[modifier | modifier le code]

Durant la période coloniale, l'USM Sétif remporte à deux reprises la Ligue de Constantine (en 1946 et 1951), et participe plusieurs fois à la Coupe d'Afrique du Nord de football. Après l'indépendance de l'Algérie, le club prend part au premier championnat à une seule poule, en 1964. La saison suivante, l'USMS se classe 15e et est relégué en Nationale II.

Sept ans plus tard, en 1973, le club remonte en Nationale I et réussit à se maintenir de justesse, se classant 13e à seulement 1 point du premier relégable. Les Grenats n'ont pas la même réussite lors de l'exercice 1974-1975, puisqu'ils terminent le championnat à l'avant-dernière place du classement et sont donc relégués en Nationale II. Ce fut la dernière saison de l'USM Sétif dans l'élite du football algérien.

En 2005, alors pensionnaire de D3, le club atteint la finale de la Coupe d'Algérie pour la première fois de son histoire. L'USMS s'incline 1-0 après prolongations face à l'ASO Chlef.
Lors de la saison 2013-2014, l'USM Sétif évolue dans le groupe Centre-Est du Championnat d'Algérie Inter-Régions (D4).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Les grands noms[modifier | modifier le code]

Principaux sponsors[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « USM Sétif : Belaliet, nouveau président », sur liberte-algerie.com (consulté le 15 juillet 2013)
  2. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.