Union romani internationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Union romani internationale (URI)
Romano Internacionalno Jekhetanipe
Logo de l'organisation

Région Europe (29 pays)
Australie
Brésil
Canada
Russie
Création
Type Association à but non lucratif
Organisation non gouvernementale internationale
Siège Prague, Varsovie
Présidents Stanislav Stankiewicz
Emil Ščuka
Rajko Đurić
Site web URI.org

L'Union romani internationale (URI) (Romano Internacionalno Jekhetanipe en Romani) est une ONG qui défend les droits de la population Rom, fondée en 1978[1]. Elle est issue du Ier congrès mondial rom réuni à Londres en 1971.

L’Union romani internationale possède un rôle consultatif comme représentante des Roms auprès de l’ONU et du Conseil de l’Europe.

L’URI est présente dans une trentaine de pays. Son siège se trouve à Prague, en Varsovie.

Buts et objectifs[2][modifier | modifier le code]

  • Développer les traditions culturelles, les coutumes et la langue des Roms.
  • Coopérer pour résoudre les problèmes économiques, sociaux, culturels, éducatifs et humanitaires des Roms dans chacun des pays dans lesquels ils vivent.
  • Servir de centre pour l'observation des activités de chaque pays dans la réalisation de ces objectifs.
  • Veiller à l'application et au renforcement des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion.

Taille, composition et représentativité[modifier | modifier le code]

Les membres de l'URI sont les suivants : Albanie, Australie, Autriche, Biélorussie, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Brésil, Canada, Croatie, République tchèque, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France (Union Romani Internationale France), Allemagne, Irlande, Kosovo, Lettonie, Lituanie, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Ukraine. Toute organisation rom en provenance des pays membres peut acquérir l'adhésion à l'URI.

Le Congrès de l'URI est composé de délégués des organisations membres individuels, membres honoraires et d'autres membres. Chaque pays membre est représenté par un nombre de délégués proportionnel au nombre total d'habitants roms de chaque pays respectif.

Chaque pays membre de l'URI a un représentant et un suppléant au sein du Parlement.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1971, la Constitution du Comité international tsigane devient l'Union romani internationale en 1978[5],[6].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ilona Klimova-Alexander, The Romani Voice In World Politics: The United Nations And Non-State Actors , Ashgate Pub Ltd, 2005, 195 p. (ISBN 978-0754641735)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Site officiel IRU
  2. (en)« About Us », sur International Romani Union
  3. « Roms, gitans, gens du voyage... Pour en finir avec les clichés », sur Libération,‎
  4. Grégoire Fleurot, « Que veulent dire les mots Roms, Tsiganes et Gens du voyage? », sur Slate,‎
  5. (en)« History », sur International Romani Union
  6. « "Le nomadisme sans frontière est un mythe politique", selon l'historienne Henriette Asséo », sur Le Monde,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]