Union populaire agraire lituanienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Union populaire.
Union populaire agraire lituanienne
(lt) Lietuvos valstiečių liaudininkų sąjunga
Image illustrative de l'article Union populaire agraire lituanienne
Logo officiel
Présentation
Président Kazimira Prunskienė
Fondation 3 décembre 1922
recréé 2005
Idéologie Conservatisme,
Agrarisme
Affiliation européenne Alliance pour l'Europe des Nations
Couleurs vert, rouge
Site web www.lvls.lt/

L'Union populaire agraire lituanienne (en lituanien, Lietuvos valstiečių liaudininkų sąjunga, LVLS) est un parti politique lituanien de type conservateur fondé initialement le 3 décembre 1922. Il fut interdit en 1963 et recréé en 2005.

Il a été membre de l'Alliance pour l'Europe des Nations (Groupe Union pour l'Europe des nations au parlement européen).

Historique[modifier | modifier le code]

Jusqu'en février 2006, le parti s'appelait Valstiecių ir Naujosios demokratijos partijų sąjunga (VNDPS, traduit par Union des partis agraire et nouveau démocrate), souvent abrégé en Valstiecių ir Naujosios demokratijos sąjunga (VNDS).

Le VNDPS est une alliance entre deux partis :

  • Lietuvos valstiečių partija (LVP) qui signifie Parti agraire lituanien ;
  • Naujosios demoktatijos partija (NDP) qui signifie, en lituanien, Nouveau Parti démocratique.

Le nom complet signifie Union des partis agraire et nouveau démocrate.

Au Seimas, il dispose de 10 députés pour 6,6 % des voix (octobre 2004).

Sa dirigeante est Mme Kazimiera Danutė Prunskienė, ancienne Premier ministre. Cette dernière, au second tour de l'élection présidentielle de 2004, a obtenu plus de 47,8 % des voix.

Avec 89 452 voix (7,41 %), il a obtenu un député européen aux élections européennes de 2004 : P. Gintaras Didžiokas, qui rejoint l'Union pour l'Europe des nations (UEN), un groupe eurosceptique. Le parti n'obtient que 10 285 voix (1,82 %) aux élections européennes suivantes et perd son élu.

Lors des élections du Seimas du 28 octobre 2012, l'Union n'obtient qu'un seul député (sur 141), élu dans une circonscription électorale.

À l'occasion des élections européennes de 2014, le parti obtient 6,62 %, ce qui lui permet d'obtenir à nouveau un député européen : Ropė Bronis. L'UEN n'existant plus, ce dernier cherche un nouveau groupe et rejoint celui des Verts/ALE.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]