Union bancaire privée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir UBP.

Union bancaire privée (UBP)

alt=Description de l'image Union Bancaire Privée logo.svg.
Création 1969
Fondateurs Edgar de Picciotto
Personnages clés Edgar de Picciotto (Président du Conseil d’administration)
Guy de Picciotto (CEO)
Activité Services financiers
Produits Private banking
Asset management
Alternative investments
Effectif 1 350
Site web www.ubp.com/fr

L’Union bancaire privée (UBP SA) a été fondée en 1969 par Edgar de Picciotto. Avec CHF 94,8 milliards de masse sous gestion, l’UBP est l’une des plus importantes banques privées de Suisse, ainsi que l’une des banques les mieux capitalisées du pays. L’UBP est spécialisée dans les métiers de la gestion de patrimoine pour le compte de clients privés et institutionnels. Le siège social de la Banque se trouve à Genève, en Suisse, et elle emploie 1'350 collaborateurs[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Edgar de Picciotto a fondé la Compagnie de Banque et d’Investissements (CBI) à Genève le 11 novembre 1969. En 1990, la CBI a procédé à l’acquisition de la TDB-American Express Bank; à la suite de cette fusion, la société a pris le nom d’Union Bancaire Privée (UBP). Le Groupe a poursuivi son développement avec le rachat de la Discount Bank and Trust Company en 2002[2].

En 2011, la Banque a acquis la filiale suisse du groupe néerlandais ABN AMRO, reconnue comme un acteur majeur de la gestion patrimoniale en Suisse[3]. La même année, l’UBP a également étendu ses activités en Asie, en réalisant deux partenariats, à Hong Kong et Taïwan, avec la société TransGlobe[4]. En 2012, la Banque a racheté la société de fonds de hedge funds Nexar Capital Group, basée à Paris et disposant de bureaux notamment à Londres, Jersey et New York[5].

En mai 2013, l’UBP a annoncé l’acquisition de l’activité de banque privée internationale de Lloyds Banking Group[6].

Activités[modifier | modifier le code]

Private banking[modifier | modifier le code]

L’UBP compte plus de 300 gérants privés dans de nombreux pays à travers le monde et propose une gamme diversifiée de mandats de gestion et de services de conseil[7].

Gestion d'actifs[modifier | modifier le code]

En tant que gérant de fortune global, l’UBP propose une large gamme de solutions d'investissement, spécialement adaptées aux besoins de ses clients institutionnels. La Banque offre aux investisseurs sa grande expertise en matière d'allocation d'actifs, d’actions, d’obligations, de stratégies de diversification et de fonds de fonds alternatifs[8].

En avril 2014, l’UBP a lancé ubpperform.com, une plateforme visant à présenter une sélection de stratégies d’investissement parmi les plus performantes[9].

Alternative investments[modifier | modifier le code]

Pionnière de la gestion alternative depuis les années 1970, l’UBP a constitué, au fil des décennies, une gamme de services de conseil en hedge funds de tout premier ordre, et gère de nombreux fonds alternatifs et mandats personnalisés. Avec l’acquisition, en 2012, de Nexar Capital Group, la Banque a confirmé encore son engagement constant envers l'industrie alternative[10].

En avril 2013, l’UBP a annoncé son partenariat avec Guggenheim Fund Solutions (GFS), spécialisé dans les comptes gérés couvrant l’ensemble des stratégies de hedge funds. Ce partenariat a permis la création d’une nouvelle plateforme de hedge funds[11].

Sales & trading[modifier | modifier le code]

Les services offerts par l’UBP au niveau des marchés monétaires et de capitaux incluent le conseil, les produits structurés, le trading et le courtage d’actions, l’arbitrage d'actions, le trading de devises et de métaux précieux, les opérations à terme («forwards») et les dérivés, ainsi que les opérations de trésorerie et le trading obligataire. La Banque compte plus de 40 spécialistes du trading, qui travaillent en collaboration avec les gérants privés.

Philosophie d’investissement[modifier | modifier le code]

Chaque année, l’UBP publie ses perspectives annuelles, offrant une vue d'ensemble des événements macroéconomiques survenus durant l'année écoulée, ainsi que les convictions d'investissement de la Banque pour l'année à venir[12].

Situation financière[modifier | modifier le code]

L'UBP affichait au 30 juin 2014 un bilan de CHF 18,5 milliards (USD 20,8 milliards), et un rendement des fonds propres annualisé de 10,2%. Grâce à une approche conservatrice en matière de gestion des risques et du bilan, la Banque continue de bénéficier d’une solide assise financière, avec un niveau de liquidité élevé. Affichant un ratio Tier 1 supérieur à 28% (au 30 juin 2014), l’UBP se classe parmi les banques suisses les mieux capitalisées[1].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]