Union Street (Boston)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Union Street.
Union Street
Image illustrative de l'article Union Street (Boston)
Photographie d'Union Street vers 1870.
Situation
Coordonnées 42° 21′ 41″ N 71° 03′ 25″ O / 42.361389, -71.05694442° 21′ 41″ Nord 71° 03′ 25″ Ouest / 42.361389, -71.056944  
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Région Massachusetts
Ville Boston
Quartier North End
Tenant Hannover Street
Aboutissant North Street
Morphologie
Type Rue
Longueur 150 m
Histoire
Anciens noms Green Dragon Lane
Monuments Union Oyster House, New England Holocaust Memorial

Géolocalisation sur la carte : Boston

(Voir situation sur carte : Boston)
Union Street

Union Street est une rue du quartier de North End de la ville de Boston, dans le Massachusetts, aux États-Unis. Orientée nord-sud, parallèle à Congress Street, elle commence à Hannover Street, en face de la gare de Haymarket, et se termine à North Street. Elle est traversée par la célèbre Freedom Trail, qui conduit à tous les lieux historiques bostoniens de la Révolution américaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant 1828, date à laquelle elle fut élargie, elle se nommait Green Dragon Lane[1]. Au nord de la rue, jusqu'en 1854, se trouvait le bâtiment abritant la Taverne Green Dragon (Green Dragon Tavern en anglais) qui fut le quartier général des révolutionnaires américains, les Fils de la Liberté, le Committee of correspondence et le Boston Caucus s'y réunissaient[2].

À l'angle de Marshall Street et Union Street se dresse un bâtiment construit en 1717. Il fut tout d'abord une demeure privée, puis un magasin de soieries et pendant la guerre d'indépendance le quartier général du trésorier de l'Armée continentale. En 1796, l'un des appartements du second étage est loué par un professeur de français, Louis-Philippe Ier. Finalement en 1826, le bâtiment devient un célèbre restaurant bostonien, l'Union Oyster House, où l'on pouvait croiser Daniel Webster ou plus tard John Fitzgerald Kennedy et plus récemment William Jefferson Clinton[3].

Dans les années 1990, la façade ouest de la rue est transformée en un monument à la mémoire des victimes de l'Holocauste, le New England Holocaust Memorial. Inauguré en 1995, il consiste en un espace vert, planté de six tours de verre[4].

Aquarelle représentant la Green Dragon Tavern d'Union Street. Sous le dessin est écrit à la plume :
« Green Dragon Tavern où nous nous sommes rencontrés pour concevoir la confiscation de quelques cargaisons de thé, 16 décembre 1773. » Signature : John Johnston.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Boston Street Laying-Out Dept, p. 469.
  2. Mackey, « Green Dragon Tavern »
  3. Schofield, p. 121 ss.
  4. Edkins, p. 124

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Boston Street Laying-Out Dept, A record of the streets, alleys, places, etc. in the city of Boston, Boston, City of Boston Printing Dept., 1910.
  • Jenny Edkins, Trauma and the memory of politics, Cambridge, Cambridge Univ. Press, 2003.
  • Albert Gallatin Mackey, Encyclopedia of freemasonry., Chicago, Masonic History Co. 1946.
  • William G. Schofield, Freedom by the Bay : the Boston Freedom Trail, Boston, Branden Pub. Co., 1988.