Union Pro Patria et Res Publica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Union Pro Patria et Res Publica
(et) Isamaa ja Res Publica Liit
Présentation
Président Urmas Reinsalu
Fondation 4 juin 2006
Siège Tallinn (Estonie)
Vice-présidents Ene Ergma
Juhan Parts
Margus Tsahkna
Idéologie Centre-droit
Conservatisme, démocratie chrétienne
Affiliation internationale Union démocrate internationale
Affiliation européenne Parti populaire européen
Couleurs Bleu
Site web www.irl.ee/
Présidents de groupe
Assemblée nationale Urmas Reinsalu
Parlement européen Joseph Daul (PPE)
Représentation
Députés
23 / 101
Eurodéputés
1 / 6

L’Union Pro Patria et Res Publica (Isamaa ja Res Publica Liit, en estonien, IRL) est un parti politique estonien, conservateur de centre-droit, fondé en 2006.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

L'IRL est fondée le 4 juin 2006 par la fusion de deux partis conservateurs, l'Union Pro Patria (IL), née en 1995, et Res Publica (RP), créée en 2001. Taavi Veskimägi, président de RP, et Tõnis Lukas, président de l'IL, sont désignés coprésidents, à titre provisoire.

Initialement, la formation devait prendre le nom de « Pour l'Estonie » (Eesti Eest, EE), mais il a été rejeté et un nom provisoire a été employé. Finalement, le 15 novembre 2006, le congrès de fusion entérine le nom actuel du parti. Disposant de 35 députés sur 101, l'IRL est le plus important à l'Assemblée nationale mais siège dans l'opposition.

Une force politique d'importance[modifier | modifier le code]

Lors de son premier grand test électoral, aux élections législatives du 4 mars 2007, l'IRL se présente sous la direction de l'ancien Premier ministre Mart Laar, fondateur de l'Union Pro Patria. Avec un score de 17,9 % des suffrages, le parti remporte 19 élus, ce qui le place au troisième rang des forces politiques.

Le Premier ministre libéral sortant, Andrus Ansip, du Parti de la réforme estonien (ERE), décide de s'associer avec l'IRL et le Parti social-démocrate (SDE). Dans le gouvernement Ansip II, Tõnis Lukas devient ministre de l'Éducation, la formation obtenant également des portefeuilles d'importance, comme l'Économie et la Défense. Avec le départ du SDE, en mai 2009, il récupère également le ministère de l'Intérieur.

Le 26 mai 2007, Laar est élu président de l'Union Pro Patria et Res Publica.

Bien que les élections européennes du 13 juin 2009 aient amené un mauvais score pour l'IRL, avec 12,2 % des voix et 1 siège à pourvoir, Laar est de nouveau chef de file pour les élections législatives du 6 mars 2011. Au cours de ce scrutin, l'IRL confirme son statut de troisième parti de l'Estonie, remportant 20,5 % des voix, soit 23 députés sur 101. Environ un mois plus tard, Ansip forme son troisième gouvernement, dans lequel le président de l'Union est nommé ministre de la Défense.

Contraint de démissionner pour des raisons de santé, Laar est remplacé, le 28 janvier 2012, par Urmas Reinsalu à la tête du parti. Il le remplace au gouvernement au mois de mai suivant.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections législatives estoniennes de 2011[modifier | modifier le code]

Aux élections législatives estoniennes de 2011, l'Union Pro Patria et Res Publica obtient 20,5 % des suffrages. Elle est avec 23 sièges au Riigikogu la troisième force politique du pays.

Résultats de l'Union Pro Patria et Res Publica aux élections législatives estoniennes de 2011[1]
Circonscription Nombre de voix Score en %
Première circonscription 10 984 20,8 %
Deuxième circonscription 12 337 17,4 %
Troisième circonscription 10 188 20,2 %
Quatrième circonscription 19 389 22,2 %
Cinquième circonscription 5 595 16,4 %
Sixième circonscription 6 027 21,2 %
Septième circonscription 4 001 10,7 %
Huitième circonscription 9 413 23,0 %
Neuvième circonscription 10 508 26,1 %
Dixième circonscription 11 156 24,3 %
Onzième circonscription 9 627 20,8 %
Douzième circonscription 8 798 21,9 %
Total 118 023 20,5 %

Références[modifier | modifier le code]

  1. (et) « Valimistulemus », Commission électorale de l'Estonie, 8 mars 2011.

Lien externe[modifier | modifier le code]