Union College

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Union College
Image illustrative de l'article Union College
Devise Sous les lois de Minerve nous devenons tous frères
Informations
Fondation 1795 sous le nom de Union College
Type Privé
Budget $300 million
Localisation
Coordonnées 42° 49′ 02″ N 73° 55′ 47″ O / 42.81733, -73.92968 ()42° 49′ 02″ Nord 73° 55′ 47″ Ouest / 42.81733, -73.92968 ()  
Ville Schenectady, NY
Pays États-Unis
État New York
Campus Urbain
Direction
Président Stephen C. Ainlay
Chiffres clés
Étudiants 2,200
Divers
Mascotte Dutchmen/Dutchwomen
Site web Union.edu www.union.edu Union.edu

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Union College
Le joyau architectural du campus de l'Union College, le Nott Memorial, ainsi nommé d'après le président du college de 1804 à 1866, Eliphalet Nott.

Union College est une école privée, non confessionnelle, dans le domaine des Arts et des Lettres situé à Schenectady, État de New York. Fondé en 1795, Union College devint le premier collège dont la charte ait été accordée par les Régents de l'Université de l'État de New York[1].

Aujourd'hui, Union College est classé parmi l'élite des Universités dans le domaine des Arts et des Lettres aux USA[2]. Numéro 40 en 2008 dans le classement de l'U.S. News & World Report, Union College offre des programmes englobant à la fois les Arts et Lettres et les Sciences. Presque 50 % de ses 2 200 étudiants sont inscrits en sciences de l'ingénieur. Le corps estudiantin est composé à parts à peu près égales d'hommes et de femmes, reflétant les changements continuels du corps estudiantin depuis que le collège devint mixte en 1970. Membre cofondateur de NESCAC (avant de se retirer en 1982), Union College fit jouer ses équipes en Division III dans la majorité de ses sports. Le 12 avril 2014, l'équipe masculine de Hockey sur Glace remporte le championnat universitaire de première division (NCAA Division I).

Université connue comme la « Mère des fraternités », l'Union College a engendré les trois premières sociétés « à lettre grecque » des États-Unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bien que sa charte fut publiée officiellement en 1795, le collège peut trouver trace de ses débuts en 1779. Assurés que la défaite du général anglais Burgoyne à la Bataille de Saratoga deux ans plus tôt conduirait à la naissance d'une nouvelle nation, plusieurs centaines de résidents du Nord de New York initièrent la première revendication populaire pour un enseignement supérieur en Amérique. Des militants universitaires et du clergé persistèrent dans cet effort pendant seize ans jusqu'à ce que les Régents de l'Université de l'État de New York reconnaissent l'école avec les premiers statuts d'état. Pendant ses soixante-quinze premières années, l'Union College était considéré comme faisant partie de la poignée des meilleurs collèges en Amérique[1]. Le collège subit quelques difficultés financières et autres à la fin du dix-neuvième siècle, mais vers l'année 1900, il avait regagné son statut parmi les premières institutions d'enseignement supérieur de la nation. Ceci a été pour une large part dû aux capacités de management pleines de talents d'Andrew Van Vranken Raymond (Class of 1875), qui fut le président du collège de 1894 à 1907.

L'Union College a aussi un riche passé d'anciens élèves en politique[3]. Les présidents des États-Unis Chester A. Arthur, Jimmy Carter, sept secrétaires membres du cabinet, quinze Sénateurs, quatre-vingt-onze membres de la Chambre des Représentants, treize gouverneurs, cinquante diplomates importants, plus de deux cents juges, quarante missionnaires, seize généraux, et quatre-vingts présidents d'universités, incluant les premiers présidents de University of Illinois, l'University of Iowa, l'University of Michigan, Smith College, et Elmira College, tous ont étudié à Union College. Les diplômés de la même classe William H. Seward, bien connu pour son achat controversé de l'Alaska, et Robert Toombs servirent simultanément comme secrétaires d'État; Seward pour les États-Unis et Toombs pour la États confédérés d'Amérique[1]. Des portraits des deux personnages sont actuellement accrochés côte à côte dans la maison du Président.

Campus[modifier | modifier le code]

Conception et architecture[modifier | modifier le code]

Union College, 1804; On pense que sa conception a été inspirée par le Nassau Hall de Princeton

Après qu'« Union College » eut reçu sa charte en 1795, il était presque naturel qu'il continuât son œuvre dans le même bâtiment qu'occupait déjà l'Académie Schenectady.

Vie estudiantine[modifier | modifier le code]

Fraternité et sororité[modifier | modifier le code]

Potter House, siège de la sororité Delta Delta Delta et de le fraternité Chi Psi

On se réfère à Union College en tant qu'université « Mère des Fraternités » parce que plusieurs fraternités, dont les trois premières en Amérique, ainsi que trois autres organisations nationales, ont été fondées là-bas. Plus de fraternités ont été fondées à l'Union College que partout ailleurs. L'Union Triad est un nom donné aux trois premières fraternités sociales "à lettres Grecques". C'était la Société Kappa Alpha (1825) (la plus vieille fraternité de la nation), la Société Sigma Phi (la première à lancer un second chapitre dans un autre collège) (1827) et Delta Phi (1827). Sigma Phi est la seule à rester sur le campus, faisant d'elle le plus ancien chapitre fraternel national. Approximativement un tiers des étudiants de l'Union College choisissent de faire partie de la vie grecque sur le campus. Neuf fraternités font partie de l'Inter-Fraternal Council sur le campus : Alpha Delta Phi (AD), Alpha Epsilon Pi (AEPi), Chi Psi, (XY), Delta Kappa Epsilon (DKE), Phi Delta Theta (Phi Delt), Psi Upsilon (Psi U), Sigma Chi (Sig Chi), Sigma Phi (Sig Phi), et Theta Delta Chi (TDX).

Les sororités sur le campus font partie du National Pan-Hellenic Council, Delta Delta Delta (Tri Delt), Gamma Phi Beta (Gamma Phi), and Sigma Delta Tau (SDT). Le Multicultural Greek Council est le corps administratif gouvernant cinq autres institutions : Alpha Phi Alpha, Phi Iota Alpha, Omega Phi Beta, Iota Phi Theta, et Lambda Pi Chi.

Etudiants célèbres[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Union College » (voir la liste des auteurs)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « About Union College », Union College (consulté le 2009-04-02)
  2. (en) « America's Best Colleges: Union College », U.S. News & World Report (consulté le 2008-06-04)
  3. (en) « Special Collections: Union Notables », Union College Schaffer Library (consulté le 2009-04-02)

Galerie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]