Une vie de héros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ein Heldenleben, op. 40 (en français Une vie de héros) est un poème symphonique écrit par Richard Strauss en 1897-1898.

Il s'agit d'une œuvre d'un musicien encore jeune (34 ans), écrite trois ans après son Ainsi parlait Zarathoustra. Il inaugure ainsi une nouvelle série de pièces symphoniques qui ne sont, cette fois, plus basée sur un prétexte littéraire (suivra quatre ans plus tard sa symphonie alpestre).

Il en achève une première version le 1er décembre 1898 mais retravaille le final peu après, la version définitive étant terminée le 27 décembre de la même année. Elle est dédicacée au chef d'orchestre Willem Mengelberg qui en dirigea le premier enregistrement quelque trente ans plus tard.

La première a lieu à Francfort-sur-le-Main le 3 mars 1899 sous la direction du musicien.

Le "héros" est en fait le compositeur lui-même dont il fait une description quelque peu martiale, même si l'œuvre se termine de manière apaisée et qu'il existe des accents de tendresses (solo de violon symbolisant sa femme Pauline dans la troisième partie). La neuvième partie (travail pour la paix) est en fait une reprise d'un certain nombre de thèmes de ses œuvres antérieures. Il écrira peu après une deuxième partition d'inspiration autobiographique : sa Sinfonia Domestica.

L'œuvre comporte neuf parties et son exécution demande environ quarante minutes. Les titres des parties ne sont pas du compositeur lui-même mais ont été donnés a posteriori par Lawrence Gilman, suivant différents entretiens qu'a eus le musicien.

  • Le héros ;
  • Les adversaires du héros ;
  • La femme du héros ;
  • Certitude de la victoire ;
  • Le champ de bataille ;
  • Fanfares de guerre ;
  • Le héros travaille pour la paix ;
  • Retrait du héros ;
  • Renonciation.

Discographie[modifier | modifier le code]

Parmi les nombreuses versions de cette œuvre, citons surtout :

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]