Une jeune fille assoupie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une jeune fille assoupie
Vermeer young women sleeping.jpg

Une Jeune Fille assoupie (Het Slapende Meisje)

Artiste
Date
Type
Mouvement
Dimensions
(H × L)
87.6 × 76.5 cm
Localisation
Numéro d’inventaire
14.40.611 +/-

Une jeune fille assoupie (Het Slapende Meisje) est un tableau de Johannes Vermeer peint vers 1657, exposé au Metropolitan Museum de New York (huile sur toile, 87,6 × 76,5 cm).

Description[modifier | modifier le code]

Nicolas Maes, La Servante oisive, 1655, 70 × 53,3 cm, huile sur panneau de chêne, National Gallery, Londres

Le thème pourrait être la désillusion amoureuse : la position de la jeune femme se rapproche en effet des sculptures attiques funéraires (IVe siècle av. J.-C.) et des miniatures gothiques. Le tableau derrière, faiblement éclairé, représente Cupidon avec un masque tragique à ses pieds. Selon le langage des emblèmes en usage à l'époque, cette allégorie symboliserait l'amour trompé : « L'Amour requiert sincérité ».

Sans doute par comparaison avec le tableau de Nicolas Maes, La Servante endormie[1], celui-ci fut inscrit au catalogue de 1696 sous le titre de Une Servante ivre, endormie à table. La carafe, le verre de vin, le désordre de la pièce suggèrent aussi le thème de l'ivresse.

Entre la rêverie amoureuse et l'alcoolisme, impossible de trancher : Johannes Vermeer joue avant tout avec l'ombre et la lumière dans un espace clos pour créer une atmosphère dans laquelle chacun trouve ce qu'il veut.

« Dans tout ce que peint Vermeer, flotte à la fois une atmosphère de souvenirs d'enfance, un calme de rêve, une immobilité complète et une clarté élégiaque, qui est trop fine pour être appelée mélancolie. Réalisme ? Vermeer nous emmène loin de la grossière et nue réalité quotidienne. »

— Johan Huizinga, 1932

Historique de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir le tableau de Nicolas Maes sur le site officiel de la National Gallery. Page consultée le 17 avril 2012.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]