Une femme tuée par la douceur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une femme tuée par la douceur (A Woman Killed with Kindness) est une pièce de théâtre écrite par Thomas Heywood, jouée en 1603 et publiée en 1607. Traduite en français et adaptée par Jacques Copeau, elle fut créée en France le 23 octobre 1913 au théâtre du Vieux-Colombier, dans une mise en scène de Jacques Copeau, une scénographie de Francis Jourdain et une musique de Paul Le Flem.

Cette pièce est généralement considérée comme le chef d'œuvre de Heywood. Aux côtés de la pièce d'un auteur anonyme Arden of Faversham, celle de Heywood atteint le sommet du sous-genre bourgeois, ou tragédie domestique, dans la production théâtrale de la Renaissance.

Les comédiens[modifier | modifier le code]