Une certaine rencontre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une certaine rencontre

Titre original Love with the Proper Stranger
Réalisation Robert Mulligan
Scénario Arnold Schulman
Acteurs principaux
Sociétés de production Pakula-Mulligan Prod.
Boardwalk Prod.
Rona Prod.
Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie romantique
Sortie 1963
Durée 102 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Une certaine rencontre (Love with the Proper Stranger) est un film américain réalisé par Robert Mulligan, sorti en 1963.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Rocky Papasano, jeune musicien new-yorkais immature et bohème, est un beau jour contacté par Angela, une vendeuse avec laquelle il a eu une aventure d’un soir et qu’il a oubliée. Elle lui annonce qu’elle est enceinte et le sollicite pour son aide afin de recourir à un avortement. Les deux jeunes gens réussissent à trouver l’argent nécessaire, mais, confrontés à une avorteuse clandestine, font machine arrière, rebutés par le contexte sordide et taraudés par un sentiment de culpabilité. On comprend qu’Angela, amoureuse de Rocky, est déçue de ne pas recevoir la réponse qu’elle espérait de celui qu’elle croyait être son « prince charmant », ayant été bercée par de beaux contes sentimentaux illusoires. Parallèlement, tous deux étant issus de familles immigrées italiennes mises au fait de leur situation, car Angela habite encore avec ses parents, les voilà pressés de se marier par leurs familles. Tandis que Rocky, sous la pression des clans familiaux, est prêt à épouser Angela, celle-ci repousse fièrement une proposition dictée par les parents et décide de s’assumer seule en emménageant dans un appartement indépendant. Rocky, qui appréhende toujours d’entrer dans le monde adulte, s’inquiète de l’avenir de son futur enfant, et d’Angela qu’il ne quitte plus d’une semelle. De de fait, il découvre l’amour qu’elle lui porte depuis le début et, touché à son tour par ce sentiment, finit par déclarer sa flamme à sa belle d’une manière aussi séduisante que celle du prince charmant.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Chanson[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le magazine Variety[2] écrit que « le film est quelque peu instable, naviguant entre des scènes substantielles et réalistes et d'autres où la réalité est supplantée par des fadaises délibérément exagérées. Heureusement, le film résiste à ces points faibles grâce à son authentique fraîcheur et au magnétisme animal de ses deux stars » tandis que le AMC[3] note « étrange, désuet et émoussé, ce classique, mineur du début des années 1960, met en présence McQueen comme musicien bouche-trou et Wood comme « un bonbon vivant toujours chez ses parents » qui, après une aventure sans lendemain, se retrouvent lorsque Wood découvre qu'elle est enceinte. Usant de valeurs autant pro avortement que pro familiales, Une certaine rencontre est à l'aurore des carrières des deux stars, mais c'est une bien jolie parenthèse »[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source CNC.
  2. Extrait de la critique parue le 31 décembre 1962.
  3. Dans son « Movie Guide ».
  4. Traduction libre de l'anglais par l'éditeur.

Liens externes[modifier | modifier le code]