Une belle simpsonnerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une belle simpsonnerie
Saison 3
Épisode no 5

Titre original Homer Defined
Titre québécois Homer au dictionnaire
Code de production 8F04
1re diffusion aux É.-U. 17 octobre 1991
1re diffusion en France 28 mars 1992
Tableau noir Je ne ferai pas grincer la craie
Gag du canapé Un alien, assis sur le canapé, s'enfuit par une trappe avant que les Simpson ne viennent s'asseoir.
Scénariste Howard Gewirtz
Réalisateur Mark Kirkland
Chronologie
Précédent Le Petit Parrain Tel père, tel clown Suivant
Listes
Liste des épisodes de la saison 3
Liste des épisodes des Simpson

Une belle simpsonnerie (France) ou Homer au dictionnaire (Québec) (Homer Defined) est le 5e épisode de la saison 3 de la série télévisée d'animation Les Simpson.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À cause de la négligence d'Homer dans son travail, le cœur du réacteur de la centrale nucléaire risque d'exploser. La ville entière panique alors qu'il ne reste que quelques minutes avant la catastrophe. Homer va alors appuyer au hasard sur un bouton de sa console de commande et éviter l'incident ! Tout Springfield le considère comme un héros, mais il a des scrupules à récolter cette gloire pour avoir réglé par chance une situation qu'il avait lui-même provoquée. Finalement, on découvre la supercherie et une « simpsonnerie » devient un mot du vocabulaire courant désignant un coup de chance en étant stupide. Pendant ce temps, Milhouse cache à Bart la fête d'anniversaire qu'il a faite sans l'inviter, sur ordre de sa mère qui ne veut plus que Bart le fréquente, subodorant une mauvaise influence de sa part sur son fils.

Première apparition[modifier | modifier le code]

  • Cet épisode marque la première apparition de Luan Van Houten.

Guest Star[modifier | modifier le code]

  • Magic Johnson (voix et personnage)
  • Jon Lovitz : interprète Aristotle Amadopoulos, le propriétaire de la centrale nucléaire de Shelbyville.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Quand Homer évite la fusion nucléaire, le chrono s'arrête à 007, une référence à James Bond dans Goldfinger.
  • La chance inouïe que Homer a eu en évitant une catastrophe par le fruit du hasard rappelle la chance unique que Max la Menace avait toujours pour éviter l'explosion de bombes, battre les ennemis ou bien y échapper.