Underoath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Underoath

alt=Description de l'image Underoath.jpg.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Metalcore, post-hardcore, metal chrétien, deathcore
Années actives 1997-2013
Labels Roadrunner, Solid State, Tooth & Nail, Takehold
Site officiel underoath777.com
Composition du groupe
Membres Spencer Chamberlain
Timothy McTague
Grant Brandell
Christopher Dudley
James Smith
Daniel Davison
Anciens membres Dallas Taylor
Corey Steger
Aaron Gillespie
Matthew Clark
Octavio Fernandez
Billy Nottke
Scott Nunn

Underoath (parfois orthographié Underøath) était un groupe américain de metal chrétien à tendances metalcore, post-hardcore, deathcore et plus récemment post-rock. Il est fondé par Dallas Taylor et Luke Morton le 30 novembre 1997[1] à Ocala (Floride), ses membres étant originaires de Tampa, Floride[2],[3]. Le 2 octobre 2012, Underoath annonce sa dissolution pour 2013[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Formation et Act of Depression (1997–2000)[modifier | modifier le code]

Le 30 novembre 1997, Underoath se forme pour la première fois avec comme membres le chanteur Dallas Taylor, et le guitariste Luke Morton, à Ocala (Floride)[5]. Morton localise le nom de Underoath « quelque part dans la Bible »[2]. Le batteur Aaron Gillespie, pratiquant dans la même église que Morton les rejoint, parmi le guitariste Corey Steger et le bassiste Octavio Fernandez ; les membres étaient, à cette période, lycéens[6]. Le groupe est vite repéré par un petit label de l'Alabama nommé Takehold Records. Peu de temps après, le 4 juillet 1999, ils sortent un premier EP Act Of Depression (en), composé de sept morceaux, il se vendra à 2 000 exemplaires. Un an après, exactement, ils sortent leur deuxième EP Cries Of The Past (en), qui lui se vendra à 3 000 exemplaires[7].

Cries of the Past et The Changing of Times (2000–2003)[modifier | modifier le code]

Au début de l'an 2000, le pianiste - claviériste Christopher Dudley rejoint Underoath et l'EP de 5 chanson et 40 minutes Cries Of The Past (en) est mis en vente. Il s'écoulera à plus de 3 000 exemplaires[7]. En 2001, Takehold Records est racheté par le label de Seattle Tooth & Nail Records. Naturellement, Underoath fut signé sur Tooth & Nail, et plus spécifiquement sur Solid State Records, une division de Tooth & Nail. En janvier 2002, le bassiste Grant Brandell rejoint Underoath[8]. Le groupe commence alors à travailler sur son premier album sur Solid State, The Changing Of Times gardant le producteur de Cries Of The Past, James Paul Wisner. L'album sort le 26 février 2002 et le titre When The Sun Sleeps est choisi comme single. Dallas Taylor expliqua que les paroles sur The Changing Of Times traitent de « personnes jouant avec les émotions d'autres personnes et de la sensation amère que cela peut laisser » et de « passer à travers les moments difficiles de la vie et essayer de retrouver Dieu dans tout ça ». Cet album fut très critiqué car tombant dans le style hardcore plus général que le précédent opus du groupe[9].

Suite au rachat de Takehold par Tooth & Nail Records, Underoath sort son premier album The Changing Of Times, le 26 février 2002. Cette fois plus long que les précédents opus, il contient dix morceaux, on sent aussi une influence indie s'ajouter au style metalcore du quatuor. Après de nombreux concerts, notamment la première partie du groupe Atreyu, Dallas Taylor quitte Underoath[réf. nécessaire]. Les trois membres restant du groupe décident donc de chercher un remplaçant. Spencer Chamberlain propose alors de les rejoindre. Lors du CMJ Fest, à New York, il expose son talent au grand jour. Tim Mc Tague déclare que « Spencer va pouvoir ajouter sa touche au groupe au même niveau que les autres membres »[réf. nécessaire], cette remarque marquant l'acceptation totale de Chamberlain au sein du groupe. La « touche » de Chamberlain ne tarde pas à se faire sentir. Le 15 juillet 2004, le groupe sort son deuxième album They're Only Chasing Safety. Beaucoup de changements ponctuent cet album, plus clean et plus axé sur le côté mélodique. On note aussi l'apparition d'un clavier assuré par James Paul Wisner[10][réf. insuffisante]. L'album a été vendu à plus de 200 000 exemplaires aux États-Unis. Le groupe va logiquement effectuer de très nombreuses dates à travers les États-Unis avec notamment Coheed and Cambria, Dead Poetic, Norma Jean, et effectuera même une tournée en Grande-Bretagne en tête d'affiche. Ils feront également partie de l'affiche du Taste of Chaos avec des groupes comme Killswitch Engage, My Chemical Romance, et The Used. En 2003, Underoath fait la promotion de son album à son premier Vans Warped Tour, cette (brève) participation toucha à sa fin lorsque Dallas Taylor, fut prié de quitter le groupe, pour des raisons controversées. Le groupe parlant d'une éventuelle fin, en août 2003, ils supportent Atreyu avec Matt Tarpey de Winter Solstice comme vocaliste temporaire. En octobre 2003, au CMJ Fest à New York, le groupe se produit avec Spencer Chamberlain, ancien membre du groupe This Runs Through (en), comme nouveau vocaliste[11]. Après son arrivée, la question du changement de nom se posa, afin de donner au groupe une véritable nouvelle identité, mais les membres décidèrent de garder Underoath.

They're Only Chasing Safety (2004–2005)[modifier | modifier le code]

Fin 2003, après avoir tourné quelque temps, le groupe décida de s'enfermer en studio pour enregistrer. Durant les premiers mois de 2004, le groupe entra donc en studio avec Spencer Chamberlain comme vocaliste et James Paul Wisner comme producteur[12]. They're Only Chasing Safety sort le 15 juin 2004 et aspire à un succès plus commercial pour le groupe. Gillespie étant le dernier membre fondateur du groupe They're Only Chasing Safety est un vaste changement par rapport à leur racines. Reinventing Your Exit et It's Dangerous Business Walking Out Your Front Door sont choisies comme singles de l'album, et Underoath tournent pour chacune d'elles une vidéo.

En mars 2005, Underoath participe au premier Taste of Chaos, et se lance dans sa première tournée en tant que tête d'affiche. Ils jouent aussi une partie du Vans Warped Tour mais décline l'invitation de jouer toute la tournée pour prendre la temps d'enregistrer un nouvel album. En septembre 2005, le groupe fait sa première couverture de magazine et en octobre, They're Only Chasing Safety est à nouveau mis en vente dans une édition deux disques contenant quatre chansons jusqu'à lors non commercialisées. Une nouvelle pochette était aussi comprise réalisée par Jacob Bannon de Converge, ainsi qu'un DVD de plus de deux heures de concerts. They're Only Chasing Safety s'est donc écoulé à plus de 218 000 copies originelles, et 279 000 nouvelles éditions, donnant, en 2005 un total de plus de 500 000 exemplaires seulement aux États-Unis[13]. Le 4 octobre 2005 sort la réédition de They're Only Chasing Safety en version Special Edition comprenant quatre morceaux supplémentaires, 2 versions modifiés de I'm Content With Losing et It's Dangerous Business Walking Out Your Front Door ainsi que 2 morceaux originaux. Il comprend également un DVD et un documentaire de près d'une heure, divers lives ainsi que des interviews. Le 20 juin 2006 sort Define The Great Line (en) un album de onze titres aux tendances très actuelles, des sons dissonants sur une ligne structurée. Cet album sera édité en version simple et en version limitée. Dans cette seconde édition, y est inclus l'album et un DVD contenant un film qui retrace certains moments durant l'enregistrement. Cet album reste un des plus gros succès du groupe ayant atteint la place de deuxième au Billboard Top 200 et ayant été écoulé à plus de 98 000 exemplaires durant la première semaine. Underoath a connu un véritable succès ces dernières années après la vente de leurs albums (They're Only Chasing Safety en 2004 et Define The Great Line en 2006) et après avoir participé au Vans Warped Tour.

Define the Great Line (2006–2007)[modifier | modifier le code]

Timothy McTague et Spencer Chamberlain sur scène pendant le Vans Warped Tour à San Diego, en Californie.

En janvier 2006, Underoath entre en studio pour enregistrer son cinquième album, Define The Great Line (en). Ils avouent avoir commencé à écrire pour l'album deux semaines après la sortie de They're Only Chasing Safety. Matt Goldman qui a produit des albums pour Copeland et Norma Jean et Adam Dutkiewicz, guitariste de Killswitch Engage sont les deux producteurs de cet album. Chamberlain dit que sur cet album, sa voix ne sonnera plus comme une imitation de l'ancien vocaliste Dallas Taylor mais plus comme les voix de son ancien groupe. Les paroles sont aussi quelque chose de très important pour Spencer, ayant écrit sur les « choses qui l'ont amenées à être ce qu'il est aujourd'hui »[14]. Une version incomplète de l'album fut diffusée sur quelques sites de P2P quelque temps avant la sortie officielle de l'album. Aaron Gillespie, juste après l'enregistrement de Define The Great Line (en) se lança dans un projet parallèle avec le producteur Aaron Sprinkle sous le nom de The Almost (en), signé aussi chez Tooth & Nail. The Almost sortent leur premier album Southern Weather (en) le 3 avril 2007[15]. En avril 2006, à la fin de leur contrat avec Tooth & Nail, Underoath est demandé par plusieurs labels major et résigne finalement avec Tooth & Nail[16]. Le 21 avril, Underoath s'envole pour la Suède avec Popcore Films (en) et tourne les clips de In Regards To Myself et Writing On The Walls. Cette dernière fut choisie comme le principal single de l'album et fut nominée au Grammy Awards 2007[17].

Sorti le 20 juin 2006, Define The Great Line (en) s'écoule à 98 000 exemplaires la première semaine et débute deuxième au Billboard Top 200, le plus haut résultat qu'ait fait un album de ce style depuis 1997[18]. Une version limitée de l'album est sortie simultanément, contenant une pochette spéciale et un DVD making-of. Define The Great Line est certifié disque d'or par RIAA le 11 novembre 2006, s'étant écoulé à plus de 500 000 exemplaires[19]. Le groupe était attendu en juin et juillet 2006 à participer au Vans Warped Tour mais le 28 juin, il fut annoncé qu'Underoath annulait toutes ces dates de tournée. Un message du groupe citait que les membres « ont ressenti le besoin de prendre immédiatement du temps pour se concentrer sur leur amitié, considérant cela plus important que la risquer en partant en tournée[20]. »

Underoath tourne les vidéos pour les chansons You're Ever So Inviting et A Moment Suspended In Time en février 2007[21]. You're Ever So Inviting gagne la MTV's Battle Of The Videos le 23 mai 2007[22]. Underoath part en tournée au Canada puis tourne avec le Taste of Chaos et participe aussi au Cornerstone Festival (en) 2007. En juillet 2007, sort 777 le premier DVD du groupe[23]. Underoath joue aussi le Vans Warped Tour 2007 du 24 juillet au 9 aout ou ils partent en tournée en Australie et en Asie de l'est. Pendant une tournée avec Maylene and the Sons of Disaster, Poison the Well, et Every Time I Die, Aaron Gillespie du se faire opérer pour une infection à la main. Plutôt que d'annuler leurs nombreuses dates, Underoath recruta en remplacement, Kenny Bozich, le batteur du groupe d'Aaron, The Almost (en)[24]. Toujours en 2007, ils commencent une tournée américaine en compagnie de Taking Back Sunday et Armor For Sleep (en). En 2008 sort Desperate Times, Desperate Measures, avant-goût du prochain album. Desperate Times, Desperate Measures sera dans l'OST du jeu vidéo Madden '09 et en téléchargement pour le jeu Rock Band 2.

Lost in the Sound of Separation (2008–2009)[modifier | modifier le code]

Pendant leur tournée de septembre 2007, Chamberlain révéla à plusieurs reprises que le groupe sortirait un nouvel album courant 2008. Cette déclaration fut confirmée, Lost in the Sound of Separation (en) sortira le 2 septembre 2008[25],[26]. McTague déclare que cet album aurait un son beaucoup plus lourd et violent que Define The Great Line[27].

Durant 2008, Underoath rejoignit le 30-City Rockstar Energy Mayhem Tour en compagnie de Slipknot, Disturbed, Mastodon et Dragon Force[25]. La tournée commença le 9 juillet 2008 et se termina à New York le 19 août, avec Underoath comme tête d'affiche[25]. Après la sortie de Lost in the Sound of Separation (en), Underoath partira pour une tournée tête d'affiche avec Saosin et The Devil Wears Prada[28].

Dans la semaine de sa sortie, Lost in the Sound of Separation arrive huitième au Billboad Top 200, s'écoulant à environ 56 000 exemplaires aux États-Unis[29]. En décembre 2008, le groupe s'envola pour sa première tournée en Amérique du Sud, ils jouèrent 6 dates au Brésil, au Chili, en Argentine et en Colombie. L'annonce fut officielle le 15 décembre 2008, Underoath jouera le Vans Warped Tour 2009. Durant leurs derniers concerts de 2009, le groupe mentionne le fait qu'ils aient commencé à composer de nouveau, mais rien n'a été jusqu'ici dévoilé quant à des dates d'enregistrement.

Live at Koko et Ø (Disambiguation) (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Le 11 mars 2010, le groupe enregistre son concert au Koko à Londres et le rend disponible dès la fin du show. Il sera également disponible sur commande sur le site américain du groupe[30]. Le 5 avril 2010, le groupe annonce via un message sur MySpace, Facebook, et autres réseaux sociaux que le batteur Aaron Gillespie quitte le groupe[31]. Son choix serait motivé par une implication plus importante dans la religion ainsi que son projet secondaire nommé The Almost. Il était le seul membre restant de la toute première formation d'Underoath.

Underoath annonce qu'ils participeront durant le mois de juillet au Cool Tour 2010 en compagnie de groupe comme As I Lay Dying, Between the Buried and Me, Blessthefall, The Acacia Strain, Architects, Cancer Bats, et War of Ages. Le groupe rentre en studio le 24 mai pour enregistrer la suite de Lost in The Sound of Separation sous la houlette de Matt Goldman (Mychildren Mybride, The Chariot) et Jeremy Griffith (Norma Jean). L'album devrait être prêt pour la fin de l'année 2010 si tout se passe bien. Ils en ont également profité pour présenter le nouveau batteur du groupe; il s'agirait de Daniel Davison (ex-Norma Jean).Il avait enregistré 4 albums avec Norma Jean avant de quitter le groupe en 2007. Début septembre 2010, Underoath annonce le nom de son nouvel album, Ø (Disambiguation), ainsi que sa date de sortie. Ce sera le 9 novembre. L'album contient 11 chansons et est produit par Matt Goldman et Jeremy Griffith.

Style et influences[modifier | modifier le code]

Christianisme[modifier | modifier le code]

Les membres de Underoath sont chrétiens et ont déclaré être un groupe de musique chrétien [32],[33]. Cependant, comme l'explique le chanteur Spencer Chamberlain, « [Nous sommes chrétiens] mais d'une manière différente. Nous ne sommes pas comme vos groupes de musiques chrétiens typiques[6]. » Il explique que le Christianisme est la « colonne vertébrale de nos vies, en particulier dans la manière que nous avons de comprendre certaines choses, mais ce n'est pas tant la colonne vertébrale des paroles de nos chansons. Ce n'est pas comme si chacune des chansons était une leçon tirée de la Bible ou quelque chose comme ça. C'est juste des épreuves d'une vie normale[6]. » Le claviériste Christopher Dudley déclare que la majorité de l'audience d'Underoath n'est pas chrétienne, tout comme les groupes de musiques avec lesquels ils ont souvent fait des tournées[14]. Bien que le groupe ait été remarqué pour "s'être installé dans la tradition à la fois du rock chrétien et au-delà", seul une partie de leurs albums sont vendus sur le marché chrétien[34]. Chamberlain dit, « Je nous considère juste comme un autre groupe sur le marché profane comme tous ces autres groupes de hardcore et il se trouve que nous sommes un groupe de musique chrétien qui a des croyances différentes[35]. »

Genre[modifier | modifier le code]

Underoath est classé en tant que groupe de metal chrétien et de metalcore[36],[37],[38],[39],[40],[41],[42],[43],[44],[45],[46] mais a aussi été décrit comme étant un groupe de hardcore[36],[44],[45],[47],[48], post-hardcore[43],[46],[49],[50],[51], emo[36],[45],[52] et screamo[37],[50],[53],[54],[55]. Leur style a changé au fil des années, comme l'explique Allmusic : "depuis leur début, Underoath, de Floride, est passé d'un banal groupe de metalcore chrétien à un groupe de rock fluide, dynamique et énergétique qui, d'une manière experte, mélange une mélodie émotive, chargée de rythme punk rock, avec un costaud et intéressant bas de gamme"[7].

Comme démontré dans leur premier enregistrement, Act of Depression, Underoath jouait initialement une combinaison de hardcore et de metalcore mélangée à du black metal et du death metal[43],[48],[56],[57]. Le groupe garde un style similaire pour leur second album, Cries of the Past, présentant d'occasionnelles traces de black metal[48],[56],[58], mais plus tard le groupe s'est détaché de ce style pour adopter un son hardcore à tendance plus melodique[43],[57]. Pour l'enregistrement suivant, Underoath se tenait « au croisement du heavy metal avec The Changing of Times, un album hardcore qui coincide avec l'arena rock[59]. » Le groupe fait des essais avec des éléments électroniques. Casey Boland de Alternative Press note que l'album « était pour Underoath un bond vers l'avant comme un saut à la perche olympique », et que le groupe était en train « d'accueillir le processus d'évolution[60]. » Il remarque aussi l'ajout de chant clair de Aaron Gillespie, qui offre « un irrésistible contrepoint et annonce une nuée de groupe adoptant la dichotomie chant-crie qui deviendrait la marque de fabrique du 'screamo'[60]. » Cross Rhythms constate la popularité croissante du groupe, et les décrit comme jouant "un mélange intéressant de hardcore, rock indépendant, utilisant les boucles, le clavier, la guitare acoustique et des harmonies d'une voix mélodieuse, parmi l'assaut de guitare lourde et des voix hardcores stridentes" [61].

Underoath subit une grande refonte précédant leur quatrième enregistrement, They're Only Chasing Safety, avec le départ de Dallas Taylor et Octavio Fernandez et la reprise de la voix principale par Spencer Chamberlain. Ceci marque un changement radical pour Underoath, « tout comme le groupe a abandonné sa tendance métal d'avant pour les confins réellement chaleureux du screamo[62], » un changement qui enflamma un débat sur ce qui était mieux, le « vieux » ou le « nouveau » Underoath[62]. Une revue d'Alex Henderson du site Allmusic décrit l'album comme ayant un style rock alternatif, style qui pourrait être vu comme screamo, post-hardcore, ou hardcore mélodique, et qui diffère du véritable metalcore[7]. Dans une autre revue, Andrew Segal de Cross Rythms décrit l'album comme du neo-metal, et dit que, bien qu'étant du plus lourd côté de l’échelle du rock, l'album est bien produit et « montre plus de signe d'intelligence qu'en est souvent crédité le genre du neo metal[63]. »

Pour leur cinquième album, Define the Great Line, Underoath abandonne les refrains pops de l'album précédent et démontre à la place un style plus lourd et plus électrique[43], mettant à jour leur musique avec d'"étranges" changement de temps et des passages d'ambience post-metal[49]. Selon Sputnikmusic, bien que l'album soit un enregistrement de metalcore moderne, il incorporait d'autres influences dont les solos de guitar du post-metal sur plusieurs morceaux et une ambiance électronique sur des morceaux comme « Salmarnir[43]. » Allmusic déclare que le groupe a trouvé le "délicat milieu entre le throat-shredding du grindcore et le style emopunk de My Chemical Romance/From Autumn to Ashes[37], et Cross Rhythms décrit l'album comme « un projet d'une polyvalence impressionnante où les riffs metals et les breakdowns emos, le noise screamo et les hooks se heurtent dans un véritable festin musical[47]. »

Le sixième album de Underoath, Lost in the Sound of Seperation, met Spencer Chamberlain au premier rang, et a vu le groupe incorporer quelques éléments d'industrielle[64]. Avec le départ du dernier membre fondateur d'Underoath, Aaron Gillespie, le groupe subit son « plus grand changement en musique pour le groupe depuis un long moment[65]. » Pour leur dernier enregistrement, Ø (Disambiguation), Underoath présente une approche plus sombre et plus immersif que leurs précédents albums, et use d'une atmosphère lourde et d'un son d'ambiance et utilise aussi des parties de groove dans certains morceaux"[65],[66],[67].

Formation du groupe[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Spencer Chamberlain - Voix criée, guitares additionnelles (2003–présent)
  • Timothy McTague – Guitare lead, chœurs (2001–présent)
  • Grant Brandell – Guitare basse (2002-présent)
  • James Smith - Guitare rythmique (2003–présent)
  • Christopher Dudley – Clavier (2000–présent)
  • Daniel Davison - Batterie (2010–présent)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Aaron Gillespie - Batterie, voix claire (1997-2010)
  • Luke Morton - Guitare lead (1997-1999)
  • Rey Anasco - Guitare basse (1997-1999)
  • Dallas Taylor – Voix criée (1997–2003) (Dans Maylene and the Sons of Disaster[68])
  • Simon Corey Steger – Guitare rythmique, chœurs (1998–1999)
  • Octavio Fernandez – Guitare rythmique (2000–2003)
  • Matthew Clark – Guitare basse (2000-2001) (Dans Maylene and the Sons of Disaster[68] et Kicked Out Heel Drag[69])
  • Billy Nottke – Guitare basse (2001–2002)
  • Kelly Scott Nunn – Guitare rythmique (2002–2003) (Dans Maylene and the Sons of Disaster[68])
  • Alena Cason - Voix claire, guitare additionnelle (2000)
  • Matt Tarpey - Remplacement en 2003 au poste de vocaliste.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums Studio[modifier | modifier le code]

Albums Lives[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • When The Sun Sleep
  • It's Dangerous Business Walking Out Your Front Door
  • Reinventing Your Exit
  • Writing On The Walls
  • In Regards To Myself
  • You're Ever So Inviting
  • A Moment Suspended In Time
  • Desperate Times, Desperate Measures
  • Breathing in a New Mentality
  • Too Bright To See, Too Loud To Hear
  • In Division
  • Paper Lung (clip sur youtube)

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Underoath Biography », MP3.com,‎ 2009 (consulté le 22 février 2009)
  2. a et b (en) « Underoath Interview May 4, 2006 »,‎ 2006 (consulté le 12 janvier 2008)
  3. (en) « Underoath Interview », Solid State Records,‎ 2006 (consulté le 12 janvier 2008)
  4. (en) « UNDERØATH Announces Plans To Disband », Underoath,‎ 2011 (consulté le 2 octobre 2012)
  5. (en) « UnderOATH Interview », sur Alternative Press Podcast (consulté le 22 mai 2011).
  6. a, b et c (en) « Interview With Underoath »,‎ 2006 (consulté le 28 janvier 2008)
  7. a, b, c et d Ryan J. Downey, « Underoath Biography », Allmusic (consulté le 12 janvier 2008)
  8. (en) Lambgoat.com, « Underoath welcomes new bassist »,‎ 2002 (consulté le 26 janvier 2008)
  9. (en) « Taking The Oath »,‎ 2002 (consulté le 26 janvier 2008)
  10. (en) Site de James Paul Wisner
  11. (en) « Underoath », artists.letssingit.com (consulté le 25 janvier 2008)
  12. (en) Lambgoat.com, « Underoath news and notes »,‎ 2003 (consulté le 26 janvier 2008)
  13. (en) Jon Wiederhorn, « Underoath Rock Like Slipknot, For God's Sake - Music, Celebrity, Artist News », MTV,‎ 2005 (consulté le 16 octobre 2011)
  14. a et b (en) Chris Dudley, « Busted: Underoath » (consulté le 25 janvier 2008)
  15. (en) « The Almost — Southern Weather — Release Date — AbsolutePunk.net », AbsolutePunk.net (consulté le 21 août 2008)
  16. (en) MTV, « Warped Tour Band Underoath Aren't Into Crazy FOOS Parties »,‎ 2006 (consulté le 25 janvier 2008)
  17. (en) « 49th Annual Grammy Awards Winner List », GRAMMY.com (consulté le 26 janvier 2008)
  18. (en) Katie Hasty, « Furtado Scores First Chart Topping Album », Billboard,‎ 2006 (lire en ligne)
  19. (en) « Underoath gain gold album for 'Define The Great Line' », Cross Rhythms,‎ 2007 (consulté le 27 janvier 2008)
  20. (en) « Underoath drops off Warped Tour », PunkNews.org,‎ 2006 (consulté le 21 août 2008)
  21. (en) Jason Tate, « Underoath Shooting Two Videos », AbsolutePunk.net,‎ 2007 (consulté le 24 juillet 2007)
  22. (en) « HM — Cornerstone Festival 2006 Review », HM Magazine.com (consulté le 21 août 2008)
  23. (en) « Underoath - 777 (DVD) - Release Date — AbsolutePunk.net », AbsolutePunk.net (consulté le 21 août 2008)
  24. (en) « Shows », underoath777.com (consulté le 27 août 2007)
  25. a, b et c (en) Mitchell Peters, « Underoath Gets 'Lost In Sound' On New Album », Billboard,‎ 2008 (consulté le 18 août 2008)
  26. (en) « Underoath To Release "Survive, Kaleidoscope" Live CD/DVD May 27th », JesusFreakHideout.com,‎ 2008 (consulté le 21 août 2008)
  27. (en) « Underoath Interview with Tim McTague »,‎ 2007 (consulté le 12 janvier 2008)
  28. (en) « Underoath / The Devil Wears Prada / Saosin / P.O.S. », Punknews.org,‎ 2008 (consulté le 21 août 2008)
  29. (en) « 2008 Top In Rock Awards », Rock on Request (consulté le 31 août 2010)
  30. (en) « Underoath », Underoath.sandbag.uk.com,‎ 2010 (consulté le 16 février 2010) : « Underoath stated they were finishing writing their new album »
  31. http://blogs.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendId=1943559&blogId=532247560
  32. (en) CMJ new music report, Issues 967-990, CMJ Network,‎ 2006 (lire en ligne)
  33. (en) Radosh, Daniel, Rapture Ready!: Adventures in the Parallel Universe of Christian Pop Culture, Simon and Schuster (ISBN 978-0-7432-9770-7, lire en ligne)
  34. Andree Farias, « Define the Great Line », Christian Today,‎ juin 2006 (consulté le 25 janvier 2008)
  35. (en) Modèle:Lien web Chamberlain
  36. a, b et c Sharpe-Young, Garry, « Underoath », MusicMight (consulté le 20 juillet 2009)
  37. a, b et c Monger, James Christopher, « Define the Great Line », Allmusic, Rovi Corporation (consulté le 19 mai 2011)
  38. Cummings, Tony, « Underoath: Metalcore hitmakers 'Lost In The Sound Of Separation' », Cross Rhythms,‎ 19 octobre 2008 (consulté le 19 mai 2011)
  39. Thomas, Adams, « Underoath Disambiguation », Sputnikmusic,‎ 17 novembre 2010 (consulté le 19 mai 2011)
  40. Steve Wildsmith, « Blessings of success make metalcore band Underoath bigger than its members », The Daily Times, Blount County Publishers LLC,‎ 3 mars 2011 (lire en ligne)
  41. Harris, Chris, « Underoath Get Experimental On 'Desperate' Album; Plus Black Tide, Lamb Of God & More News That Rules, In Metal File », MTV Networks,‎ 23 mai 2008 (consulté le 19 mai 2011)
  42. Anderson, Vince, « Underoath », Shockwave Magazine,‎ 31 juillet 2010 (consulté le 19 mai 2011)
  43. a, b, c, d, e et f Hartwig, Hartwig, « Underoath Define the Great Line », Sputnikmusic,‎ 20 juin 2006 (consulté le 19 mai 2011)
  44. a et b « Underoath: The Florida hardcore band making waves in the US », Cross Rhythms Magazine No. 68, Cross Rhythms,‎ 1er mai 2002 (consulté le 19 mai 2011)
  45. a, b et c Fryberger, Scott, « Underoath, "Lost In The Sound Of Separation" Review », Jesus Freak Hideout,‎ 3 septembre 2008 (consulté le 19 mai 2011)
  46. a et b Leung, Vivian W., « Underoath Find Novel Sound With New Line Up », The Harvard Crimson,‎ 16 novembre 2010 (consulté le 19 mai 2011)
  47. a et b Cummings, Tony, « Underoath - Define The Great Line », Cross Rhythms,‎ 12 juillet 2006 (consulté le 19 mai 2011)
  48. a, b et c Cummings, Tony, « Underoath: Defining The Great Line », Cross Rhythms,‎ 21 juillet 2006 (consulté le 19 mai 2011)
  49. a et b Burgess, Aaron, « On this rock, you could build a church: Define The Great Line from Underoath », Alternative Press (consulté le 19 mai 2011)
  50. a et b Monger, James Christopher, « Lost in the Sound of Separation », Allmusic, Rovi Corporation (consulté le 19 mai 2011)
  51. « Alt Press Magazin No. 206 », Alternative Press,‎ septembre 2005 (consulté le 19 mai 2011) : « Furious but not frustrated; Christian but not clear-cut; fun-loving but not f’d up: Florida’s brightest post-hardcore hopefuls came to play, plain and simple, and they’re inviting you along for the ride. »
  52. Langley, Jonathan, « Underoath - 777 », Cross Rhythms,‎ 17 mars 2008 (consulté le 19 mai 2011)
  53. Van Hor Jr., Ray, « Drop Dead, Gorgeous - 'The Hot N' Heavy' », About.com, New York Times (consulté le 19 mai 2011) : « Don’t expect emocore to go away quietly. Bands such as Silverstein and Underoath have pushed the boundaries of this otherwise limited style of aggressive music to respectful levels. »
  54. Henderson, Alex, « They're Only Chasing Safety review », Allmusic, Rovi Corporation (consulté le 17 juillet 2009)
  55. Van Hor Jr., Ray, « Underoath - 'Lost In The Sound Of Separation' », About.com, New York Times (consulté le 19 mai 2011)
  56. a et b (en) Mark Powell, Encyclopedia of Contemporary Christian Music, Peabody, Massachusetts, Hendrickson Publishers,‎ 2002 (ISBN 1-56563-679-1), p. 976
  57. a et b Boland, Casey, « FILE UNDER: Maximum Metalcore: Act Of Depression from Underoath », Alternative Press (consulté le 19 mai 2011)
  58. Aaron Wreckinthangs, « Reviews / Cries of the Past », HM Magazine, no 86,‎ November / December 2000, p. 85
  59. Tob Semioli, « The Changing of Times », Allmusic, Rovi Corporation (consulté le 20 mai 2011)
  60. a et b Casey Boland, « FILE UNDER: Melodic- Metal Resurrection: The Changing Of Times from Underoath », Alternative Press,‎ 26 février 2002 (consulté le 20 mai 2011)
  61. Mark Broomhead, « Underoath - The Changing Of Times », Cross Rhythms Magazine No. 68, Cross Rhythms,‎ 12 mars 2002 (consulté le 20 mai 2011)
  62. a et b Sherwin Frias, « Underoath, "Cries of the Past" CD Review », Jesus Freak Hideout,‎ 5 février 2006 (consulté le 20 mai 2011)
  63. (en) They're Only Chasing Safety review. Cross Rhythms
  64. Scott Heisal, « Lost and found: Lost In The Sound Of Separation from Underoath », Alternative Press (consulté le 20 mai 2011)
  65. a et b Wayne Reimer, Weaver, Michael, « Underoath, "Ø (Disambiguation)" Review », Jesus Freak Hideout,‎ 4 octobre 2010 (consulté le 5 novembre 2010)
  66. James Christopher Monger, « Ø (Disambiguation) », Allmusic, Rovi Corporation (consulté le 20 mai 2011)
  67. Joshua Khan, « REVIEW: Underoath – "Ø (Disambiguation)" », Blare Magazine, Wordpress,‎ 5 novembre 2010 (consulté le 20 mai 2011)
  68. a, b et c Maylene and the Sons of Disaster sur myspace
  69. Kicked Out Heel Drag sur myspace

Liens externes[modifier | modifier le code]