Unconditionally

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Unconditionally

Single de Katy Perry
extrait de l'album Prism
Face A Unconditionally
Face B instrumental
Sortie 16 octobre 2013
Enregistré 2013
Luke's In The Boo, Malibu (Californie)
MXM Studios, Stockholm
Playback Studios, Santa Barbara (Californie)
Secret Garden Studios, Montecito (Californie)
Durée 3:49
Genre Powerpop, rock, électronique
Format CD single, téléchargement légal
Auteur-compositeur Max Martin, Lukasz Gottwald, Katy Perry, Henry Walter
Producteur Max Martin, Dr. Luke, Cirkut
Label Capitol Records, Universal

Singles de Katy Perry

Unconditionally est une chanson enregistrée par la chanteuse américaine Katy Perry, publiée en tant que deuxième single issu de son quatrième album (troisième dans la même maison de disques) studio, Prism (2013). Composée par Perry, Dr. Luke, Max Martin et Cirkut, Unconditionally est une chanson synthpop et power pop au tempo moyen. Ses paroles endiguent l’acceptante des défauts d'un être cher. La chanson a été envoyée aux stations de radio américaines le 16 octobre 2013 [1].

Le clip est sorti e 22 Novembre 2013

Katy Perry a annoncée lors de la cérémonie des MTV EMA en novembre 2013 que dans ce clip on pourrait la voir se faire renverser par une voiture

Composition[modifier | modifier le code]

Unconditionally est une chanson d'une durée de trois minutes et quarante-neuf secondes [2]. Musicalement, il s'agit d'une ballade power pop, rock et électronique [3],[4], contenant des éléments de musique chrétienne contemporaine et de musique EDM [5]. Perry a elle-même décrit le morceau comme une chanson parlant d'un « amour inconditionnel » qui pourrait découler dans toutes les formes, comprenant celles issues de relations parent à enfant et fraternelles [6].Une lyrics Vidéo est publié par la chanteuse le 18 octobre 2013

Réception critique[modifier | modifier le code]

Amy Sciarretto de PopCrush a donné au morceau une note de 3 sur 5 étoiles, la décrivant comme une « chanson d'amour hymnique ». Sciarretto a continué en qualifiant la chanson d'« épique », « expansive », « exaltante » et contenant des « bonnes vibes » ; la comparant au tube de la chanteuse, Firework, sorti en 2010. Sciarretto a déclaré que la chanson était « grande », un hymne potentielle d'énergie et a fait l'éloge de Perry pour être restée au sein de ses propres « limitations » vocales [1].

Références[modifier | modifier le code]