Un train d'or pour la Crimée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un train d'or pour la Crimée
Auteur Michael Crichton
Genre Roman historique
Roman policier
Version originale
Titre original The Great Train Robbery
Éditeur original Knopf
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale mai 1975
Version française
Traducteur Marie-Louise Audiberti
Lieu de parution Paris
Éditeur Fayard
Date de parution 1976

Un train d'or pour la Crimée (titre original : The Great Train Robbery) est un roman historique et policier écrit par Michael Crichton, paru aux États-Unis en 1975 chez Knopf.

Il s'inspire du grand vol d'or de 1855, un braquage qui a eu lieu dans un train traversant l'Angleterre victorienne. La majorité du roman se déroule à Londres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Situation initiale[modifier | modifier le code]

En 1854, Edward Pierce, un charismatique maître-voleur, élabore un plan pour voler un chargement d'or de 25 000 £ à destination du front de la Guerre de Crimée. La banque chargée du transport a pris d'extrêmes précautions en enfermant l'or dans deux coffres-forts chacun muni de deux verrous, ce qui demande un total de quatre clefs pour l'ouvrir. Il recrute alors comme complice Robert Agar, un spécialiste de la copie de clefs. Prévoyant minitieusement son plan un an à l'avance, Pierce profite de sa richesse et de ses contacts dans la société londonienne pour localiser les clefs : les dirigeants de la banque, M. Henr Fowler et Mr. Edgar Trent possède chacun une clef, les deux autres sont sécurisées dans un coffre localisé placé dans un bureau de la South Eastern Railway situé à l'intérieur de la gare de London Bridge.

Résumé[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Edward Pierce : voleur professionnel ayant des relations sociales aussi bien dans la haute société que dans les bas-fonds de l'Angleterre victorienne, son nom est peut-être un faux car certains le nomme John Simms.
  • Robert Agar : un criminel expert en copie de clef et en crochetage de 26 ans.
  • Clean Willy : connu comme le meilleur « homme-serpent » (spécialiste de l'évasion) de Londres, il rejoint l'équipe de Pierce.
  • Barlow : un meurtrier faisant office de chauffeur à Pierce mais mettant également son service sa force brute.
  • Miss Miriam : la ravissante maîtresse de Pierce, qui est également une actrice de talent et donc, l'un des atouts de l'équipe de Pierce.

Publication[modifier | modifier le code]

Thèmes[modifier | modifier le code]

Le roman s'inspire du grand vol d'or de 1855. C'est alors qu'il étudiait à l'Université de Cambridge que Michael Crichton a entendu parlé de l'affaire. Il lut par la suite les retranscriptions du procès des criminels puis fit des recherches historiques sur le sujet[1]. Crichton n'a cependant pas voulu se contraindre à suivre la réalité des événements et s'est contenté de retranscrire le cadre[1]. Il a aussi changé les noms des personnes impliquées : William Pierce devenant Edward Pierce et Edward Agar devenant Robert Agar par exemple.

Crichton s'intéresse aussi dans le roman à la culture victorienne et à la manière dont le développement du chemin de fer a radicalement changé l'Angleterre[2]. Il crée de l'emphase autour du contexte historique de son roman en utilisant volontiers dans les dialogues des expressions argotiques de l'époque[2]. Crichton propose de nombreuses digressions présentant diverses facettes de la société et quelques curiosités de cette époque (comme la propension des Anglais à avoir peur d'être enterrés vivants)[2].

Habituellement, dans les romans mettant en scène des criminels, ces derniers sont présentés sous un jour un minimum sympathique, ce qui n'est pas le cas des personnages de Crichton qui sont présentés de manière très neutre, voire sous un jour peu reluisant[2]. Ils ne possèdent pas d'histoire propre et ne sont présentés que superficiellement[2]. Dans Encyclopedia of Adventure Fiction, le critique Don D'Ammassa pense que c'est parce qu'il s'agit d'une histoire tirée de faits réels, même s'il n'en est sûr car l'auteur a beaucoup altéré ceux-ci[2].

Adaptation[modifier | modifier le code]

Crichton a adapté lui-même son roman en film sous le titre La Grande Attaque du train d'or (The First Great Train Robbery) en 1979 avec Sean Connery dans le rôle de Pierce, Donald Sutherland dans celui d'Agar et Lesley-Anne Down dans celui de Miriam. Le film a été nommé au prix de la meilleur photographie de la British Society of Cinematographers et a reçu le Prix Edgar-Allan-Poe du meilleur scénario écrit pour le cinéma.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (en) Encyclopedia of Adventure Fiction de Don D'Ammassa, 2009, Facts On File.
  1. a et b (en) Director Michael Crichton Films a Favorite Novelist de Michael Owen, The New York Times, 28 janvier 1979.
  2. a, b, c, d, e et f D'Ammassa, p. 64