Un soir de joie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un soir de joie est un film belge réalisé par Gaston Schoukens et sorti en 1955. Il s'inspire de l'histoire du Faux Soir, journal édité clandestinement par la résistance belge et distribué le 9 novembre 1943 à l'insu des occupants allemands.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1940, dès le début de l'occupation allemande en Belgique, le journal Le Soir cesse de paraître. Il est rapidement repris par des journaliste complaisants à l'égard de l'occupant. À l'automne 1943, un groupe de résistants bruxellois décide de publier un faux numéro du journal, dont les articles tourneront en dérision les allemands. L'opération est méticuleusement préparée afin de substituer ce faux numéro au journal habituellement distribué en journée.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Un soir de joie[1].
  • Réalisateur : Gaston Schoukens
  • Scenario : E. Olin
  • Opérateur : José Dutilleu
  • Musique : José Fontaine
  • Pays d'origine : Belgique
  • Pays de production : Belgique
  • Société de production : Coron Film Cinex
  • Producteurs : Coro, Cinedis
  • Langue : français
  • Format : noir et blanc
  • Genre : comédie dramatique
  • Durée : 112'
  • Réalisation : 1954[2]
  • Date de sortie : janvier 1955[3],[4].

Distribution[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

Le film fut un succès lors de sa sortie en salle en Belgique[2],[4]. Quant à la critique, elle se divisa entre ceux qui trouvaient le film trop léger par rapport à la réalité historique et ceux qui saluèrent l'évocation de l'esprit bruxellois, indépendant et malicieux, que l'on pouvait retrouver parmi les résistants de l'époque[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice sur Un soir de joie sur encyclociné.com
  2. a, b et c Christian Laporte, La Deux - « Un Soir de joie » de Gaston Schoukens, Le Soir, 20 juillet 2004, p.30
  3. Un soir de joie sur Imdb
  4. a et b Marianne Thys, René Michelems, Cinémathèque royale de Belgique, Le Cinéma belge, éd. Royal Belgian Film Archive, 1999, cf. p. 340-351

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]