Un royaume assiégé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un royaume assiégé
Auteur Raymond E. Feist
Genre Roman
Fantasy
Version originale
Titre original A Kingdom Besieged
Éditeur original HarperCollins
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de parution originale 3 mars 2011
ISBN original 978-0-00-726476-6
Version française
Traducteur Isabelle Pernot
Lieu de parution Paris
Éditeur Bragelonne
Collection Fantasy
Date de parution 13 juillet 2012
Type de média Livre papier
Nombre de pages 384
ISBN 978-2352945871
Série La Guerre du chaos
Chronologie
Une couronne en péril Suivant

Un royaume assiégé est le premier tome de La Guerre du chaos, série de fantasy écrite par Raymond Elias Feist.

Le livre a été publié le 13 juillet 2012 aux éditions Bragelonne.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans l'empire de Kesh la Grande, les espions isliens de Jim Dasher disparaissent sans laisser de nouvelles. L'Empire de Kesh la Grande et ses Chiens Soldats veulent envahir l'Ouest, afin de reconquérir les terres qui leur ont été prises plusieurs siècles auparavant. C'est donc Martin ConDoin qui doit défendre le duché de Crydee des envahisseurs. Sur la dimension démoniaque, on assiste à l'ascension d'un démon femelle surnommé Enfant, qui, à l'aide de son assistant, l'archiviste Belog, fuit la "Noirceur" (des Terreurs), qui engloutit leur monde. L'épisode se termine lorsqu'ils changent de forme et prennent l'apparence de deux êtres chers de Pug avant d'entrer dans la dimension qui abrite Midkemia.

Les personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Martin, Henry (Hal) et Brendan ConDoin, fils du duc Henry de Crydee.
  • Bethany, fille du comte Robert de Carse.
  • Ty Fauconnier, fils adoptif de Ser Fauconnier.
  • Jim Dasher Jamieson.
  • Gulamendis, démoniste Taredhel.
  • Pug.
  • Magnus.
  • Enfant, démon femelle.
  • Belog, archiviste démon.
  • Amirantha, warlock démoniste.
  • Sandreena, chevalier-inflexible de l'ordre du Bouclier.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]