Un plan parfait

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un plan parfait

Réalisation Pascal Chaumeil
Scénario Laurent Zeitoun
Yoann Gromb
Acteurs principaux
Sociétés de production Quad Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie
Sortie 2012
Durée 104 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Un plan parfait est une comédie française réalisée par Pascal Chaumeil, sortie en 2012.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Isabelle (Diane Kruger) une dentiste proche de la quarantaine à la vie confortablement rangée, est frappée depuis des générations d'une malédiction familiale : les premiers mariages des membres de la famille se soldent tous par un échec. Très superstitieuse, elle hésite à accepter la demande en mariage de son fiancé Pierre, lui aussi dentiste. Pourtant, leur union date déjà de dix ans et tous deux ont une vie parfaitement heureuse, jalonnée de petites habitudes maniaques comme le bowling le même jour toutes les semaines. Afin de contourner la malédiction des mariages ratés, Isabelle décide d’épouser dans un premier temps un inconnu par un mariage blanc, et d'en divorcer aussi vite. Ainsi son mariage avec Pierre sera le second. Elle se rend pour cela au Danemark où elle a rendez-vous avec un inconnu pour un mariage arrangé. Dans l'avion, elle se trouve à côté de Jean-Yves (Dany Boon) — un employé du Guide du Routard un peu envahissant qu'elle méprise et rejette aussitôt — qui, pour profiter d'une bonne promotion sur son voyage vers le Kenya, fait une escale à Copenhague. Finalement, l'inconnu danois attendu par Isabelle n'apparaît pas. Elle change alors de plan et jette son dévolu sur Jean-Yves, qu'elle va alors suivre au Kenya dans la plus complète improvisation. Elle se radoucit pour le séduire, piège dans lequel il tombe aussitôt, lui à qui l'amour n'a pas l'habitude de sourire. S'ensuit une série d'aventures en particulier en Russie. Mais le fiancé improvisé, devenu mari au cours d'un mariage Massaï, s'avère beaucoup plus collant que prévu.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé trois semaines en France, également cinq semaines en Belgique tout près de la Place de Brouckère — surtout les dix dernières minutes dans une église de Braine-le-Comte, sept jours à Moscou en Russie et deux semaines dans le village des Maasaï au Kenya[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Exclusif: les tops et les flops du cinéma français en 2012 sur BFM TV.com, publié le 7 janvier 2013, Simon Tenenbaum et Jamal Henni.
  2. Anonyme, « Diane Kruger arnaque Dany Boon », sur Le Soir,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 8 septembre 2012)
  3. Fabienne Bradfer, « Sur le tournage du prochain film du réalisateur de l'Arnacoeur », sur L'Express,‎ 17 novembre 2011 (consulté le 8 septembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]