Un peu d'air frais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coming Up for Air.

Un peu d'air frais (titre original : Coming Up for Air) est un roman de George Orwell publié en 1939.

Contexte[modifier | modifier le code]

Orwell écrivit ce roman lors d'un séjour de convalescence à Marrakech, de septembre 1938 à mars 1939[1].

Thèmes principaux[modifier | modifier le code]

L’un des thèmes principaux du livre est la nostalgie face à la fuite du temps. Le personnage principal, un quadragénaire londonien, entreprend un voyage dans sa ville natale à la recherche (vaine) de ses émotions d’enfance. Ce roman, écrit juste avant le début de la seconde guerre mondiale, est également marqué par la crainte de l’embrasement et du totalitarisme.

Spécificité du livre[modifier | modifier le code]

Après avoir décrit le quotidien des classe populaires dans Le quai de Wigan (1937) et Dans la dèche à Paris et à Londres (1933), Orwell s'intéresse ici aux classes moyennes. Les interrogations du personnage principal sur lui-même et le sens de la vie qu'il mène sont d'une étonnantes modernité pour un livre écrit avant la seconde guerre mondiale. La guerre puis le matérialisme de la période de reconstruction n'étaient sans doute pas favorable à la réflexion introspective, ce qui peut expliquer le peu de succès du livre, contrairement aux romans suivants d'Orwell qui, plus politiques, lui amenèrent la gloire. Si La ferme des animaux et 1984 étaient des livres en relation directe avec leur époque, Un peu d'air frais était peut-être un peu trop en avance sur les inquiétudes de son temps pour trouver un public.

Note[modifier | modifier le code]

  1. Peter Davison dans A note on the text, en préface à l'édition Penguin Books de Coming Up for Air.