Un homme qui dort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un homme qui dort est le troisième roman de Georges Perec, publié en 1967, alors qu'il ne faisait pas encore partie de l'Oulipo.

L'auteur s'adresse directement à son personnage principal en le tutoyant. L'histoire, plus ou moins autobiographique, est celle d'un étudiant qui se renferme sur lui-même, dans sa chambre, et pense. Tout est gris, sauf une « bassine de matière plastique rose », dont la couleur tranche sur le reste du roman.

Voir aussi[modifier | modifier le code]