Un espion de trop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un espion de trop (Telefon) est un film américain réalisé par Don Siegel, sorti en 1977. Le film illustre le thème des espions « dormants », dont l'activité est réactivée à partir d'une phrase-clé.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Conditionnés à l'écoute d'un extrait du célèbre poème Stopping by Woods on a Snowy Evening de Robert Frost énoncés au téléphone, des citoyens apparemment inoffensifs se mettent à perpétrer des attentats-suicides sur le sol américain. Un agent reçoit pour mission d'enrayer le processus et découvre leur nature de « cellules dormantes », disséminées sur le territoire lors de la guerre froide, révolue. Quelqu'un a choisi de les réveiller...

La phrase réactivant les agents dormants : « Le bois est sombre et m'invite aux loisirs, mais j'ai d'abord un serment à tenir, comme la route est longue avant de dormir. N'oublie pas XXX (nom de l'agent dormant), comme la route est longue avant de dormir »

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Lien externe[modifier | modifier le code]