Un de trop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un de trop

Titre original Three to Tango
Réalisation Damon Santostefano (en)
Scénario Rodney Patrick Vaccaro
Acteurs principaux
Sociétés de production Outlaw Productions
Pays d’origine Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1999
Durée 98 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Un de trop (Three to Tango) est un film américano-australien réalisé par Damon Santostefano (en), sorti en 1999.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Oscar Novak et son associé Peter Steinberg ont fondé un cabinet d’architecture à Chicago. Un marché important est lancé pour la réhabilitation d’un bâtiment emblématique par un jeune loup du secteur immobilier, Charles Newman. Oscar et Peter jouent leur va-tout sur cette opération. Ils sont mis en concurrence avec un très grand cabinet, Strauss & Decker. Le jour de la présentation d’un avant-projet à Charles Newman, suite à un malentendu avec sa secrétaire (provoqué par Strauss & Decker), Charles Newman est persuadé qu’Oscar est un homosexuel engagé alors qu’en réalité c’est son associé Peter qui l’est.

Charles est marié à la riche Olivia Newman mais a une jeune maîtresse, Amy, qui se dédie aux arts plastiques. Amy est jeune, belle et ouverte… Elle connaît donc trop de monde aux yeux de son amant. Il demande donc à Oscar d’accompagner Amy à une soirée à laquelle il ne peut se rendre afin de la surveiller (pensant n’avoir rien à craindre puisqu’il est homosexuel). Oscar n’y comprend rien mais ne peut refuser, compte tenu du marché en cours.

A la soirée, Oscar tombe sous le charme d’Amy. Celle-ci, petit à petit, fait d’Oscar son confident et trouve enfin un homme qui la comprend. Elle-même le croyant homosexuel, elle se laisse aller à des confessions dans son bain devant lui… Oscar comprend enfin pourquoi Charles lui a confié cette mission. Il explique tout à son associé Peter qui lui demande de continuer à jouer la comédie pour la survie de leur entreprise. Or l’attention des médias sur la réhabilitation du bâtiment devient forte. Oscar se fait interviewer et se présente comme un homosexuel revendicatif. Il atterrit donc en première page du journal sous le titre « Fier d’être gay ». Tout le monde autour de lui apprend la nouvelle par le journal et n’en croit pas ses yeux. L’affaire va tellement loin qu’Oscar est nommé « Entrepreneur gay de l’année » lors d’une remise de trophées importante.

Sentant que la chose lui échappe des mains et que la comédie envers Amy a assez duré (en outre, dans une intrigue secondaire, un ami d'Amy, footballeur professionnel célèbre et homosexuel caché, tombe amoureux d'Oscar et lui déclare sa flamme, à la grande gêne de celui-ci), il fait son « coming-out » à l’envers pendant la remise de prix… à la grande stupéfaction de l’assemblée et d’Amy. Celle-ci le gifle devant les caméras pour lui avoir menti. Finalement, ils se réconcilient en se retrouvant sur le lieu de leur première soirée. Charles est contraint par sa femme, qui a découvert son infidélité et ses stratagèmes, de donner le marché à l’entreprise d’Oscar.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]