Un amour de Coccinelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un amour de Coccinelle

Titre original The Love Bug
Réalisation Robert Stevenson
Scénario Bill Walsh et Don DaGradi d'après le roman de Gordon Buford
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1968
Durée 108 minutes (1 heure et 48 minutes)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Un amour de coccinelle (The Love Bug) est un film réalisé par Robert Stevenson sorti en 1968. Ce film a connu plusieurs suites et remakes, au cinéma et à la télévision.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jim Douglas est un pilote automobile qui aligne les défaites et commence à perdre de l'argent. Il vit chez un ami mécanicien se nommant Séraphin Steinmetz qui revient d'un séjour au Tibet chez des moines. Pour continuer sa carrière de pilote, Jim Douglas a besoin d'une voiture mais il manque d'argent.

En allant chez un concessionnaire automobile de luxe, il rencontre une certaine Carole. Dès que le propriétaire, Peter Thorndyke, remarque que Jim Douglas n'a pas les moyens, la Volkswagen Coccinelle, une voiture vivante, sort du garage par l'arrière et suit Jim sur le chemin du retour chez lui. De retour chez le concessionnaire, Jim Douglas rachète la voiture sur la proposition de Carole à bas prix pour que Peter Thorndyke s'en débarrasse. Mais les essais de Jim sont décevants, la voiture ne réagit pas comme il faudrait et il veut la revendre.

Carole annule son dîner de fiançailles avec Peter Thorndyke pour essayer la voiture et subit les mêmes réactions, la Coccinelle emmenant même Carole et Jim en balade à la campagne en bloquant les portes. Jim Douglas remarque que la Coccinelle est très rapide et décide de faire de la compétition avec elle.

Doté du célèbre n° 53 et avec son caractère rapide, la voiture rebaptisée Choupette est prête à gagner. Maintenant Choupette va affronter la dure loi de la compétition contre Peter Thorndyke, qui est épaulé par son fidèle assistant Havershaw.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sorties au cinéma[modifier | modifier le code]

Origine et production[modifier | modifier le code]

Le scénario serait basé en partie sur une bande dessinée de 1952 écrite et dessinée par Dick Moores, Mickey et l'auto magique publiée en octobre 1952[1]. Comme pour plusieurs productions de l'époque, le studio Disney utilise plusieurs acteurs ayant déjà tournés pour eux[2] comme Dean Jones dans L'Espion aux pattes de velours (1965) ou David Tomlinson (Thorndyke) dans Mary Poppins (1964). Même le réalisateur Robert Stevenson est un habitué du studio.

Le compositeur américain George Bruns, qui a composé la musique du film, a également composé les thèmes de films d'animation Disney tels que Merlin l'enchanteur, Le Livre de la Jungle ou encore Les Aristochats.

Les scènes de course présentes au début du film ont été tournées, pour la plupart, sur le circuit de Riverside, en Californie[3].

Sortie et Accueil[modifier | modifier le code]

Le film est le plus important film au box-office américain en 1969 et alors le second meilleur résultat après Mary Poppins en 1964[4]. Le succès a poussé le studio à produire plusieurs suites, trois films et une série télévisée[4].

Le film a été diffusé en deux épisodes dans l'émission The Wonderful World of Disney le 23 et le 30 septembre 1979 sur NBC[5].

Analyse[modifier | modifier le code]

Leonard Maltin indique que le succès du film a pris la plupart des membres du studio par surprise[4]. Le film comprend de nombreuses folles courses-poursuites, effets spéciaux, des jeux d'acteurs agréables et de la comédie bouffonne[4].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
  • La coccinelle utilisée dans le film est une coccinelle américaine des années 1960, qui a la particularité d'avoir un pare-choc à deux étages, contrairement aux modèles produits en Europe qui n'en ont qu'un.
  • Le nom de Herbie (Choupette en V.F.) provient d'un sketch de Buddy Hackett.
  • L'une des voitures modifiées pour le tournage était pourvue d'un moteur de Porsche 356.
  • Au début du film, Thorndyke conduit une Jaguar Type E frappée du numéro 14. À la fin, au cours des deux épreuves de l'El Dorado, il pilote un modèle moins connu : une Apollo 3500 GT, une voiture de sport produite entre 1962 et 1965.
  • Le fameux numéro 53 a été choisi selon la volonté du producteur Bill Walsh. Celui-ci était fan du joueur de baseball Don Drysdale, lequel portait ce même numéro.
  • Le passage où la coccinelle sautille sur l'eau a été tourné en un mois entier. La voiture était en fait reliée par des câbles avec un contrepoids et devait obligatoirement se contenter d'effleurer l'eau pour éviter d'être ralentie. La scène ne dure que quelques secondes dans le film.

Erreurs[modifier | modifier le code]

  • Lorsque Séraphin se tient sur la portière de droite pour équilibrer la voiture après que celle-ci ait perdu une roue, on remarque sur un plan large que le numéro 53 n'est pas inscrit sur la portière.
  • Quand la coccinelle est détachée en deux morceaux, on peut vaguement apercevoir la troisième roue insérée sous la partie avant (afin qu'elle puisse se tenir droite).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : W OS 427-00 The Wonderful Whizzix
  2. (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 259.
  3. (en) Jerry Rice, « Starring Role; Riverside's Location Just Outside Hollywood », Riverside Magazine, Fred H. Hamilton, vol. 2, no 3,‎ 2009, p. 26
  4. a, b, c et d (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 260.
  5. (en) The Wonderful World of Disney - Episode List - Season 26 sur l’Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]

Un amour de Coccinelle sur l'Internet Movie Database

Voir aussi[modifier | modifier le code]