Un caprice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Un Caprice (Musset))
Aller à : navigation, rechercher
Portrait d'Alfred de Musset

Un caprice est une pièce de théâtre écrite en 1837 par Alfred de Musset et représentée pour la première fois en 1843 au théâtre français de Saint-Pétersbourg, le théâtre Michel, puis en France à la Comédie-Française le 27 novembre 1847. C'est Mlle Allan-Despréaux qui fit connaître la pièce au public russe francophone, en interprétant le rôle de Mme de Léry, puis à son retour à Paris en 1847. Ce fut le début du succès théâtral pour Alfred de Musset. Jules Janin est élogieux dans Le Journal des débats et Théophile Gautier déclare dans La Presse que cette pièce est « tout bonnement un grand événement littéraire. »

Résumé[modifier | modifier le code]

La pièce raconte l'histoire de Mathilde, une belle et innocente jeune fille mariée à un libertin, monsieur de Chavigny. Un soir, alors qu'elle confectionne une bourse pour son mari[1], il lui apprend qu'on lui en a offert une la veille. Mathilde et monsieur de Chavigny se disputent, puis monsieur de Chavigny se rend à un bal, et madame de Léry vient rendre visite à Mathilde, qui lui raconte ce qui vient de se passer. Celle-ci se lance alors dans la mission délicate de réconcilier les époux. Mission délicate en vérité, car elle va retourner ses propres armes contre monsieur de Chavigny, mettant en œuvre séduction et badinage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce que fit Aimée d'Alton pour son amant Alfred de Musset.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ariane Charton, Alfred de Musset, Paris, Gallimard, coll. « Folio biographie », 2010.