Umaru Yar'Adua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Umaru Yar'Adua
Umaru Yar'Adua, en 2008
Umaru Yar'Adua, en 2008
Fonctions
4e président de la République fédérale du Nigeria
29 mai 20075 mai 2010
(2 ans, 11 mois et 6 jours)
Élection 1er avril 2007
Vice-président Goodluck Jonathan
Prédécesseur Olusẹgun Ọbasanjọ
Successeur Goodluck Jonathan
Biographie
Nom de naissance Umaru Musa Yar'Adua
Date de naissance 16 août 1951
Lieu de naissance Katsina (Nigeria)
Date de décès 5 mai 2010 (à 58 ans)
Lieu de décès Abuja (Nigeria)
Nationalité nigériane
Parti politique Parti démocratique populaire
Conjoint Turai Yar'Adua
Diplômé de Barewa College
Université Ahmadu Bello
Religion Islam

Umaru Yar'Adua
Présidents de la République fédérale du Nigeria

Umaru Musa Yar'Adua, né le 16 août 1951 à Katsina et mort le 5 mai 2010 à Abuja, est un homme d'État nigérian, président de la République de mai 2007 à son décès. Il était membre du Parti démocratique populaire (PDP), le principal parti politique nigérian.

Umaru Yar'Adua est gouverneur de l'État de Katsina du 29 mai 1999 au 29 mai 2007. Il est investi président de la République le 29 mai et prête serment le 30 mai 2007. Il succède ainsi à Olusegun Obasanjo.

Études[modifier | modifier le code]

Umaru Yar'Adua suit des études de chimie à l'université Ahmadu Bello, située à Zaria. Après ses études, il commence à enseigner.

Gouverneur[modifier | modifier le code]

Umaru Yar'Adua prend ses fonctions de gouverneur de l'État de Katsina le 29 mai 1999. Il reste la plupart du temps dans son État et ne s'aventure pas dans l'arène politique nationale.

Umaru Yar'Adua est le frère de Shehu Musa Yar'Adua, un ancien général et millionnaire, ami du président Olusegun Obasanjo.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Umaru Yar'Adua dépose sa candidature à l'investiture du PDP pour l'élection présidentielle d'avril 2007. Lors de la primaire interne au PDP du 16 décembre 2006, Yar'Adua est choisi par les 4 000 délégués du PDP[1]. Il reçoit 3 024 voix, devançant aisément les 11 autres candidats.

Selon un représentant de l'International Crisis Group, «S'il y avait eu un fonctionnement démocratique normal, il n'y aurait eu aucune chance qu'il [Yar'Adua] soit élu. »[2]

Umaru Yar'Adua et Condoleezza Rice, le 27 septembre 2007.

La victoire d'Umaru Yar'Adua, politicien local et sans charisme, est due en grande partie au soutien du président Obasanjo qui a arraché le soutien d'hommes politiques influents[3],[4],[2].

Lors de l'élection présidentielle, les Nigérians élisent Yar'Adua au poste de président et son colistier le gouverneur de l'État de Bayelsa, Goodluck Jonathan au poste de vice-président. La plupart des observateurs considèrent l'élection d'Umaru Yar'Adua comme extrêmement frauduleuse, même au regard des standards africains[5],[6]. Ces fortes critiques des observateurs n'a pas empêché les pays occidentaux de reconnaître la victoire de Yar'Adua.

Maladie et décès[modifier | modifier le code]

Du 23 novembre 2009 au 23 février 2010, il a été absent du pays pour se faire soigner en Arabie saoudite et n'a pas repris ses fonctions à son retour, étant vraisemblablement en très mauvais état de santé. L'intérim de la présidence est alors assuré par le vice-président Goodluck Jonathan à partir du 10 février 2010.

Yar'Adua meurt à son domicile le 5 mai 2010, à l'âge de 58 ans, des suites de la longue maladie cardiaque qui l'avait tenu éloigné de la vie politique pendant plus de six mois[7]. Il est enterré le lendemain, dans l'État de Katsina[8], dans le Nord, d'où il est originaire. Goodluck Jonathan décrète sept jours de deuil national et lui succède officiellement le 6 mai, après avoir prêté serment.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nigeria party picks its candidate, BBC News, 17 décembre 2006.
  2. a et b (en) Obasanjo picks 'puppet' successor in elections, The Independent, 18 décembre 2006.
  3. (en) Reclusive Yar'Adua wins ruling party ticket, Independent on line, 18 décembre 2006
  4. (en) Blow to Babangida's Nigeria bid, BBC News, 11 décembre 2006
  5. (en) Huge win for Nigeria's Yar'Adua, BBC News, 23 avril 2007.
  6. (en) Nigeria declares winner in flawed elections, reprise de Associated Press par MSNBC, 23 avril 2007.
  7. (fr) « Umaru Yar'Adua est décédé, laissant un pays divisé », Jeune Afrique, 6 mai 2010 [1]
  8. (fr) « Ultime hommage au président défunt Umaru Yar'Adua », Jeune Afrique, 7 mai 2010 [2]