Ulla Schmidt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schmidt.
Ulla Schmidt
Ulla Schmidt, en 2013.
Ulla Schmidt, en 2013.
Fonctions
Vice-présidente du Bundestag
Désignée par le groupe SPD
En fonction depuis le
En tandem avec Edelgard Bulmahn
Président Norbert Lammert
Législature 17e
Prédécesseur Wolfgang Thierse
Ministre fédérale de la Santé d'Allemagne
Chancelier Gerhard Schröder
Angela Merkel
Gouvernement Schröder I et II
Merkel I
Prédécesseur Andrea Fischer
Successeur Philipp Rösler
Biographie
Nom de naissance Ursula Radermacher
Date de naissance (65 ans)
Lieu de naissance Aix-la-Chapelle (RFA)
Parti politique SPD
Profession Professeur des écoles

Ulla Schmidt
Ministres fédéraux de la Santé d'Allemagne

Ursulla « Ulla » Schmidt, née Radermacher à Aix-la-Chapelle le , est une femme politique allemande qui appartient au Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et carrière dans l'enseignement[modifier | modifier le code]

Elle obtient son Abitur en 1968 à Aix-la-Chapelle et s'inscrit simultanément à l'université technique de Rhénanie-Westphalie à Aix-la-Chapelle, pour y étudier la psychologie, et à l'école pédagogique de la ville, pour y suivre une formation de professeur des écoles.

Elle réussit son premier diplôme pédagogique d'État en 1974 et passe le second avec succès en 1976. Elle commence alors à travailler avec des enfants en difficulté scolaire à Stolberg, une ville moyenne du sud-ouest de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Spécialisation professionnelle[modifier | modifier le code]

En 1980, elle s'inscrit à l'université à distance de Hagen pour suivre une formation à l'enseignement aux enfants handicapés. Elle adhère au Parti social-démocrate d'Allemagne en 1983 et termine sa formation un an plus tard. En 1985, elle devient professeur dans une école de soutien aux parents dans l'arrondissement d'Aix-la-Chapelle.

Débuts en politique[modifier | modifier le code]

Élue au conseil municipal d'Aix en 1989, elle est choisie comme porte-parole du groupe SPD pour les questions de logement. Lors des élections fédérales du 2 décembre 1990, elle est élue députée de Rhénanie-du-Nord-Westphalie au Bundestag. Nommée l'année suivante présidente du groupe de travail du groupe SPD sur l'Égalité entre les hommes et les femmes, elle entre ainsi au comité directeur du groupe parlementaire.

Asecnsion[modifier | modifier le code]

Aux élections fédérales du 27 septembre 1998, elle se fait élire dans la 53e circonscription fédérale, une bastion chrétien-démocrate, avec 47,3 % des voix. Le SPD accédant au pouvoir dans le cadre d'une coalition avec l'Alliance 90 / Les Verts (Grünen) conduite par Gerhard Schröder, elle accède aux fonctions de vice-présidente du groupe parlementaire. Elle est alors chargée du Travail, des Affaires sociales, des Femmes, de la Famille et des Personnes âgées.

Elle siège également à la commission de conciliation entre le Bundestag et le Conseil fédéral et au conseil d'administration de la télévision publique ZDF.

Membre du gouvernement[modifier | modifier le code]

La crise de la vache folle amène à un remaniement ministériel du . Ulla Schmidt se voit ainsi nommée ministre fédérale de la Santé par Gerhard Schröder. Après avoir été réélue aux élections fédérales du 22 septembre 2002 avec 47,4 % des suffrages, elle est reconduite dans le cabinet Schröder II un mois plus tard. À cette occasion, elle obtient les compétences en matière de politique sociale issue du démantèlement du ministère fédéral du Travail et prend le titre de « ministre fédérale de la Santé et de la Sécurité sociale ».

Aux élections fédérales anticipées du 18 septembre 2005, elle conserve son siège avec un score en baisse, 40,5 %. Le 22 novembre suivant, la chrétienne-démocrate Angela Merkel forme un gouvernement de grande coalition dans lequel elle redevient « ministre fédérale de la Santé », le ministère fédéral du Travail ayant été recréé. En , elle se trouve au cœur d'une polémique après le vol de sa voiture de fonctions à Alicante, en Espagne, où elle se trouvait en vacances[1].

Le retour au Bundestag[modifier | modifier le code]

Bien que battu dans sa circonscription aux élections fédérales du 27 septembre 2009, elle continue de siéger au Bundestag grâce au scrutin de liste. Elle rejoint alors la commission de la Culture et des Médias, quittant le gouvernement le 27 octobre suivant. Ayant passé huit ans et neuf mois et demi au ministère fédéral de la Santé, elle y établit le record de longévité. À la suite des élections fédérales du 22 septembre 2013, au cours desquelles elle échoue à se faire réélire au scrutin majoritaire tout en conservant son mandat, elle se voit désignée vice-présidente du Bundestag le 22 octobre, sur proposition du groupe SPD et en tandem avec Edelgard Bulmahn.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]