Udo Ulfkotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Udo Ulfkotte

Description de cette image, également commentée ci-après

Photo de Udo Ulfrott

Naissance 20 janvier 1960
Lippstadt, Allemagne
Genres journaliste, essayiste, romancier

Udo Ulfkotte né le 20 janvier 1960 à Lippstadt (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) est un journaliste, essayiste et romancier allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ulfkotte a étudié la jurisprudence au sein de l'Université Albert Ludwig et à l'Université de Londres. Il a été le conseiller du gouvernement Helmut Kohl. Entre 1986 et 1998, Ulfkotte a vécu dans les états islamiques de l'Iraq, de l'Iran, en Afghanistan, en Arabie saoudite, en Oman, aux Émirats arabes unis, en Égypte et en Jordanie[1],[2].

Il est un ancien correspondant du Frankfurter Allgemeine Zeitung. Bien qu'il ait été musulman, il est réputé pour être un critique de l'islam[3].

Ulfkotte est membre du German Marshall Fund et a fait partie de la Fondation Konrad Adenauer de 1999 to 2003. Il a gagné le prix civique de la Fondation Annette Barthelt en 2003[4].

Ulfkotte publie un magazine nommé "Whistleblower" qui traite de sujets non couvert par les médias allemands.

Thèses[modifier | modifier le code]

Dans son livre La guerre de l'ombre, la vraie puissance des services secrets, il prétend donner les détails des opérations de deux unités du Mossad israélien : le Metsada, spécialisé dans le sabotage, incluant attaques terroristes et assassinats commis sous de « fausses bannières », et le LAP (Lohamah Psichlogit) qui œuvrerait dans la guerre psychologique. Il y soutient une théorie du complot suivant laquelle l'empreinte du renseignement israélien serait retrouvée dans certains événements, parmi lesquels les émeutes de 2005 dans les banlieues françaises, y voyant un lien avec la candidature de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle française de 2007 et une possible manipulation de l'opinion publique durant la campagne présidentielle française de 2007[5],[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Essais
  • Verschlußsache BND. Koehler und Amelang, München, Berlin 1997, ISBN 3733802144; aktualisierte Taschenbuchausgabe, Heyne, München 1998, ISBN 3453141431.
  • Marktplatz der Diebe. Wie die Wirtschaftsspionage deutsche Unternehmen ausplündert und ruiniert. Bertelsmann, München 1999, ISBN 3570001989.
  • Wirtschaftsspionage. Goldmann, München 2001, ISBN 3442151252.
  • So lügen Journalisten. Der Kampf um Quoten und Auflagen. Bertelsmann, München 2001, ISBN 3570001997.
  • Propheten des Terrors. Das geheime Netzwerk der Islamisten. Wilhelm Goldmann Verlag, München 2001, ISBN 3442151961.
  • Der Krieg in unseren Städten. Wie radikale Islamisten Deutschland unterwandern. Eichborn, Frankfurt am Main 2003, ISBN 3821839783; aktualisierte Neuauflage, Fischer-Taschenbuch-Verlag, Frankfurt am Main 2004, ISBN 3596163404.
  • Grenzenlos kriminell. Die Risiken der EU-Osterweiterung. Was Politiker verschweigen. Bertelsmann, München 2004, ISBN 3570002004.
  • Der Krieg im Dunkeln. Die wahre Macht der Geheimdienste. Eichborn, Frankfurt am Main 2006, ISBN 3821855789.
  • Heiliger Krieg in Europa. Wie die radikale Muslimbruderschaft unsere Gesellschaft bedroht. Eichborn, Frankfurt am Main 2007, ISBN 3821855770.
  • SOS Abendland. Die schleichende Islamisierung Europas. Kopp Verlag, Rottenburg am Neckar 2008, ISBN 9783938516720
  • Der Krieg im Dunkeln. Die wahre Macht der Geheimdienste; Wilhelm Heyne Verlag München (aktualisierte Ausgabe 2008); ISBN 978-3-453-60069-0
  • Vorsicht Bürgerkrieg! Was lange gärt, wird endlich Wut. Kopp Verlag, Rottenburg 2009, ISBN 3938516941, ISBN 978-3938516942
  • avec Gerhard Spannbauer et Michael Grandt: Europa vor dem Crash: was Sie jetzt wissen müssen, um sich und Ihre Familie zu schützen. Kopp Verlag, 2011
Roman

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]